FYI.

This story is over 5 years old.

Scènes de chaos à Ferguson

Nous étions au milieu des violentes manifestations et des pillages qui ont éclaté lundi soir à Ferguson, après la décision de la justice de ne pas poursuivre Darren Wilson, le policier blanc qui a tué cet été Michael Brown, un jeune Noir sans arme.
25.11.14
Photo de Nicholas Phillips

Après que le procureur du comté de St. Louis Robert McCulloch a annoncé que Darren Wilson (le policier qui a tué Michael Brown, un adolescent qui n'était pas armé) n'aura pas à répondre de son acte devant la justice, les manifestations devant le quartier général de la police de Ferguson ont vite tourné au chaos.

Plusieurs coups de feu ont retenti. Une foule de manifestants a couru là où les coups de feu avaient été tirés, et la police s'est déplacée pour bloquer la rue et repousser les gens sur les trottoirs.

Nous filmions en direct (cf. ci-dessus). La vidéo montre la foule qui tente de renverser une voiture de police du comté de St. Louis et d'en briser les fenêtres arrière. Plus tard, un deuxième véhicule de police s'est enflammé et les munitions qui étaient à l'intérieur ont explosé au fur et à mesure de l'incendie. Plusieurs bâtiments de Ferguson - dont un restaurant « Little Caesars », un centre de stockage, et un marché de viande - ont pris feu et brûlé. Un magasin « AutoZone » de pièces automobiles a été transformé en une énorme boule de feu crachant une fumée noire dans la nuit.

Confirmed: shots fired across from - St. Louis County PD (@stlcountypd)November 25, 2014

« Ça devait arriver, » a déclaré à VICE News Michele Fitzgerald, habitante de 21 ans de Ferguson. « Il n'y a pas qu'à Ferguson, mais dans toutes les municipalités du comté, la police ne fait que baiser les habitants. Elle les arrête, elle les harcèle, surtout les noirs. Elle vous arrête pour un rien. »

Un journaliste de VICE News a pu voir des gens briser les fenêtres des restaurants à proximité, notamment un « Quizno », et un restaurant mexicain local. Les pillards ont été vus sortant des magasins de beauté et de la chaîne de parapharmacie Walgreens portant des brassées de marchandises.

Des officiers étaient stationnés sur les toits des quartiers généraux de la police de Ferguson et un hélicoptère faisait des rondes. Ses phares créaient de longues ombres, et les décorations de Noël de la ville, dont une guirlande rouge portant l'inscription « bonne fêtes », rendaient la scène irréelle.

(Photo de Nicholas Phillips)

Près de 40 officiers de la police d'État, tous vêtus de noir et portant des casques et des boucliers montaient la garde devant le quartier général de la police de Ferguson. Des jeunes gens en sweat à capuche le visage couvert par des bandanas insultaient les officiers. Plusieurs manifestants arboraient le masque de Guy Fawkes, désormais associé au groupe Anonymous.

Burning cop car - Danny Gold (@DGisSERIOUS)November 25, 2014

« Vous êtes un traitre ! » a lancé un manifestant à un officier de police noir. « Comment pouvez-vous vous tenir à leurs côtés alors que vous savez qu'ils ont tort ? »

(Photo de Nicholas Phillips)

Des images aériennes montrent des tirs de lacrymogènes de la police sur la foule. Un journaliste de VICE News a vu des manifestants jeter les lacrymos en retour sur la police.

La police du comté de St. Louis a d'abord déclaré dans un communiqué que, malgré les rapports disant le contraire, il n'y a pas eu de tirs de gaz lacrymogènes et qu'il ne s'agissait que de fumée utilisée pour disperser les foules « indisciplinées ». Plus tard, ils ont reconnu que des lacrymos avaient bel et bien été tirés.

Police are not deploying tear gas. They are using - St. Louis County PD (@stlcountypd)November 25, 2014

At appx 9:15p, tear gas was used on S. Florissant after smoke was unsuccessful in dispersing violent crowd. Smoke was used FIRST. - St. Louis County PD (@stlcountypd)November 25, 2014

Des manifestants ont lancé des cocktails Molotov et des morceaux de béton, en scandant « Elles sont à qui ces rues ? À nous ! » Toute la nuit, on a pu entendre des coups de feu par intermittence.

« On compte peut-être quelques perturbateurs sur des centaines de manifestants pacifiques, » a déclaré Charles Mayo, 45 ans, à VICE News, en évoquant les troubles. « Laissez-les évacuer leur colère, laissez-les crier, les gens rentreront chez eux quand il fera froid. En attendant, ils nous intimident et nous tyrannisent. »

Peaceful protestor hit in the face with a piece of concrete. - St. Louis County PD (@stlcountypd)November 25, 2014

« Arrêtez de jeter des pierres sur la police, ou vous allez être arrêtés, » a annoncé la police dans un haut-parleur. « Vous devez vous disperser immédiatement. »

L'agence gouvernementale chargée de l'aviation a mis en place une zone d'exclusion aérienne au-dessus de la région de St. Louis, afin « de sécuriser l'environnement pour les forces de l'ordre. »

Un officier de police aurait été touché à University City, dans une banlieue de St. Louis à environ 8 kilomètres au sud-ouest de Ferguson, mais on ne sait pas encore si l'incident est lié aux échauffourées.

U. City officer was shot in the arm. He is expected to be okay. Shooting may not be related to - St. Louis County PD (@stlcountypd)November 25, 2014

« Je ne soutiens pas ces incendies, ce pillage, mais je soutiens ces gens qui se soulèvent, » a déclaré à VICE News Kevin Smith, 30 ans, tandis qu'un salon de beauté de Ferguson s'embrasait derrière lui. « C'est notre seule manière d'attirer l'attention. »

Suivez Nicholas Phillips et Kayla Ruble sur Twitter: @NPPeriodista@RubleKB