Life

Des jumelles se retrouvent sur TikTok 20 ans après leur séparation

Un remake de 'Y'a que la vérité qui compte' mais sans rideau et avec plus de réseaux sociaux.
Frankie Lantican
Singapore
SS
traduit par Stephen Sanchez
10.11.20
Jumelles TikTok
Photo d'illustration : ICHAD WINDHIAGRI, PEXELS

Deux sœurs jumelles indonésiennes âgées de 24 ans, séparées très tôt après leur naissance, se sont retrouvées grâce à TikTok - un évènement qui annule du même coup toutes les critiques ayant pu être faites sur le réseau chinois de partage de vidéos en ligne.

Après avoir passé plus de deux décennies éloignées l’une de l’autre, Trena Mustika et Treni Fitri Yana peuvent commencer à rattraper le temps perdu. Il aura fallu que la première tombe sur une vidéo de sa sœur jumelle, bloggueuse à succès de son état, pour que le miracle se produise.

Frappée par une ressemblance assez troublante, Trena essaye de contacter Treni par différents moyens avant de parvenir à ses fins. Les deux femmes parlent pendant plusieurs semaines sur WhatsApp avant que Treni ne se décide à prendre un train depuis Blitar, dans la province du Java oriental, pour partir à la rencontre de sa jumelle.

Une vidéo postée sur la chaîne YouTube de Treni montre les deux sœurs partageant une longue étreinte. Assises à l’arrière d’une voiture, elles laissent éclater des sanglots de joie et se serrent dans les bras. Des journalistes présents sur place seraient restés silencieux, mués devant cet instant d’émotion qui ressemble pas mal à une scène d’À nous quatre avec Lindsay Lohan.

Les jumelles sont nées dans la ville d’Ambon, sur l’île du même nom, en 1996. Leurs parents venaient de Java, une autre île située plus à l’Ouest, entre Sumatra et Bali. Alors que les petites ont environ deux mois, Enceng Dedi et Enok Rohenah doivent retourner à Java pour prendre soin d’un proche qui est tombé malade. Ils décident de confier les petites à des voisins pour qu’ils s’en occupent. Treni est laissée dans une famille et Trena dans une autre.

Enceng et Enok rendent visite à leurs filles dans leurs foyers adoptifs jusqu’à ce que des violences éclatent entre les communautés musulmane et chrétienne en 1999, obligeant des milliers de personnes à quitter Ambon. Enceng et Enok emmènent leur fille Trena dans leur ville d’origine de la province du Java occidental. Ils sont bien incapables de retrouver Treni qui a elle été conduite dans la région d’origine de ses parents adoptifs dans le Java oriental.

Les deux familles ne sont qu’à une dizaine d’heures de route l’une de l’autre, mais ont perdu tout moyen de se contacter. Alors que Treni grandit sans savoir qu’elle a une sœur jumelle, Trena et ses parents remuent ciel et terre pour essayer de retrouver cette sœur perdue, comme le révèle le quotidien local Kompas.

La mafia italienne est sur TikTok

Treni raconte : « J’ai grandi sans avoir la moindre idée de l’existence de Trena, alors que nos parents biologiques lui parlent de moi depuis toujours. »

Les parents adoptifs de Treni lui auraient caché certaines informations sur sa famille biologique, craignant de la voir partir. Mais aujourd’hui, Treni ne leur en veut absolument pas d’avoir fait ça.

Depuis que les deux jeunes femmes se sont retrouvées, Treni a déjà posté de nombreuses vidéos dans lesquelles on les voit partager de bons moments.

VICE France est sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.
VICE Belgique est sur Instagram et Facebook.