L’impact émotionnel d’une baise avec son ex n’est pas toujours mauvais

Les parties de jambes en l’air entre ex-partenaires sont étonnamment courantes, d’après une nouvelle étude.
05 décembre 2018, 8:06am
L’impact émotionnel d’une baise avec son ex n’est pas toujours mauvais
Yura Shevchenko/Stocksy

La sagesse populaire nous dit qu’on ne devrait pas coucher avec son ex. De nombreux articles soutiennent régulièrement qu’il s’agit d’une mauvaise idée. Non seulement cela rendrait-il plus difficile le fait de passer à autre chose, disent-ils, mais cela pourrait également s’avérer émotionnellement épuisant et traumatisant. Mais est-ce bien le cas? Peut-être pas, d’après une nouvelle étude sur le sujet qui suggère que le sexe entre ex pourrait en réalité aider plus qu’il ne nuit.

Avant d’aborder les effets du sexe entre ex, vous pourriez être surpris d’apprendre que ce comportement est en fait assez répandu. Une étude sur les adultes mariés récemment séparés, par exemple, a révélé que près du quart des participants ont affirmé avoir des relations sexuelles avec leur ex. D’autres études ont révélé que la fréquence du sexe entre ex était encore plus élevée chez les jeunes adultes qui avaient récemment mis fin à une relation non matrimoniale.

En ce qui concerne les effets, une étude préliminaire publiée en 2012 qui comprenait 137 partenaires séparés a démontré que le sexe entre ex ne semblait pas être dommageable du point de vue psychologique. Indépendamment du fait que les individus avaient accepté leur rupture ou non, le sexe entre ex n’était pas lié à des taux de détresse psychologique plus élevés. Parmi ceux qui n’avaient pas accepté leur rupture, le sexe entre ex était en fait lié à des taux de détresse plus bas.

Une série de nouvelles études s’est basée sur ces résultats et apporte un soutien supplémentaire à l’idée que le sexe entre ex ne serait pas intrinsèquement traumatisant. Une des études s’est penchée sur 113 individus âgés de 18 à 55 ans qui ont tous commencé l’étude lorsqu’ils étaient encore dans une relation. Les chercheurs ont fait un suivi hebdomadaire des participants, et ceux qui ont éventuellement vécu une rupture ont été invités à remplir quelques questionnaires à propos de leur expérience. Ces derniers demandaient aux participants de parler des activités sexuelles potentielles avec leur ex, de leur état émotionnel actuel, de l’attachement qu’ils ressentaient vis-à-vis leur ex et de la détresse qu’ils ressentaient par rapport à la rupture elle-même.

Près du quart des participants (24,8 %) ont affirmé avoir eu des relations sexuelles avec leur ex à un certain moment. Fait sans doute peu surprenant, les individus qui avaient eu des rapports avec leur ex se sentaient plus attachés émotionnellement à leur ex. Mais, aspect important, le sexe entre ex n’était pas lié à un sentiment de détresse plus grand face à la rupture. En fait, le fait d’avoir des relations a semblé plus bénéfique que dommageable, puisque les participants faisaient état d’émotions plus positives que négatives les journées où ils avaient eu des rapports. De plus, le fait d’avoir des rapports sexuels dans une journée ne permettait pas de prédire une détresse plus grande le lendemain. Et par ailleurs, le sexe entre ex n’aidait ni ne nuisait au processus de distanciation émotionnelle.

Comme on pourrait s’y attendre, ceux qui étaient les plus enclins à pratiquer le sexe entre ex étaient ceux qui affirmaient avec le plus de difficulté à passer outre leur relation. Mais encore, cela ne semblait pas avoir d’effet négatif sur eux.

Une deuxième étude comptant 372 personnes âgées de 18 à 65 ans avait une portée très limitée et se penchait principalement sur le fait de savoir si les personnes qui souhaitaient pratiquer le sexe entre ex y parvenaient. Lorsque les individus cherchaient à avoir des relations avec leur ex, cela fonctionnait la plupart du temps. En effet, près de 90 % des tentatives étaient fructueuses.

Les résultats de ces études sont limités en ce qu’ils ne nous disent pas pourquoi les gens pratiquent le sexe entre ex en premier lieu. Les gens pourraient vouloir avoir des relations avec leur ex pour de nombreuses raisons, y compris le plaisir sexuel, le confort et la sécurité, pour tourner la page émotionnellement, ou parce qu’ils veulent secrètement (ou pas) reprendre avec leur ex. Il faudra plus de recherche pour savoir quelles raisons sont plus ou moins fréquentes, et surtout, si ces différentes raisons sont liées à des conséquences différentes.

Cela dit, ces résultats sont importants pour plusieurs raisons : d’une part, ils nous disent que les ruptures ne sont pas toujours claires et nettes et qu’il n’est pas rare que des ex-partenaires entretiennent des rapports sexuels. Qui plus est, ces études récusent l’idée populaire que le sexe entre ex serait à éviter à tout prix, puisqu’il n’y a pas de preuves qu’il entraîne une souffrance psychologique. En réalité, le sexe entre ex semble être lié à des bienfaits la plupart du temps.

Ce n’est pas à dire que le sexe entre ex soit toujours une bonne idée ou qu’il n’a jamais d’effets négatifs. L’expérience du sexe entre ex peut être vécue différemment puisque chaque personne a sa propre personnalité et son historique de relations, ce qui signifie qu’il est fort possible que certaines personnes puissent en bénéficier plus que d’autres.

VICE France est aussi sur Twitter , Instagram , Facebook et sur Flipboard.

Publicité