israel

Attaque au couteau à la Gay Pride de Jérusalem : Le suspect avait fait la même chose en 2005

Yishai Schlissel venait de sortir de prison, après y avoir passé 10 ans pour une attaque au couteau en 2005.

par Charlotte Meredith
31 Juillet 2015, 6:50am

Photo par Sebastian Scheiner/AP

Le suspect de l'attaque au couteau qui a fait six blessés lors de la marche de la Gay Pride de Jérusalem ce jeudi est un ultraorthodoxe identifié comme étant Yishai Schlissel. Cet homme avait déjà poignardé trois personnes participant à la Gay Pride de 2005.

Deux personnes sont dans un état grave, a dit un porte-parole d'un service d'ambulances à la BBC.

D'après le Times of Israël, Schlissel venait de sortir de prison, où il avait passé 10 ans, condamné à de la prison ferme après l'attaque de 2005.

Schlissel est un fidèle du courant Haredi, un judaïsme orthodoxe qui se caractérise par un rejet du monde moderne séculier. Lors d'une interview donnée à une radio ultraorthodoxe il y a quelques semaines, Schlissel s'était exprimé au sujet de la marche de la Gay Pride.

"Si une seule personne vient et veut organiser une marche [de la Gay Pride], alors cela vaut la peine de faire quelque chose d'extrême," disait-il. 

"Ces gens impurs veulent souiller Jérusalem," avait-il dit, faisant référence à la communauté LGBT. "L'objectif — Je dois arrêter ce défilé."

Les autorités ont lutté avec Schlissel pour le mettre au sol et l'arrêter juste après les coups de couteau.

Schlissel  aurait tenté de rentrer dans le défilé au niveau de la place de Paris à Jérusalem, mais la police l'a renvoyé. Il est alors revenu et a commencé à poignarder des gens dans la rue Keren Hayesod. Zoe Schochet, 18 ans, parlait à un homme, l'une des victimes, lorsqu'il a été poignardé dans le dos. 

"C'était effrayant," a dit la jeune fille au Times of Israel.

Après l'attaque, les organisateurs du défilé ont décidé de poursuivre la marche. 

Des membres du groupe de droite Lehava, qui s'oppose aux politiques d'assimilation et aux mariages inter-religions, ont manifesté contre le défilé ce jeudi, au point de départ de la marche. 

Le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a promis la justice pour les victimes, dans une déclaration publiée jeudi à la suite de l'attaque. 

"C'est un incident des plus graves," dit-il. "Nous mènerons les responsables devant la justice. Nous devons assurer le fait qu'en Israël, chaque homme et chaque femme vivent en sécurité quel que soit le chemin qu'ils prennent."

Le Grand Rabbin ashkénaze d'Israël a fait écho aux mots du Premier ministre, en disant "La Torah juive interdit tout acte de violence ou tout mal fait aux autres. D'autant plus lorsqu'un individu en blesse un autre et essaie de le tuer."

"C'est un acte très grave, et il est clair pour tous que cela ne suit pas la Torah juive," a-t-il ajouté.