Culture

L'encyclopédie des trucs les plus moches que vous pouvez trouver sur Internet

Deux designers se sont donné pour mission de répertorier les objets les plus hideux vus sur Instagram.

Plus de 40 milliards de posts ont été publiés sur Instagram depuis sa création, et la plupart sont vraiment merdiques : des photos de bouffe dégueulasse, des œuvres d'art ratées, des filtres embarrassants et des selfies aux légendes interminables. La seule consolation que l'on peut en tirer est que les gens à l'origine de ces posts sont probablement pleins de bonnes intentions. Ils doivent vraiment croire que quelqu'un, n'importe qui, est susceptible d'aimer ce genre de déchets.

Publicité

Mais que se passe-t-il lorsque des gens prennent le temps de publier à dessein les choses les plus disgracieuses qu'ils puissent trouver ?

Sébastien Mathys et Jonas Nyffenegger sont les fondateurs de @UglyDesign, le compte le plus hideux d'Instagram. Ces mecs s'attellent à publier uniquement la « crème de la crème » du design obscur, une stratégie qui leur a valu plus de 60 000 abonnés.

Images via @UglyDesign

Mathys est basé à Genève, en Suisse, où il est associé dans un petit studio de design graphique. Nyffenegger a étudié le design produit à l'ECAL (École cantonale d'art de Lausanne), et travaille désormais pour des designers scandinaves à Stockholm. Les deux hommes se sont rencontrés il y a dix ans au cours de leur dernière année d'études. « Un moyen simple de faire notre sélection est de choisir l'exact opposé de tout ce que nos professeurs nous ont appris à faire », explique Nyffenegger.

Trouver des objets de design laids est un jeu pour eux. « Ce qui est cool à propos de notre collaboration, c'est que nous ne savons jamais ce que l'autre va publier, explique Mathys. L'idée est de publier l'image la plus laide ou la plus drôle et de s'envoyer un message du type "où as-tu trouvé ce bijou ?" ». Certains objets, en revanche, donnent lieu à de longues discussions et délibérations.

Qu'il s'agisse d'une lampe en forme de chien en train de chier, d'un matelas à l'effigie de Sarah Michelle Gellar ou de sous-vêtements en forme de camel toe, leur compte fournit des raisons de détester le monde un peu plus chaque jour. Vous vous demanderez pourquoi certaines choses peuvent exister. Vous aurez envie de jeter votre smartphone par la fenêtre, mais vous ne pourrez pas vous empêcher de regarder. C'est ça, le masochisme esthétique.

Publicité

« Tout le monde autour de moi en a entendu parler, déclare Mathys. Certains sont si enthousiastes à ce sujet qu'ils me présentent aux filles comme étant le fondateur d'UglyDesign. » Selon lui, c'est probablement la raison pour laquelle ses rencards sont souvent un échec. Ils ont aussi énervé pas mal de gens. « Ça peut devenir très personnel et agressif », explique Mathys. Les designers signalent souvent la page et demandent que leur œuvre soit supprimée. D'autres demandent simplement à être crédités. Certains designers soumettent d'eux-mêmes leur travail.

Quel est le truc le plus moche jamais publié ? « Je dirais que le chocolat en forme d'anus est le plus hard-core », répond Mathys. Pour Nyffenegger, il s'agit plutôt du canapé rose en forme de sac à main, assorti à une table basse en forme de tube de rouge à lèvres.

Au moment où j'ai terminé d'écrire cet article, le compte avait gagné plus de mille followers supplémentaires – la preuve que ce monde est malade. « La plupart des gens qui nous suivent adorent secrètement ce qu'ils voient », estime Mathys. Ce succès soudain encourage Mathys et Nyffenegger à continuer de nous emmerder – ils veulent même passer à l'étape suivante et en faire des tirages. Ils recherchent actuellement un éditeur disposé à soutenir le projet d'un « UglyBook ». « Beaucoup de gens vont être surpris par le haut niveau de créativité de leur cadeau d'anniversaire cette année », explique Nyffenegger.

Suivez Savannah sur Twitter.