Publicité
Cet article a été publié il y a plus de 5 ans
Gaming

Video Games Killed the Radio Star

« South Park n'est plus drôle depuis 300 ans, mais leur nouveau jeu vidéo est bien », selon notre chroniqueur chauve.

par Afrika Bambaatard
25 Avril 2014, 10:00am

SOUTH PARK: LE BÂTON DE LA VÉRITÉ
Éditeur : Ubisoft
Plates-formes : Xbox 360, PS3, PC

Le mois de mars a été une telle décharge de tubes que la chronologie des précédentes reviews de jeux vidéo n'a pas du tout tenu compte des dates de sortie. De fait, South Park arrive en retard dans ces pages alors qu'il est sorti en même temps que Titanfall, Dark Souls II et même avant Yaiba, qui est pourtant passé il y a deux mois. Tout ça n'est pas très « presse pro » et à vrai dire, si j'étais vraiment « presse pro », j'aurais probablement évoqué Infamous 3, sorti sur PS4 – chronologiquement, à la même date que Yaiba – mais comme je n'ai pas de PS4 et que je n'ai pas pu toucher au jeu, ne comptez pas sur moi.

Ce mois-ci, comptez encore moins sur moi pour puiser dans mon existence quelque ressource. Depuis que je joue à Titanfall, je ne vis plus. Je trouve toujours une excuse pour rester chez moi plutôt que d'aller rejoindre mes potes, et quand j'accepte, je me démerde toujours pour rentrer, prétextant une raison fondamentale alors que non, je dois juste aller retrouver un robot pour faire grimper mon XP.

Je suis vert quand je vois que des mecs se sont déjà régénérés deux fois. Au début, je me disais que ce serait facile, mais maintenant que j'ai rempli les contrats qui m'ont permis d'arriver au niveau 35, je galère à monter plus haut. Les événements qui pourraient éveiller joie et fierté en moi – tels que faire découvrir 2001 ou La Rage du tigre à mon enfant de 9 ans – me semblent aujourd'hui bien mornes comparés à la satisfaction procurée par le fait de chevaucher un robot géant hostile.

J'ai déjà écrit tout le bien que je pensais de Titanfall dans le dernier numéro, mais voyez-vous, ceci expliquant cela, je n'ai rien foutu de ce dernier mois, j'ai rendu tous mes papiers en retard – invoquant plein d'excuses sophistiquées – et pire que tout, j'ai accumulé plein de jeux que les éditeurs m'avaient envoyés pour que je les essaie et que j'en parle « à l'occasion ». Le truc, c'est que j'ai pris le parti de faire passer mon plaisir avant mes responsabilités professionnelles et de ne jouer qu'à Titanfall.

Et autant je regrette de ne pas avoir plus joué à Dark Souls II, autant South Park, je m'en branle. Pas que le jeu ne soit pas bien – et je reconnais le génie de Trey Parker et Matt Stone, qui comptent parmi les plus brillants satiristes du xxie siècle – mais j'ai eu le même problème avec South Park : Le Bâton de la vérité qu'avec n'importe quel épisode de la série. Je dois faire tellement d'efforts pour tolérer l'aspect esthétique du truc qu'au bout de dix minutes, mon cerveau lâche et je dois hurler. Pareil pour le jeu, super abouti par ailleurs, n'importe quel fan en sera plus que ravi, mais y a pas écrit « presse pro » sur mon front. Monde, fous-moi la paix et laisse-moi jouer à Titanfall.

TOWERFALL ASCENSION
Éditeur : Matt Makes Games
Plates-formes : PC, PS4

Voilà cinq raisons pour lesquelles je n'ai pas joué à Towerfall Ascension : 1 – je ne joue pas sur PC, 2 – je n'ai pas de PS4, 3 – j'en ai globalement rien à foutre, je joue à Titanfall, 4 – j'aime pas la gueule que ça a, 5 – ça a l'air naze. En revanche j'ai un tas de potes qui m'ont dit qu'il fallait que j'y joue absolument. Mais les mecs, je crois que vous n'avez pas compris un truc là, alors je vais rajouter une sixième raison pour laquelle je n'ai pas plus l'intention de jouer à ce jeu qu'à Hearthstone : je ne joue qu'à Titanfall. Alors arrêtez de m'appeler pour me le dire, je peux pas faire pause.

Tagged:
Gaming
VICE Magazine
South Park
jeux vidéo
Ubisoft
Vice Blog
Volume 8 Número 4