FYI.

This story is over 5 years old.

Charlotte Delarue est notre idéal féminin (ses dessins sont cool, aussi)

Vice France partage ses locaux avec le studio de création Surface To Air, dans lequel évolue la plus jolie personne de sexe féminin que la Terre ait jamais portée. Elle s'appelle Charlotte, elle est graphiste, et elle a l'air si délicate que quand elle...
3.12.08

Vice France partage ses locaux avec le studio de création Surface To Air, dans lequel évolue la plus jolie personne de sexe féminin que la Terre ait jamais portée. Elle s’appelle Charlotte, elle est graphiste, et elle a l’air si délicate que quand elle attache ses cheveux avec un élastique j’ai peur qu’elle ne se blesse. C’est bien simple, Charlotte est la fille que je rêverais d’avoir pour meilleure amie.

Vice : Comment tu bosses ? Ça sort vraiment de ta mignonne tête à l’intérieur de laquelle se trouve ton mignon cerveau toutes ces mignonnes petites choses ?

Charlotte Delarue : Je travaille souvent à partir d’images que je trouve un peu n’importe où et qui sont déjà cool. Ça peut être une image old school, comme celle des deux ours et de la fille qui a un côté film érotique des années soixante-dix hyper mignon. Ensuite je l’imprime sur un calque, et après c’est surtout un travail de remplissage.

Ah, donc tu triches un petit peu ? Pas grave, t’es trop mignonne. Ça prend combien de temps tout ça ?

Si l’image est de très bonne qualité, s’il n’y a pas trop de contrastes, ça peut me prendre une matinée. Si c’est une toute petite image, ce qui est souvent le cas pour les trucs qu’on chope sur Internet, ça peut mettre deux jours.

C’est pas trop fatigant, j’espère… Tu sais, les garçons du bureau voulaient que je te dise que tu sens bon.

Ah ouais, c’est qui qui dit ça ?

Le rédac’ chef.

Ah, Mathieu, il est mignon.

Il voulait aussi savoir si tu utilisais un crayon B.

Ah ah, je ne sais absolument pas ce que j’utilise, en fait. J’ai juste des porte-mines. Des trucs pas très gras. Et puis là je commence à faire des portraits à la peinture à l’huile, des trucs fan art, comme les caricaturistes sur la butte Montmartre. Je travaille à partir d’une photo, même si ça fige un peu le sujet, et je le peins, avec de la peinture que j’ai trouvée dans un « tout à 1 euro ». C’est vraiment cheap, j’aime bien.

Et généralement, ce que tu dessines ça finit sur quels supports ?

Sur des tee-shirts la plupart du temps, sinon j’ai fait des pochettes de CD et des magazines.

Tu sais, ça me fait un bien fou de te regarder dessiner. Genre les jours où je me paye une gueule de bois pas possible comme aujourd’hui, j’adore te regarder avec ton stylo, là. Ça te fait le même effet relaxant quand tu dessines ?

Ouais, ça me détend vachement. Parce que c’est vraiment que de la reproduction, j’ai pas à inventer quelque chose.

T’as vraiment l’air super appliquée en tout cas. Tu tirais la langue quand tu dessinais, petite ?

Peut-être que je le fais encore, je me rends pas trop compte.

J’ai pas l’impression, t’as juste ton petit nez retroussé comme ça. C’est méga cute. Et tu dessinais quoi à l’époque ?

Quand j’étais à l’école, je dessinais des maisons, mes parents, le chien, comme tout le monde. Et puis après je suis entrée en école de dessin, et j’ai fait beaucoup de reproductions de peintures. Déjà, à l’époque, j’aimais bien ça. Mais les tableaux à copier étaient vraiment nuls. Moi, j’aurais bien aimé reproduire La Jeune fille à la perle de Vermeer, tu vois ?

Oui. Ça paraît complètement logique quand on te voit. Ça t’arrive de créer ton dessin toute seule ?

J’ai du mal à dessiner ce que je n’ai pas sous les yeux, surtout quand c’est hyper réaliste. J’arrive pas.

Et de refuser des trucs qu’on te propose ?

Non, sauf quand je sais que j’arriverai pas à faire quelque chose. Ça va là, je m’en sors pas trop mal ? Parce que c’est ma première interview et bon, je suis un peu gênée.

Non, c’est cool. C’est très très bien, même. Tu sais, pour nous tu es la nouvelle Brigitte Bardot sauf que tu es gentille et intelligente en plus, donc on aimerait bien te proposer au comité Marianne, pour qu’il y ait un buste de toi dans toutes les mairies.

Je suis super flattée. Oui, j’aimerais bien ça.