Life

Que faire lorsque votre partenaire vous trompe

Une thérapeute explique que toutes les infidélités ne se valent pas.
08 octobre 2020, 5:41am
infidélité
Image : Getty/Sohl

Plus jeune, je pensais que les gens qui restaient en couple après avoir été trompés étaient des losers. Puis, avec le temps, je me suis rendu compte que les relations entre adultes sont bien plus compliquées. Bien sûr, il est incroyablement douloureux d’avoir été trompé. Mais il n'y a aucune honte à essayer de faire fonctionner votre relation après cela.

« L'adultère crée une grave déchirure dans le lien du couple, explique Laura Duranti, psychologue, sexologue et thérapeute de couple. Elle sape la confiance et donc la base d'une relation. Elle peut également déstabiliser votre sentiment d'identité. » Bien sûr, toutes les infidélités ne se valent pas. C'est une chose de se remettre d'un seul événement ou même d'une liaison émotionnelle, et c'en est une autre de gérer un infidèle en série. De toute façon, il n'y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses, mais seulement des options à prendre en compte et à évaluer.

Si vous avez été trompé, le plus important est de savoir pourquoi. Duranti conseille de commencer par analyser où vous en étiez dans votre relation au moment de la transgression. Si vous êtes tous les deux d'accord sur le fait que les choses allaient bien, peut-être que votre partenaire présente une personnalité narcissique et qu’il est incapable d'entretenir une relation. Si les choses allaient mal, ses motivations seront peut-être plus faciles à comprendre. « Avec le recul, les personnes qui ont été trompées admettent qu'elles ne savaient pas que leur partenaire était malheureux. Ou pire, elles avaient remarqué mais n'ont rien fait », dit Duranti. Dans ce cas, la personne trompée a une part de responsabilité dans la tromperie.

Admettre que vous êtes en partie responsable ne veut pas dire que vous devez vous autoflageller et aussitôt pardonner à votre partenaire. Il s'agit plutôt d'être quelque peu compréhensif et emphatique lorsque la liaison est révélée. Bien sûr, vous vous sentirez probablement blessé, accablé et surtout, en colère. Votre partenaire doit être patient avec vous et pardonner ce que vous pourriez dire dans le feu de l'action. Mais finalement, si vous décidez que vous voulez vraiment passer à autre chose, vous devez essayer de faire en sorte que toute confrontation soit constructive. Par exemple, Duranti déconseille de demander des détails. « Vous vous feriez du mal pour rien », dit-elle.

Souvent, lorsque les gens parlent de surmonter l'infidélité, ils entendent par là qu’ils aimeraient que les choses reviennent à la « normale ». Mais même s'il était possible d'appuyer sur un bouton de réinitialisation, la relation reviendrait à un statu quo qui ne serait pas satisfaisant pour votre partenaire et reviendrait rapidement à un point de rupture. « Si vous écartez l’infidélité sans vraiment y faire face, ça recommencera, dit Duranti. Il faut rendre votre relation plus mature, plus consciente et plus honnête. »

Duranti propose une approche en deux étapes. Premièrement, décidez une fois pour toutes si vous voulez vraiment sauver votre relation ou non. Et si oui, demandez-vous si vous êtes capable d’accepter votre partenaire tel qu’il est, erreurs comprises. « Cela peut sembler évident, mais souvent les couples commencent une thérapie avant même d'avoir clarifié ce point », dit-elle.

Ensuite, occupez-vous de votre ego. « Pardonner ne veut pas dire oublier, mais cela aide à réduire le fardeau, dit Duranti. C’est quelque chose qui ne peut pas être effacé, mais qu’il faut stocker dans le passé et utiliser pour comprendre les vulnérabilités de la relation. »

Une fois que vous avez abordé ces questions, vous pouvez vous atteler à rétablir la confiance et tout ce qui s'y rapporte : l'intimité, l'espace personnel, l'espace commun et l’avenir. Vous devez être tous les deux sur la même longueur d'onde et vous traiter mutuellement avec respect, même si vous pouvez être tenté de punir votre partenaire pour la peine qu'il vous a causé. « Il est plus judicieux de partager ses préoccupations et ses craintes, et d'être conscient des fantômes du passé », dit Duranti.

Vous aurez probablement envie de demander conseil à vos amis et à votre famille. Mais les proches n'aiment pas nous voir souffrir et pourraient réagir de manière disproportionnée à la situation. « Les autres ne voient que ce que nous leur montrons », dit Duranti. Il se peut que vous disiez vouloir quitter votre partenaire mais que vous décidiez ensuite de rester, ce qui risque d'attirer le jugement et l'inquiétude de ceux qui vous aiment. Duranti vous recommande de consulter un thérapeute ou une personne qui peut être quelque peu impartiale.

Malheureusement, il n'y a aucune garantie que vous y parviendrez. Chaque relation est unique. Dans certains cas, vous pouvez vous en remettre rapidement, dans d'autres, cela peut prendre un certain temps ou ne pas se faire du tout. En fin de compte, vous devez être honnête avec vous-même. Si malgré vos efforts, vous vous surprenez à tester continuellement votre partenaire, il est préférable de mettre fin à la relation, sous peine de la rendre toxique. Si vous échouez, ne considérez pas cela comme une perte de temps, mais comme une occasion d'en apprendre davantage sur vous-même et sur les gens qui vous entourent. « Et n'oubliez pas, dit Duranti : être en couple, c'est comme conduire. Si vous regardez toujours dans le rétroviseur, vous allez forcément avoir un accident. »

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.