Etats-Unis

Un hacker a fait hurler les sirènes d'alerte aux tornades de Dallas pendant plus d'une heure

Des milliers de personnes ont été réveillées à 23 heures 42 vendredi dernier, quand le hacker a réussi à déclencher les alarmes à tornades de la ville.
Mack Lamoureux
Toronto, CA
10.4.17

Pendant le week-end, un hacker a joué un vilain tour aux habitants de Dallas au Texas.

Des milliers de personnes ont été réveillées à 23 heures 42 vendredi dernier, quand le hacker a réussi à déclencher les alarmes à tornades de la ville. Les sirènes ont hurlé pendant plus d'une heure et demie, créant la panique et la confusion dans la ville.

Le Dallas News rapporte que les services d'urgence de la ville ont reçu 4 400 appels en quelques minutes, alors que la municipalité a demandé aux résidents de ne pas essayer de les joindre, quand des alarmes de ce type se déclenchent.

Publicité

La ville précise pourtant que lorsqu'une alarme se déclenche, il faut « se mettre à l'abri dans une pièce comme une salle de bains ou un placard, rester loin des fenêtres, se mettre sous des oreillers ou des meubles solides pour plus de protection. » Si vous êtes dehors, vous devez « vous allonger dans un ravin, un fossé, un conduit ou toute autre zone qui ne risque pas d'être inondée. »

En réalité, il n'y avait donc pas de tornade, mais juste un petit malin derrière son ordinateur. Cela a été confirmé par la ville de Dallas, qui a indiqué dans un communiqué de presse qu'un hacker avait bien déclenché les sirènes.

« Pour des raisons de sécurité, nous ne pouvons pas donner de détails sur le mode opératoire du hacker, mais nous pensons que le méfait a été commis depuis la région de Dallas, » peut-on lire dans le communiqué. « Nous avons alerté la FCC [la Federal Communications Commission] afin de localiser le responsable du piratage. Nous faisons tout notre possible pour que cela ne se reproduise pas. »

Au début, la ville avait indiqué que les sirènes s'étaient déclenchées à cause d'une « défaillance ». Mike Rawlings, le maire de Dallas, a précisé dans un post Facebook qu'il s'agissait d'une « attaque » sur le service d'urgence de la ville.

La ville a oeuvré jusqu'à 1 heure 17 du matin pour éteindre les alarmes. Pour cela, ils ont simplement fait disjoncter tout le système.


Suivez Mack Lamoureux sur Twitter : @MackLamoureux