Découvrir un tableau de Jackson Pollock par hasard et gagner 10 millions de dollars

Après 18 mois de traque, un expert a trouvé par inadvertance une toile présumée du peintre américain dans un garage d’Arizona.

|
juin 9 2017, 11:56am

Photos : courtesy J. Levine Auction & Appraisal​.

Une toile de Jackson Pollock, que l'on croyait perdue depuis longtemps, a été mystérieusement retrouvée dans un garage en Arizona. Elle pourrait atteindre les 10 à 15 millions de dollars lors de la vente où elle va être mise aux enchères le mois prochain. L'expert Josh Levine a passé 18 mois à retrouver la trace du tableau, et a déclaré à l'Arizona Republic : « Je suis suffisamment sûr de moi pour affirmer qu'il s'agit d'un Jackson Pollock et j'engage toute ma crédibilité professionnelle. »

Levine a dépensé 50 000$ pour ses recherches, épaulées par un enquêteur privé. La peinture a été retrouvée avec d'autres œuvres d'artistes abstraits du XXe siècle associés à Clement Greenberg, dont une de Kenneth Noland qui avait été déjà vendue pour 110 000$ auparavant. Les pièces ont été laissées aux bons soins de leur propriétaire, qui a souhaité conserver l'anonymat, par sa sœur, une amie de Peggy Guggenheim et de la collectionneuse Jenifer Gordon.

Jackson Pollock (1912-1956), Untitled Gouache. Courtesy J. Levine Auction & Appraisal.

Levine et son collaborateur ont épluché les lettres de Guggenheim, questionné des sources proches de Greenberg et enquêté sur la vie de Gordon pour déterminer su un Pollock aurait pu atterrir à Sun City. Enfin, l'expert Peter Paul Biro a analysé la toile pour voir si elle ne contenait pas d'éléments étrangers ou anachroniques à la pratique de Pollock. « Le rapport scientifique confirme juste ce que je croyais déjà compte tenu de sa provenance », précise Levine. « J'ai passé des centaines d'heures à savoir comment ce Pollock avait pu atterrir ici en Arizona, et je suis certain que c'est un authentique Pollock. »

Arizona Republic a contacté de son côté une amie de Gordon, l'artiste australienne Barbara McKay. « Je savais que Jenifer avait un Pollock et, aussi certaine que je puisse l'être, sachant que des photographies ne rendent jamais aussi bien que de voir la peinture en vrai, je pense que c'est une œuvre authentique », a déclaré l'intéressée.


Il est également important de souligner que la toile n'est pas signée et la Pollock-Krasner Foundation refuse de l'authentifier — pas plus que toutes les autres œuvres perdues de Pollock. Cette attitude n'est pas si étonnante, si l'on se souvient par exemple que le Warhol Authentification Board a mis la clef sous la porte en 2011 après avoir perdu 7 millions de dollars en frais judiciaires.

Le Pollock dont il est ici question est intitulé sur le site de Levine Untitled Gouache. Sa découverte a été permise quand un propriétaire de Sun City a appelé l'expert pour examiner une collection de souvenirs des Lakers datant des années 90 et signés Lebron James. « Cette toile était juste posée contre un mur et nous avons tous pensé "Ça serait drôle si c'était un Jackson Pollock, non ?" », a raconté Levine à une chaîne de télé locale.

Les enchères ont déjà commencé en ligne et la vente est prévue le 20 juin. Pour en savoir plus sur Untitled Gouache , rendez-vous sur le site de Josh Levine.

Plus de VICE
Chaînes de VICE