Publicité
Culture

L’influenceur qui a comploté pour voler un nom de domaine

Il risque jusqu'à 20 ans de prison pour avoir engagé quelqu'un afin de menacer avec une arme le propriétaire du nom de domaine qu’il voulait.

par River Donaghey; traduit par Sandra Proutry-Skrzypek
26 Avril 2019, 7:40am

Un influenceur de 26 ans qui comptait plus d’un million d’abonnés risque jusqu'à 20 ans de prison pour avoir essayé de forcer le transfert d’un nom de domaine sous la menace d’une arme, selon le bureau du procureur américain du district nord de l'Iowa.

Alors qu'il était étudiant dans l'État de l’Iowa en 2015, Rossi Lorathio Adams a fondé la société de médias State Snaps qui diffusait des vidéos et des photos de jeunes adultes se livrant à un comportement grossier, à l’ivresse et à la nudité, selon un communiqué du ministère de la Justice.

Les posts étaient souvent accompagnés du hashtag #DoItforState, c’est donc tout naturellement qu’Adams a voulu s’approprier le nom de domaine « doitforstate.com » afin d’étendre son empire médiatique en plein essor. Malheureusement pour lui, ce nom était déjà pris, et le propriétaire n'était pas disposé à le vendre. Adams a donc pris les choses en main.

Pendant les deux années suivantes, Adams a harcelé sans relâche le propriétaire du nom de domaine. À l'été 2017, incapable de le convaincre, Adams a mis au point un horrible plan : il a demandé à son cousin, Sherman Hopkins, Jr., d’entrer par effraction chez le propriétaire et de le forcer à lui remettre le nom de domaine.

À en croire le communiqué du département de la justice, cela s'est très mal passé :

Hopkins se rendit chez le propriétaire du domaine en voiture, muni d’une note contenant les instructions pour transférer le domaine sur le compte GoDaddy d'Adams.

Hopkins a défoncé la porte de la chambre de la victime, l’a traîné jusqu’à son ordinateur, a pointé une arme sur sa tête et « lui a ordonné de suivre les instructions inscrites sur la note », le frappant à plusieurs reprises avec son pistolet. Mais la victime n'a même pas eu le temps de suivre les instructions de transfert, car tout le plan est tombé à l’eau dans un désordre sanglant :

Hopkins plaça l'arme à feu contre la tête de la victime et lui ordonna de suivre les instructions figurant sur la note de demande. Craignant pour sa vie, la victime s'est rapidement retournée pour écarter le pistolet de sa tête. La victime a ensuite réussi à prendre le contrôle du pistolet, mais au cours de la lutte, elle a reçu une balle dans la jambe. La victime a tiré à plusieurs reprises sur Hopkins à la poitrine. Elle a ensuite contacté les forces de l'ordre.

Hopkins a survécu aux blessures par balle et a été condamné à 20 ans de prison l'année dernière. Adams pourrait faire face à la même peine après qu'un jury de l'Iowa l’a reconnu coupable de « complot visant à entraver le commerce par la force, les menaces et la violence ».

Pour info, Adams n'a jamais obtenu le nom de domaine qu'il voulait tant, mais State Snaps semble continuer d’opérer sur www.doit4state.com. Adams risque donc jusqu'à 20 de prison et 250 000 dollars d’amende, tout simplement parce qu'il tenait à épeler le mot « for » dans son URL.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.