Un entretien exclusif avec la Reine de l'Asperge
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un entretien exclusif avec la Reine de l'Asperge

Pendant 9 mois de l'année, Sharon Martens, 22 ans, travaille dans un salon de coiffure. Les 3 mois restants, elle est la plus digne représentante de l'asperge de Limburg
10.6.16

Sharon Martens déboule au marché de l'asperge d'Arcen, à Limburg en Allemagne, dans une décapotable rouge. Elle porte une robe verte et blanche censée rappeler une asperge. La jeune femme de 22 ans vient d'être couronnée Reine de l'asperge pour la troisième année consécutive – un titre qui a été créé par la Confrérie de l'Asperge Limbourgondië. C'est un nom très pompeux pour désigner une association dont le but principal est de promouvoir les méthodes traditionnelles de culture de l'asperge et de s'assurer que les gens en consomment plus tout en continuant de les cuisiner correctement.

Aspergekoningin met Frans Timmermans

Sharon Martens avec Pieter Smits (à gauche) et Frans Timmermans. Crédit photo : la Confrérie de l'Asperge.

D'ailleurs, dans la région de Limburg, tout est un peu plus pompeux que dans le reste de l'Allemagne – à Maastricht, par exemple, le « preuvenemint » est un festival de bouffe qui pourrait à peu près se traduire par « événement gustatif » – mais force est de constater que les gens du coin savent bien manger. L'asperge occupe une place importante dans la culture gastronomique de Limburg. La foire de l'asperge est toujours un événement qui se prépare avec une certaine excitation. La saison de l'asperge est ponctuée par toutes sortes de festivités en son honneur, allant de simples dîners aux plus sérieuses « asparaguseries » en passant par des galas.

« La Confrérie de l'Asperge compte 250 membres, qui doivent tous promettre de manger au moins 5 kg d'asperges par an, nous explique Pieter Smits, le président de la Confrérie, au téléphone. Ça représente à peu près 10 portions, donc c'est assez facile à faire sur une année. Vous aimez ça, les asperges ? »

Publicité

Oui, j'adore ça et ce week-end, j'en mangerai pour la quatrième fois cette saison. « Depuis 1980 – l'année de la création de la Confrérie –, la consommation moyenne d'asperge est passée de 300 à 800 grammes par personne. »

Mais à vrai dire, la période de l'année où la confrérie réussit à faire le plus parler de sa plante potagère, c'est lors de l'élection de la Reine de l'asperge. Pour en savoir plus sur les tenants et les aboutissants de cette drôle d'élection, et pour comprendre ce que cela signifiait vraiment pour l'heureuse élue, on a passé un coup de fil à Sharon, la Reine en exercice.

MUNCHIES : Salut Sharon. Dis-nous, les asperges, tu les préfères comment ?

Sharon Martens : À la manière traditionnelle : avec du beurre, un œuf, du jambon et des pommes de terre rissolées.

Comment est-ce que l'on devient Reine de l'asperge ?

Pour commencer, il faut avoir de vraies affinités avec l'asperge. Il n'est pas envisageable de ne pas aimer ça. Plus concrètement, il suffit de porter sa candidature auprès de la Confrérie – l'appel à candidature pour la prochaine élection vient d'ailleurs juste d'être publié dans le magazine local « Navenant ». Pour ma part, j'ai été élue car ils aimaient l'idée d'avoir une reine fille de producteur, et pour une question de visibilité, ils voulaient garder la même reine pendant plus d'une année. Je suis reine pour la troisième année consécutive. Je ferai partie du jury pour l'élection à venir.

Publicité

Quelles sont les principales qualités qu'une bonne Reine de l'asperge doit avoir ?

Il faut avoir entre 20 et 30 ans, ne pas être timide, et avoir une bonne connaissance de l'asperge. Le dernier point est le plus important : il faut savoir combien de temps dure la saison, comment elle pousse, quelles sont les différentes variétés, ce genre de choses.

Aspergekoningin riddert

L'intronisation de nouveaux membres à la Confrérie de l'Asperge.

C'est un job à plein-temps ?

Non, c'est une fonction bénévole qui dure pendant les trois mois de la saison de l'asperge. Je peux tout à fait le combiner avec mon boulot au salon de coiffure, en prenant un congé sabbatique de trois mois.

Quel est ton rôle exactement au sein de la communauté ?

Chaque année il y a un certain nombre d'événements importants : l'ouverture de la saison de l'asperge, un dîner a Nieuwspoort à La Hague avec des membres du Parlement et des journalistes, et beaucoup d'autres dîners où ma présence est requise. Mon rôle est de promouvoir l'asperge de Limburg. Souvent je lis l'ode à l'asperge, un texte assez drôle, et j'intronise les nouveaux membres de la Confrérie. Et puis bien sûr je mange, je bois et j'entretiens mon réseau.

J'imagine qu'il y a souvent beaucoup de gens plus âgés que toi à ces dîners, tu ne t'emmerdes pas trop ?

Oui, c'est vrai. C'est majoritairement des gens assez âgés. Je demande souvent à mon copain ou à un membre de ma famille de m'accompagner. Mais j'aime beaucoup ce rôle, j'ai appris énormément de choses. Quand j'ai commencé, j'étais très jeune, et être reine de l'asperge m'a vraiment fait grandir : aujourd'hui, c'est plus facile pour moi de rencontrer des gens et de leur parler.

Publicité

Parle-moi de ta robe, c'est fantastique.

Elle a été créée en 2012 par la designer Tilly Zegers, qui vient de Limburg, pour la Floriade ; elle a aussi créé une robe « champignon » et une robe « tomate » pour l'occasion. La Confrérie lui a racheté après coup et lui a demandé de créer les tenues des hommes. Les robes blanches représentent la partie couleur crème de l'asperge et les couleurs jaune et bleu symbolisent Limburg.

Tu te sens comment quand tu portes cette robe ?

Je suis coiffeuse, donc jai plutôt l'habitude de porter des fringues à la mode. Quand je vois mes potes et qu'ils me voient dans cette robe, ça leur demande un peu de temps pour s'habituer. Cette robe est un peu ringarde pour moi, mais les personnes âgées l'adorent.

Vous avez été choisie par la Confrérie parce que vous êtes la fille d'un producteur. Comment ont réagi les autres candidates avec qui vous étiez en compétition ?

Je n'ai rien entendu de particulier. En réalité, c'est plutôt difficile de trouver une reine, le rôle nécessite pas mal de sacrifices. Je peux aujourd'hui allier la fonction avec mon boulot, mais tout le monde ne peut pas prendre trois mois de congés. Et je ne fais aucune publicité pour l'entreprise de mon père. Il offre souvent les asperges pour les dîners, mais elles se chargent elles-mêmes suffisamment de la publicité, je n'ai pas besoin de faire grand-chose. Je fais la promotion de Limburg et des asperges en général.

Aspergekoningin Limburg

Sharon en train de lire une ode à l'asperge.

Quelle est la meilleure chose qui te soit arrivée en tant que reine de l'asperge ?

Une fois, quand j'étais à La Haye au Nieuwspoort, Frits Wester (un journaliste connu en Allemagne, N.D.L.R) est venu me voir. On s'est assis et on a parlé pendant une demi-heure. J'étais tellement contente, qu'une célébrité vienne me voir. Je rencontre souvent des gens connus, mais généralement c'est juste pour une photo et voila. C'était la première fois que quelqu'un de connu s'était assis avec moi pour me parler. C'est vraiment quelqu'un de très sympa.

Pour le jour de l'ascension tu seras présente au marché de l'asperge à Arcen. Qu'est-ce que tu vas faire là-bas ?

Je vais arriver dans une décapotable rouge et monter sur scène. Là, je lirai l'ode et ça sera tout pour la partie officielle. Et puis je me promènerai dans le marché et je prendrai des photos avec les gens.

Merci beaucoup Sharon, et amuse-toi bien !

Cet article a précédemment été publié sur MUNCHIES NL.