« La réponse se trouve dans ce bar » - la femme qui a disparu chez elle

Claudia Lawrence a été aperçue pour la dernière fois se dirigeant vers son appartement, il y a dix ans.
20.1.20
claudia lawrence missing
A gauche : Claudia Lawrence capturée sur une caméra de surveillance. A
droite : Claudia Lawrence. Toutes images via 'Claudia Lawrence: Missing
Or Murdered' / Channel 5

Claudia Lawrence aimait beaucoup la chanson d’Elton John « Your Song ». Ils s’en souviennent bien, ses amis, des soirées au pub Nag Head à York, en Angleterre. Souvent, Claudia mettait la chanson sur le juke-box du bar, et tout le monde rigolait. Your song, c’était sa chanson. Puis elle la remettait. De nouveaux des sourires. Et encore. Et encore. Au bout d’un moment, on en avait marre de la chanson, ça gueulait, et quelqu’un allait s’interposer amicalement pour prendre à Claudia les dernières pièces qu’elle avait dans la main. Le tout, accompagné de rires et de sourires. Tout le monde aimait Claudia. Ici, dans le pub, à quelques pas de chez elle, Claudia était la reine.

Dix ans après les dernières soirées en date, le Nags Head a un nouveau gérant. La plupart des habitués sont partis. On n’entend plus Elton John sur le juke-box comme avant. C’est un endroit tout à fait différent. Claudia n’y a plus été aperçue depuis dix ans, le 18 mars 2009. C'est le jour où on l’a fait porter disparue sur les îles britanniques. Cette femme de 35 ans, cheffe-cuisinière à l’Université de York, était là, puis plus là. Où est-elle partie ? Cela reste un mystère. « On espère toujours que quelqu’un nous donnera des réponses », confie Peter Lawrence, le père de Claudia.

Avocat jusqu'à sa retraite, Peter, 72 ans, s'est mobilisé publiquement ces dix dernières années pour que le nom de sa fille ne reste pas dans l'ombre. Il y a quelques mois, Peter a réussi à faire passer une nouvelle loi, nommée en hommage à sa fille « la loi Claudia », qui permet à la famille de s’occuper des affaires d’un proche disparu depuis 90 jours. « Un fardeau de moins pour les familles, au plus bas au niveau émotionnel », explique Peter. Peter avait l’air épuisé. A propos d’un nouveau documentaire sur sa fille, il lance : « A chaque fois qu’il y a quelque chose comme ça sur Claudia, il y a des suites. […] La police en attend un bon, on espère qu’il donnera une nouvelle piste…»

claudia lawrence

Claudia Lawrence.

Il reste beaucoup de questions en suspens. Nous savons que Claudia est allée au travail le 18 mars 2009. La caméra de surveillance du Goodricke College University a enregistré son arrivée à 5h57 du matin. Puis, à 14h13 elle a été vue en train de rentrer chez elle. La voiture de Claudia était au garage pour réparations à ce moment-là. Elle faisait le chemin pour son travail à pied cette semaine. Cet après-midi-là, une collègue l’avait déposée en voiture. Peu après être arrivée chez elle, elle est de nouveau sortie et on l’a vue poster une lettre devant une galerie commerçante près de chez elle. Elle a eu une conversation avec une femme avec un landau, puis elle est passée devant The Nags Head avant d'être aperçue pour la dernière fois à 15h05. Après, les théories fusent. Nous savons que plus tard cette nuit, à 20h10, Claudia a appelé son père. Puis sa mère. Elle a écrit un texto à un ami. A 21h12, elle a reçu un sms d’un ami de Chypre, sa destination préférée pour les vacances, même si on ne sait pas si elle l’a lu ou non.

Le lendemain, elle devait travailler à 6 heures. Mais Claudia n’a jamais pointé. Le soir, elle devait voir son amie Suzy Cooper au Nags Head. Elle n’est jamais venue. Suzy, trouvant que ça ne lui ressemblait pas, a appelé Peter, le père de Claudia. Ce dernier a appelé la police du Yorkshire, puis, avec George Foreman, le patron du bar, il est entré dans l’appartement de Claudia. « J’ai cru qu’on allait la trouver allongée par terre », a-t-il dit à Peter. Ce qu’ils ont trouvé à la place était d’une normalité inquiétante : les chaussons près de la porte ; son sac à main, avec de l’argent ; son permis de conduire et sa carte bleue sur son lit bien fait ; des bijoux sur la commode ; la vaisselle du petit-déjeuner dans l’évier. Il manquait seulement un sac à dos avec son uniforme de travail, qu’on n’a jamais trouvé.

Peter a fait un appel à témoignages lors d’une conférence de presse, le 23 mars, décrivant au passage son « cauchemar éveillé ». Deux jours plus tard, après la publication de la vidéo de la caméra de surveillance, Ray Galloway, commissaire de police qui dirigeait l’enquête, a affirmé qu’il était arrivé quelque chose à Claudia après sa rencontre avec une connaissance à elle. Le 16 avril, la police a annoncé que le 19 mars au matin, un homme et une femme auraient suivi une voiture sur la route du travail de Claudia. Une semaine avant la disparition, deux hommes auraient été aperçus essayant de forcer la porte de Claudia. Le 6 mai, la police a annoncé avoir reçu plus de 1 000 appels du public, 1 096 déclarations et que 1 270 propriétés avaient été fouillées. Le 15 mai, la police a publié une vidéo d’un homme au comportement suspect à Lime Court, près de l’appartement de Claudia, tôt le matin du 19 mars. Plus tard, on a révélé une autre vidéo montrant le même homme, la nuit précédente, au même endroit. Puis, tout a explosé.

« La clientèle du pub mise en cause par le père »

Le 2 juin, Ray Galloway est allé sur le plateau de Crimewatch de la BBC et a annoncé que Claudia était impliquée dans des relations « complexes et mystérieuses ». Cela a altéré à jamais l’enquête. La déclaration a fait de Claudia une briseuse de foyers. Elle aurait ciblé des hommes mariés pour s’amuser. Ses meilleures amies, Suzy et Jen King, ont essayé d’arrêter le bad buzz. Elles ont dit à tous ceux qui voulaient l’entendre que ce n’était pas la Claudia qu’elles connaissaient. Leur Claudia était timide, réfléchie, drôle, mais jamais imprudente. Pourtant, un jour quelqu’un a arrêté Peter dans la rue pour lui dire que sa fille « l’avait bien mérité. » « [Galloway] a plus tard clarifié ce qu’il voulait dire, a ajouté Peter, mais une fois que c’était dit, l’enquête a immédiatement changé. Il m’a avoué depuis qu’il n’avait pas l’intention que ça fasse cet effet-là. »

La plupart des pistes mènent au pub The Nags Head, bien que des enquêtes de la police du North Yorkshire soient allés jusqu’à Chypre, à cause de la théorie invraisemblable, rapidement abandonnée, qui stipulait que Claudia s'était enfuie secrètement. Alors que la presse à scandale s’emparait de la vie privée de Claudia, d’autres questions ont émergé.

Le 18 mars suivant, un an après l’événement, on a appris que deux jours avant sa disparition, Claudia aurait passé la nuit avec un petit-ami inconnu. L’identité de cette personne – comme celle du couple en filature, celle de l’homme vu à la caméra de surveillance devant sa maison, les traces d’ADN non identifiées d’un mégot trouvé dans la voiture de Claudia, n’a jamais été établie.

A ce jour, neuf personnes ont été arrêtées dont cinq ont des liens avec The Nags Head. Elles ont toutes été relâchées sans charge. Peter soupçonne depuis longtemps que beaucoup des interviewés n’aient pas été honnêtes avec les détectives. Ils se protègent les uns les autres. Il ajoute, qu’en passant autant de temps dans le pub avec Claudia, il a peut-être conversé avec les responsables de la disparition de sa fille. « Je ne peux qu’espérer que le temps brisera les fidélités, dit-il. La police pense que ça viendra ». « Mon sentiment est que la réponse à ce qui est arrivé à ma fille se trouve dans la clientèle de ce pub, continue-t-il. Ils savent des choses qu’ils ne disent pas ».

Dix ans après la disparition de Claudia Lawrence, l'absence de ses chansons, de ses rires et de sa vie continue à peser lourd sur l’âme de son père.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.