Une fête de famille a tourné au chaos parce qu’il y avait du cannabis dans le gâteau

Plusieurs invités ont fait une surdose de cannabis et ont dû être conduits à l’hôpital. Deux d’entre eux avaient plus de 80 ans.
12.2.19
Une fête de famille a tourné au chaos parce qu’il y avait du cannabis dans le gâteau
Image via Flickr user Kelly Garbato, CC licence 2.0 

L’article original a été publié sur VICE Australie.

C’est un tour classique : ajoutez du cannabis aux ingrédients du gâteau et servez-le aux membres de votre famille à leur insu. Le party va pogner. Sauf si, bien sûr, des invités, certains dans la cinquantaine et d’autres de plus de 80 ans, se mettent à vomir, font une surdose de cannabis et finissent à l’hôpital. C’est ce qui est arrivé lors d’un dîner d’anniversaire en famille la semaine dernière en Australie.

Publicité

« Tout le monde passait un très bon moment, et on a servi du gâteau avec des fruits et de la crème, garnis de petits morceaux de chocolat », a raconté Claire, à 3AW, une station de radio de Melbourne. La femme dans la cinquantaine est l’une des cinq personnes qui ont été plus tard conduites à l’hôpital. « Il se trouve qu’il y avait du cannabis dans les morceaux de chocolat. »

Claire a expliqué qu’un autre invité, celui-là dans la fin de la vingtaine, avait couvert le gâteau de chocolat au cannabis parce qu’« il pensait que ça mettrait de la vie ».

« L’effet n’a pas été immédiat. Je sais que c’est ce qui se passe avec les comestibles, a poursuivi Claire. Mais une heure après, j’avais l’impression d’avoir la gorge enflée et la tête qui tourne. Trois heures après, j’étais hospitalisée avec quatre autres membres de la famille pour surdose. Apparemment, je suis allergique au cannabis en très forte dose. »

Le médecin lui a administré de l’adrénaline. Claire a eu un choc anaphylactique, alors que les autres invités vomissaient sans cesse. Parmi les personnes affectées, il y a eu les parents de Claire, qui ont plus de 80 ans.

« L’un vomissait et l’autre avait un rythme cardiaque extrêmement élevé. On a tous eu peur parce que, pendant des heures, on ne savait pas ce qui se passait. Certains ont perdu conscience. Et [le personnel de l’hôpital] était frustré parce que ce qu’on disait ne tenait pas debout. On s’appelait les uns les autres sans vraiment savoir qu’on était complètement gelés. »

Quelques heures plus tard, le coupable a finalement confessé son crime. Il avait obtenu les chocolats au cannabis d’« un ami qui les achète aux États-Unis ».

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.

Claire et son conjoint ne sont revenus à leur état normal que trois jours plus tard et ont eu besoin de plusieurs jours de congé pour se rétablir.

« C’était très bizarre d’avoir des réactions aussi sévères, a-t-elle dit. Personne n’a mangé du chocolat en grande quantité. C’était juste saupoudré sur le dessert. »

Suivez Gavin Butler sur Twitter.