Les vagins ne sont pas obligés de sentir la pêche

J’ai trouvé plusieurs articles insultants qui se jouent du malaise que certaines femmes ont envers l’apparence de leurs petites lèvres ou de l’odeur de leur sexe.
2.8.17
Image : Billy Eff

C'est ma cousine qui m'a envoyé en premier le lien vers les capsules de paillettes qui transforment les vagins en usines de pertes lumineuses dignes d'une licorne qui se fait bronzer sous un arc-en-ciel. Même si ce produit est préoccupant, ce n'est pas la première fois qu'un produit offensant est commercialisé pour rendre notre sexe plus attirant.

J'ai trouvé plusieurs articles insultants qui se jouent du malaise que certaines femmes ont envers l'apparence de leurs petites lèvres ou de l'odeur de leur sexe.

Lingerie Camel Toe / Camel No

Vendues sur Aliexpress comme accessoires de travestisme, les culottes avec un faux camel toe sont très populaires dans certaines régions du monde. Fabriquées au Japon depuis environ dix ans, les culottes accentuent la forme de la vulve afin de transformer tout port de legging en une aventure séduisante et provocante.

Si, au contraire, des femmes sont embarrassées par la forme de leur sexe, il existe des protège-pubis : les Cuchini, au slogan publicitaire évocateur : « Nos lèvres sont scellées ». Leur site web tente de rendre honteuses les femmes qui portent des pantalons serrés ou un maillot de bain. On y voit des photos de célébrités exhibant une vulve non camouflée. La mention « Elle a besoin d'un Cuchini » accompagne entre autres les photos de Rihanna, de Lindsay Lohan et de Maria Sharapova.

Le vontouring de la vulve

Il est possible de remodeler son visage à l'aide de techniques de maquillage. Le coutouring est fascinant. Il permet de transformer la voisine au teint blême et au gros nez en sosie de Kim Kardashian. Je ne l'ai jamais essayé parce que ça prend plus de deux minutes devant son miroir, mais les tutoriels sur YouTube sont magiques. Le vontouring propose la même chose, mais pour la vulve.

Intima Protégé est un procédé qui vise à corriger discrètement l'apparence de la vulve, tout en la rendant plus sensible. Comme procédé, Intima Protégé utilise des ultrasons qui stimulent la production de collagène au niveau du sexe, qui deviendrait supérieure à la production naturelle. La vulve repulpée n'est pas trop douloureuse à la suite de cette intervention.

Comme le corps des femmes semble ouvert à la critique, certains chirurgiens, dont le Dr David Shafer (qu'on a vu quelquefois dans les émissions de téléréalité Real Housewive), offrent le « Mommy Makeover ». Il s'agit d'une intervention au laser accompagnée d'une reconstruction mammaire et abdominale, rien de moins.

Le rouge à lèvres vulvaires

Le Labia Dye, un colorant pour vulves, sert à redonner de l'éclat à un sexe qui n'est pas rose flamant ou rose carte de Saint-Valentin. Ce rouge à vulve a été inventé par une esthéticienne triste de constater que sa région génitale n'avait pas autant d'éclat que de la sangria avalée devant un coucher du soleil. Offerte en quatre couleurs différentes, chacune des teintures temporaires à vulve porte le prénom d'une femme. Parce qu'il faut absolument baptiser son sexe Marilyn, Ginger, Audrey ou Bettie.

Les colorants à lèvres ne sont présentement plus en vente sur Amazon. Les commentaires de certaines utilisatrices en sont peut-être responsables :

« À 27 ans, je reconnais que je commence le long déclin vers la démence, mais plus important vers un sexe pâle et gris. Mon psychiatre m'a recommandé d'être proactive. Ce produit a été ma première action. Je me promets que si mes cheveux tombent et que je deviens ridée, je ne serai toutefois pas enterrée avec un sexe terne. »

« Mon copain a un fétiche pour Avatar. Je veux le produit, mais en bleu. »

« Métamorphose ta vulve en nez de clown aujourd'hui! Impressionne tes amis avec ton nouveau look! Séduis ton petit copain! Fais rayonner ta maison avec l'éclat de tes grandes lèvres fraîchement vernies! »

Vajazzling

Le vajazzling consiste à appliquer des cristaux sur un pubis préalablement épilé. Il est offert dans quelques spas, comme Completely Bare, à New York, et Strippers, à Washington. Des trousses DIY sont aussi en vente pour les party pyjamas et les bachelorettes de Repentigny. Pour Bryce Gruber, qui a aidé à populariser les sexes-boules-de-disco en 2010, le vajazzling est la seule façon civilisée de porter de faux diamants.

C'est ainsi qu'une vulve peut être ornée de bling-bling qui recrée la forme d'un cœur ou d'un papillon.

Thérapie de jouvence à la Elizabeth Bathory

Les publicités qui vantent le Vajacula ou Rejuvala glorifient ces interventions médicales en expliquant qu'elles sont moins invasives qu'une labioplastie et qu'elles ne provoquent aucune infection ou crise d'allergie. Ces explorations médicales supposent des injections de plasma riche en plaquettes dans le vagin. C'est le sang de la patiente qui est utilisé pour la procédure, aussi pratiquée chez les hommes qui espèrent avoir un pénis qui semble aussi gros qu'une bûche de Noël.

L'intervention promet des orgasmes plus fort et un sexe à l'allure plus jeune, car tous souhaitent évidemment avoir un sexe qui ne révèle pas son âge au premier coup de langue.

V-Steam

Sur GOOP, son site web de lifestyle, Gwyneth Paltrow assure que de s'asseoir sur un mini-trône pendant que de la vapeur est soufflée dans son utérus est nécessaire pour bien balancer son niveau d'hormones féminines. Le traitement aiderait aussi à la fertilité, à la perte de poids et à l'épanouissement sexuel.

Il paraît que l'effet est semblable et moins dispendieux si on réchauffe au micro-ondes de l'eau citronnée avant de s'accroupir au-dessus.

Depuis l'épisode de la vapeur vaginale au spa, Gwyneth Paltrow a aussi tenté de vendre l'idée que des œufs de jade à 66 $, rechargeables avec l'énergie de la lune, pouvaient améliorer la vie sexuelle de celles qui se le rentrent dans le vagin. Ce serait un secret de concubines et de reines chinoises de l'Antiquité pour se sentir toujours en contrôle et radieuses.

My Sweet V

La compagnie derrière ce produit soutient qu'il augmente la libido et qu'il donne au vagin une odeur sensuelle et un goût semi-fruité. Le vagin n'a pourtant pas à sentir ou goûter la pêche : c'est un vagin, pas un fruit juteux malgré tous les poèmes sur le sujet.

Une amie ne peut imaginer que des femmes soient poussées à changer autant quelque chose d'unique et intime : « J'aime toutes les saveurs différentes possibles, que je goûte le sexe de ma blonde le matin ou le soir, et jusqu'où je pousse ma langue. Si je veux manger un jujube aux framboises suédoises, j'irai m'en acheter au dépanneur, je ne demanderai pas à celle que j'aime d'avaler un supplément alimentaire pour devenir supposément plus yummy. »

https://sweetv.myshopify.com/

Une autre amie me confie pourtant qu'elle serait tentée d'essayer Sweet V, car elle refuse que son amoureux la lèche. Elle croit qu'elle sent mauvais depuis qu'un branleur en secondaire trois lui a dit qu'elle sentait trop fort.

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.

Des insécurités payantes

Ce sont de telles personnes et de tels produits qui font en sorte que les femmes pensent qu'il est souhaitable de se passer une lingette sur le sexe cinq fois par jour, de se donner en cadeau une vaginite lors d'une douche vaginale, d'épargner pour une labioplastie plutôt que pour un chandail Juicy Couture, de s'excuser quand on sent la mouille.

Vaut mieux célébrer notre vulve, ne passer voir un chirurgien que si on le veut vraiment, sans être influencée par Gwyneth Paltrow ou un film porno, et accepter qu'un bouquet de pivoines, ça se pose sur une table et non entre les jambes. Et se faire tester pour la gonorrhée et la chlamydia si l'odeur de notre sexe nous fait peur et pas parce qu'il ne sent pas la mandarine, le gâteau à la vanille et le miel conçu par une ruche de 80 000 abeilles vaillantes.