Life

Avec ceux qui ont recontacté leur ex pendant le confinement

Et qui le regrettent plus ou moins.
15 mai 2020, 7:11am
deux filles fument sous la pluie
Stock photo : Sian Bradley

En général, il vaut mieux prendre ses distances avec son ex. Mais en ces temps de pandémie, la solitude peut être un aphrodisiaque puissant – assez puissant pour vous faire changer d’avis et vous pousser à composer son numéro.

Au cas où vous y penseriez, voici quelques témoignages de personnes ayant succombé à la tentation durant la quarantaine. Sans surprise, elles ne sont pas très fières d'elles pour la plupart, c'est pourquoi nous avons changé tous les noms.

Viviana, 31 ans

« Mon ex-copine et moi avons rompu il y a un an, mais nous n'en avons jamais vraiment discuté. C’est arrivé juste après notre troisième anniversaire. À l’époque, ni elle ni moi n’avions expliqué nos raisons en détail. Je me suis rattrapée il y a quelques jours.

Je lui ai écrit pour lui dire que je pensais à elle et que j’aimerais avoir de ses nouvelles. Je l’ai eue au téléphone quelques jours plus tard. Ce n’était pas par ennui : j’y réfléchissais depuis quelques mois et j'avais besoin d’apaiser mon esprit.

Je suis super contente de l'avoir fait. J'ai enfin l'impression d’avoir eu une vraie rupture et de pouvoir tourner la page. C'est triste, mais au moins, c’est réglé. »

Tedros, 34 ans

« Pour tenter de vaincre les premiers symptômes de l'ennui, j'ai commencé à faire du rangement. Je suis tombé sur une boîte pleine de bric-à-brac dans laquelle il y avait une photo de mon ex et moi. Une très belle photo. J'ai décidé de lui écrire, juste pour savoir comment il allait, et parce que je tiens toujours à lui.

Alors je lui ai parlé de la photo. Une minute plus tard, j'ai reçu un message vocal de sa part. J'ai été surpris d'entendre sa voix, mais il a été adorable et m'a dit qu'il aimerait beaucoup la voir. Nous sommes restés au téléphone pendant une heure. C'était inattendu, mais très agréable. Je ne le regrette pas. Nous nous suivons à nouveau sur Instagram. »

Lisa, 28 ans

« Mon ex est médecin et possède son propre cabinet. J'ai donc pensé faire le premier pas et lui dire que je pensais à lui pendant cette période difficile. J’imagine qu'il doit être très stressé en ce moment.

Il m'a répondu en disant : « Ça me fait plaisir. Je pense souvent à toi aussi ! » À aucun moment je n’ai parlé de « souvent »… Je ne sais pas s'il a compris ce que je voulais dire – le rapport avec le corona et tout ça. Je suis passée à autre chose et je n'ai pas répondu. Rien de bon ne peut découler d'une reprise de contact avec son ex. Mais sa réponse m'a fait du bien, alors je ne regrette pas mon message. »

Hannah, 26 ans

« Quand la pandémie a éclaté, je suis rentrée chez mes parents. J’étais trop angoissée à l’idée d’être confinée à Berlin, et tout a été si soudain… Mais passons. J’adore les plantes et j'ai vraiment la main verte. Comme mon ex a une voiture, un double de mes clés et qu'il a emménagé dans mon quartier il y a quelques semaines, j'ai pensé qu'il pourrait passer les arroser. Et c'est précisément ce qu'il fait en ce moment.

Jusqu’alors, c’était le silence radio entre nous. Maintenant, il m'envoie un tas de photos pour me montrer que les plantes se portent bien. À distance, nos rapports ne sont pas trop mauvais. Mais à un moment donné, je vais devoir rentrer. Je me sentirais mal de le bloquer à nouveau. La situation est absurde, mais au moins mes bébés (plantes) vont bien. »

Ludwig, 31 ans

« Mon ex et moi vivions ensemble dans mon appartement jusqu'à notre rupture. Il y a quelques semaines, elle a reçu des lettres qui semblaient importantes, alors je lui ai écrit pour lui dire de passer les récupérer quand elle voulait.

Elle est venue et depuis, nous avons recommencé à parler. C'est un peu difficile pour moi, parce qu'elle m’a quitté après six ans de relation et je n’en suis pas encore complètement remis. Je crois qu'elle serait prête à réessayer, mais plus je passe de temps seul, plus je me rends compte que je n’ai pas envie de m'engager avec quelqu'un. Elle a plus de mal que moi à supporter la quarantaine et m’appelle de plus en plus souvent. Si j'avais su, je n'aurais même pas ouvert la boîte aux lettres. »

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.