Russie

La Russie a célébré la victoire de 1945 sans ses vieux amis

La commémoration de cette année était la plus importante parade militaire à ce jour. Les alliés d'hier ne s'y sont pas pressés.

par Olivia Becker
11 Mai 2015, 10:15am

Photo par Sergei Karpukhin/Reuters

Des milliers de soldats et de blindés ont paradé à travers la Place Rouge de Moscou, ce samedi 9 mai, pour célébrer la victoire de 1945 sur l'Allemagne nazie. Un déploiement impressionnant et apparemment à grands frais, mais qui montre également des signes de l'isolement croissant de la Russie vis-à-vis des pays occidentaux.

Le président chinois Xi Jinping, son homologue indien Pranab Mukherjee, et le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon ont assisté à la parade, tout comme des dirigeants égyptiens, cubains, vénézuéliens, palestiniens et sud-africains. Les dirigeants de pays occidentaux, dont les États-Unis, le Royaume-Uni et la France, se sont fait remarquer par leur absence, dans une démarche apparente de protestation en rapport avec le rôle de la Russie dans le conflit actuel en Ukraine.

La chancelière allemande Angela Merkel n'était pas non plus dans le public samedi, mais s'est rendue le lendemain en Russie, pour déposer une gerbe sur la tombe du soldat inconnu, à Moscou, en compagnie de Vladimir Poutine. Angela Merkel a appelé à la coopération et plaidé pour des « solutions diplomatiques » pour réduire les tensions entre les deux pays.

Pour la Russie, ces célébrations sont l'occasion de montrer quelques-unes de ses nouveautés en matière d'armement, dont le tank Armata T-14. Une centaine d'avions ont paradé et des missiles balistiques intercontinentaux, capables de porter trois têtes nucléaires chacun, ont été exposés.

Environ 16 000 soldats ont participé aux célébrations, dont certains bataillons de Chine, du Kazakhstan et d'Inde. De plus petits défilés ont eu lieu dans 26 grandes villes russes, ainsi que dans deux villes situées en Crimée, un ancien territoire ukrainien annexé par la Russie en mars 2014.

Vladimir Poutine a prononcé un discours qui a fait référence aux désaccords croissants entre la Russie et nombre de ses alliés pendant la Seconde Guerre mondiale. « Dans les dernières décennies, les principes basiques de la coopération internationale ont été plus que jamais ignorés, » a déclaré Vladimir Poutine qui a également insisté sur le fait que l'idée de blocs militaires connaissait aujourd'hui un nouvel élan.

Poutine a aussi critiqué les récentes « tentatives de créer un monde unipolaire », critiques vraisemblablement adressées aux États-Unis. Le pays n'était pas absent de l'événement, avec au moins un américain dans l'assistance, en la personne de Steven Seagal, l'ami de Poutine, qui a fait une apparition.

L'armée rouge soviétique a triomphé de l'Allemagne nazie le 9 mai 1945, une victoire qui reste un grand pilier de la fierté nationale dans la Russie d'aujourd'hui. C'est le jour férié le plus important de Russie, si l'on fait exception des fêtes religieuses. La commémoration de cette année était la plus importante parade militaire à ce jour. L'Union soviétique a perdu 26 millions de personnes pendant la Seconde Guerre mondiale, c'est plus que n'importe quel autre pays.

Suivez Olivia Becker sur Twitter: @obecker928