sexisme

Le dalaï-lama tient des propos sexistes, puis s’excuse

Il a déclaré à la BBC que si une femme devait lui succéder, elle devrait « être attirante » sinon quoi « ça ne sert à rien ».
SJ
Mumbai, IN
Sandra  Proutry-Skrzypek
Paris, FR
4.7.19
dalaï-lama
Photo : U.S. Mission/Eric Bridiers/Flickr

Le dalaï-lama est le chef spirituel le plus cool du monde. Il prône une politique de paix et de non-violence, et trouve le bonheur dans les aspects les plus simples de la vie. Tout le monde a donc été étonné quand, dans une interview récente, le Tibétain exilé a tenu des propos sexistes. Il a déclaré à la BBC que si une femme devait lui succéder, elle devrait « être attirante » sinon quoi « ça ne sert à rien ».

Publicité

Il a fait ce commentaire après qu’on l’a interrogé sur des propos similaires qu’il avait tenus en 2015, disant qu'une femme à son poste devrait être plus attirante que lui. Au lieu de s’excuser pour cette remarque déplacée, il a grimacé en disant que les gens n’avaient pas envie de voir un « visage mort » et que les femmes devraient « dépenser leur argent dans le maquillage ».

Le 14e dalaï-lama est reconnu par les bouddhistes tibétains comme étant, à l’instar de ses prédécesseurs, l’émanation humaine du bodhisattva de la compassion, qui a choisi de se réincarner pour servir le peuple. Et s’il n’a aucun problème avec le fait qu’une femme lui succède, il estime qu’elle devra avoir une certaine apparence, sinon quoi « les gens, je pense, ne voudront pas voir… ce visage ».

Étant donné que le dalaï-lama est vénéré et considéré comme l'un des êtres les plus saints du monde, il est un peu troublant de l'entendre dire de telles choses. Et s’il maintient que « la vraie beauté est la beauté intérieure », il trouve que « l’apparence est aussi importante ».

Dans cette même interview, il a déclaré que le président américain Donald Trump « manquait de principes moraux » et que de son côté, il soutenait le droit des femmes et l'égalité des salaires sur le lieu de travail. Les droits de toutes les femmes, ou seulement celles qu’il juge attirantes ?

Le dalaï-lama a présenté ses excuses mardi pour ses commentaires jugés sexistes. « Il arrive parfois que des remarques spontanées, qui peuvent être amusantes dans un contexte culturel donné, perdent leur caractère humoristique dans la traduction », a réagi son bureau dans un communiqué.

Shamani Joshi est sur Instagram.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.