Syrie

Alep : le régime coupe en deux la zone tenue par les rebelles

Les forces gouvernementales syriennes ont repris le contrôle de plusieurs quartiers du nord de la partie est d’Alep, tenue par les rebelles. Le territoire assiégé par les troupes d'Assad se retrouve désormais coupé en deux.
29.11.16

Les forces gouvernementales syriennes ont annoncé ce lundi qu'elles avaient repris le contrôle de plusieurs quartiers nord de l'est d'Alep, tenu par les rebelles. Le territoire assiégé se retrouve désormais coupé en deux.

Si les rebelles n'ont pas confirmé ces pertes, l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) rapporte que les troupes d'Assad ont pris le contrôle de presque un tiers de l'est d'Alep — dont le quartier Al-Sakhour. « Il s'agit de la plus grande défaite de l'opposition à Alep depuis 2012, » a indiqué à Reuters le directeur de l'OSDH, Rami Abdulrahman.

Publicité

Le ministère de la Défense russe précise que les forces gouvernementales ont pris le contrôle de 10 quartiers et de près de 3 000 immeubles à Alep, d'après l'Associated Press.

Ce lundi, le journaliste et militant Rami Jarrah, actuellement présent dans l'est d'Alep, a indiqué sur Twitter les quartiers de la ville qui étaient bombardés par les avions russes et syriens. Jarrah a laissé entendre qu'un black-out des médias pourrait être imposé du fait des bombardements des serveurs dans le quartier d'Hadariyeh.

Des dizaines de milliers de personnes ont fui l'est d'Alep au cours du weekend, alors que les combats s'intensifiaient.

L'ONU estime qu'environ 275 000 personnes vivent encore assiégées dans l'est d'Alep, où la nourriture et les médicaments sont extrêmement rares. Le dernier envoi d'aide humanitaire à atteindre l'est de la ville remonte à août dernier. Tous les hôpitaux de la partie rebelle de la ville ont été sérieusement endommagés ou totalement détruits par les bombardements.

« Nous sommes extrêmement inquiets quant à l'impact des combats sur les civils à Alep, » a confié à l'AFP, Scott Craig, le porte-parole du Haut-commissariat pour les réfugiés des Nations unies.

D'après Al-Watan, un journal proche du régime syrien, la prochaine étape pour le gouvernement est de « diviser la partie rebelle restante [de l'est d'Alep] en zones de sécurité qui seront facilement contrôlées, puis de les capturer successivement. »

Publicité

This is the scene in al-Shaer, east Aleppo today. One of the most important cities in the world - shattered. — Louisa Loveluck (@leloveluck)November 28, 2016

Reprendre Alep serait une victoire majeure pour le camp d'Assad. Depuis le début du mois, le gouvernement syrien pousse pour arracher l'est d'Alep des mains des rebelles, en bombardant régulièrement l'est de la ville. Les forces gouvernementales sont soutenues par les avions russes ainsi que par les milliers de combattants des milices chiites de la région.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR