Publicité
Cet article a été publié il y a plus de 5 ans
LE NUMÉRO DOMINATION ANIMALE

L'exorcisme au XXIe siècle

Les exorcistes brésiliens chassent les mauvais esprits de votre maison par téléphone.

par Gideon Resnick
07 Mai 2014, 8:00am

Capture d'écran tirée du site de Bob Larson

Afin de combattre les forces maléfiques qui occupent votre corps, vous souhaiteriez certainement accueillir un prêtre exorciste chez vous. Le truc, c’est qu’aujourd’hui, personne n’a le temps pour ça. Alors, pourquoi ne pas vous faire désenvoûter par webcam ou téléphone ? Grâce au progrès, c’est désormais possible.

Carlos Oliveira, un exorciste chrétien brésilien qui exerce depuis près de vingt-cinq ans – d’abord au Brésil, puis aujourd’hui à Fresno, en Californie – m’a confié qu’il traitait fréquemment ses clients par téléphone. Ses liens avec Jésus-Christ sont si puissants que son pouvoir lui permettrait de chasser le mal à distance.

Carlos gagne sa vie en tant qu’exorciste free-lance, et c’est un job extrêmement difficile. Il ne fait pas payer ses clients, mais accepte volontiers leurs dons – il faut bien vivre, quoi.

Payer pour une séance d’exorcisme a toujours été une question assez épineuse. Monseigneur Isaac Kramer, archevêque anglo-catholique qui a déjà exorcisé quatre fois, refuse tout paiement et abhorre toute personne qui facture ce service. Cela ne signifie pas pour autant que certains exorcistes ne transforment pas leur pouvoir en une opportunité de carrière. Bob Larson, télévangéliste, est l’un d’entre eux. Il propose d’exorciser ses patients via Skype en l’échange d’un modeste « don » de 210 euros.

« Les gens tels que Larson causent plus de préjudice à la profession qu’autre chose, m’a dit Isaac. Ce sont de vrais escrocs. Lorsque vous exorcisez quelqu’un, vous devez réciter des prières et parvenir à contrôler les démons qui occupent le corps du patient. Vous avez besoin d’eau bénite… Ceci rend le processus impossible via un écran d’ordinateur. »
Ce contentieux entre exorcistes sur la procédure et son coût pourrait paraître stupide pour les laïcs qui considèrent ces pratiques comme autant de mauvaises scènes de films d’horreur – un prêtre exorciste de l’Indiana a d’ailleurs récemment vendu son histoire à une société de production. Non seulement on peut se demander s’il est possible de chasser des démons par conversation interposée, mais aussi et surtout s’ils existent.

« Je dirais que 30 % des gens considèrent [notre pouvoir comme réel] », m’a expliqué David Biery, un collègue anglo--catholique d’Isaac. « Notre société est de plus en plus laïque. »

« Ce pouvoir est un don de Dieu, prétend Carlos. Je ne chasse pas les démons en mon nom ou parce que j’en ai la possibilité. Je le fais au nom de Jésus-Christ. »

Tagged:
VICE Magazine
jesus
Brésil
Californie
téléphone
exorcisme
Stuff
webcam
Vice Blog
forces maléfiques
Volume 8 Número 4
Carlos Oliveira