Aux États-Unis, un amateur d’armes à feu se tire une balle dans les couilles

Il est devenu un mème sur Facebook.
Sandra  Proutry-Skrzypek
Paris, FR
un mec se tire dans les couilles

Le 11 août, un membre de « Loaded Guns Pointed at [B]enis », un groupe Facebook qui vise à partager des photos d'armes chargées pointées sur des bites, s'est finalement tiré une balle dans les couilles, selon les photos et vidéos sanglantes qu'il a postées sur les réseaux sociaux. Les forces de l’ordre nous ont également confirmé l'incident. Plutôt que de prendre du recul et de se demander si cette pratique est judicieuse, les membres du groupe ont fait de cet homme un administrateur et le célèbrent aujourd'hui comme leur roi.

Publicité

La vidéo originale a été supprimée, mais des membres ont pu la récupérer et la remettre en ligne. On y voit l’homme pointant une arme automatique chargée sur sa bite. Il y a une brève pause avant que le pistolet ne se décharge. « Hey, les mecs, je crois que j’ai merdé », écrit-il en légende d'une photo montrant ses jambes nues et des éclaboussures de sang sur le tapis. « Le calibre a traversé mon scrotum, mon matelas, mon sommier et mon plancher », poursuit-il. Au départ, il pensait qu'il s'était juste effleuré les couilles, mais une visite à l'hôpital a montré une toute autre réalité.

Dans son dernier post, il est allongé sur un brancard. Il porte un masque rose sur le visage et pointe son doigt vers son entrejambe comme une arme. « Il s'avère que ce n'était pas une égratignure, la balle m'a traversé de part en part », écrit-il.

« Certains adorent prendre des photos d'un pistolet chargé, pointé sur l'aine, le doigt planté juste au-dessus de la détente, simplement pour irriter les propriétaires d'armes responsables »

L’homme n'a pas souhaité répondre à notre demande d’interview, mais un administrateur du groupe nous a affirmé qu'il se portait bien. « Il va bien à 100%, il est même allé travailler le lendemain. Pour rire, on l’appelle “le roi” – déjà que le pauvre gars s'est tiré dessus, on ne va pas quand même pas le réprimander… Je suis sûr qu'il a appris sa leçon et n’a pas besoin que le monde entier ne le traite d'idiot. »

Publicité

Selon son profil Facebook, l'homme qui s'est tiré dessus vit dans la région de San Diego aux États-Unis. Le 11 août à 20h30, le département de police de San Diego a été appelé à l'hôpital de la région pour suivre un patient qui s'était infligé une blessure par balle. Un représentant du département de police nous a confirmé que l'homme était parti au moment où les officiers sont arrivés à l'hôpital. Le tireur a posté sa photo depuis l'hôpital à 20h24.

Le « contrôle du tir » est une mesure de sécurité de base lorsqu’on apprend à manier des armes à feu, qui veut que vous gardiez toujours votre doigt sur la gâchette jusqu'à ce que vous soyez prêt à tirer, et que vous la pointiez loin de vous et des autres personnes, sauf si vous avez l'intention de leur tirer dessus. Certains adorent prendre des photos d'un pistolet chargé, pointé sur l'aine, le doigt planté juste au-dessus de la détente, simplement pour irriter les propriétaires d'armes responsables.

Maintenant, Loaded Guns Pointed at [B]enis a fait du tireur un administrateur, et le groupe partage des mèmes de lui. Dans un de ces mèmes, Barack Obama lui remet la Médaille présidentielle de la Liberté. Le groupe a changé sa photo de couverture pour une capture d'écran du tireur pointant son arme sur sa bite. « Nous en avons assez d'être diabolisés et associés à l’extrême droite juste parce que nous possédons des armes, écrit un administrateur du groupe. Nous en avons assez que les républicains (pensez à la NRA) nous disent quoi faire de nos biens, et nous en avons assez qu'on nous dise que juste parce que nous aimons les armes, nous sommes forcément anti-féministes, pro-vie [Nldr, contre l’avortement] et pro-Trump. »

Depuis que l'histoire a fait son chemin sur Twitter et d'autres groupes d'armes en ligne, beaucoup ont qualifié les actions du tireur de stupides. « Honnêtement, je suis surpris que cela se soit pas arrivé plus tôt », a déclaré un administrateur de Gun People Who Hate Gun People, un groupe Facebook qui permet aux amateurs d'armes à feu de dénoncer les propriétaires d'armes irresponsables. « C’est probablement un de ces mecs assez fou pour poster une vidéo de lui en train de se tirer dessus, tellement possédé par sa propre stupidité. »

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.