Sports

L'EI bannit les arbitres de foot "parce qu'ils obéissent aux lois de la FIFA et pas à la charia"

La grande histoire d'amour entre Daech et le football continue.
1.9.16

D'après l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), l'organisation terroriste Daech aurait interdit l'arbitrage des matches de football dans la province de Deir ez-Zor, l'un de ses bastions en Syrie. Selon The Independent qui cite l'OSDH, les arbitres ont été bannis parce qu'ils « implémentent les règles de la FIFA » qui sont « une violation des commandements d'Allah et de la Sunna ».

L'EI aurait donc plutôt mis en place un système de qissas pour les blessures durant les matches : fondé sur des principes de la charia, les qissas permettent aux victimes de réclamer des compensations ou de se venger directement. Ces décisions sont intervenues juste avant le début des matches de championnat dans cette province. « On a eu de la chance parce que le football que l'on pratique ne se fait pas en utilisant le nom de la FIFA. Car sinon, l'organisation aurait arrêté les matches pour de bon et pas simplement l'arbitrage », a déclaré un joueur à l'OSDH.

A lire aussi : Le football sur les terres de l'Etat islamique

Daech entretient une répression violente envers tout ce qui touche au football depuis plusieurs mois. Plusieurs cafés ont été le théâtre de fusillades perpétrées par l'organisation lors de soirs de matches du Real Madrid notamment, et il est interdit de jouer au football dans plusieurs zones du territoire irakien contrôlées par Daech.