FYI.

This story is over 5 years old.

Stuff

Il y a de moins en moins de coke dans la coke française

Selon l'Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies, la cocaïne comporte de plus en plus de lactose et de lévamisole.
14.4.15

Illustration : Tom Scotcher

« En France, la qualité de la cocaïne se dégrade. » Cette affirmation, qui n'est pas le dernier coup de gueule de Jean-Marc Morandini, est en revanche le dur constat de diverses études menées par l'Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanie, l'organisme qui s'occupe d'étudier ce que vous vous enfoncez occasionnellement dans les narines.

En substance, ce que nous apprend le dernier rapport que l'Observatoire publiait en juillet 2013, c'est qu'on assisterait ces dernières années à une dégradation conséquente de la qualité du produit. À partir d'échantillons récupérés dans les saisies policières, l'organisme estime que le taux de pureté – à savoir la présence effective de chlorhydrate de cocaïne dans la poudre – varie en moyenne entre 10 et 20 %. Les années précédentes, l'organisme estimait que la pureté de la coke française était d'environ 30 %. En revanche, si l'on se fie aux données que l'UNDOC (Office des Nations Unies contre la drogue et le crime) publie dans son dernier rapport mondial sur la drogue, les chiffres de la coke française sur la même période sont légèrement meilleurs. Pour les années 2011 et 2012, son taux de pureté se situait en moyenne entre 20 et 30 %.

Photo : Giorgi Nieberidze

Quoi qu'il en soit, avec un taux pareil, la coke française se classe parmi les moins pures d'Europe. Toujours selon les données de l'UNDOC, il n'y aurait qu'à Malte ou en Slovaquie que l'on pourrait trouver une cocaïne pire qu'en France. De l'autre côté du classement, alors que l'Espagne et le Luxembourg se fendent d'une cocaïne à moitié pure, le vrai paradis blanc européen reste l'Allemagne, où le taux de pureté oscillerait entre 50 et 70 %. Néanmoins, une pureté excessive de la coke n'est pas forcément un avantage pour les consommateurs. Cela peut même s'avérer assez dangereux – comme en témoigne l'alerte lancée par la préfecture de Paris en juin dernier lorsque cette dernière avertissait gentiment les consommateurs qu'une cocaïne pure à 80 % avait été saisie à Bondy en Seine-Saint-Denis.

En France, le nombre de saisies de ce type a considérablement baissé ces dernières années, donnant à l'Observatoire un argument de plus pour étayer le constat d'une baisse générale de la pureté de la coke hexagonale. À l'inverse, l'étude constate une forte tendance à l'augmentation des « pratiques de coupes » . En dehors des traditionnelles coupes au lactose ou au sucre, sensée simplement gonfler le produit afin d'augmenter la marge des revendeurs, la tendance depuis une dizaine d'années est à l'ajout de substances actives. En rajoutant certains produits pharmacologiques, l'idée peut être d'accentuer le potentiel de la cocaïne présent dans le produit, ou de diminuer certains de ses effets secondaires.

Photo : Chris Bethell

En 2010 par exemple, environ la moitié des échantillons saisis contenaient au moins trois autres substances actives en plus de la cocaïne, le nombre d'adultérants pouvant aller jusqu'à cinq – voire six – par échantillon. Depuis quelques années, le produit le plus retrouvé dans la coke française est le Lévamisole, un genre de produit qui dans son utilisation vétérinaire lutte contre les vers intestinaux, mais qui est aussi parfois prescrit à l'homme pour traiter le cancer du colon. En 2007, ce produit a détrôné la caféine comme adultérant le plus présent, en étant détecté dans plus de 60 % des échantillons de coke analysés en France.

Enfin, dans son volet « qualitatif », le rapport s'attarde également sur l'évaluation que font eux-mêmes les consommateurs de la qualité du produit qu'ils achètent. Dans le cas où la coke s'avère être assez médiocre, l'étude constate que le consommateur base son estimation de la pureté à partir du prix de vente et la confiance qu'il place dans son dealer. Ce faisant, les résultats montrent qu'ils se planteraient presque systématiquement.