Tous les trucs qu'on ne veut plus entendre après l'élection
Toutes les illustrations sont de Pierre Thyss.
Élections 2017

Tous les trucs qu'on ne veut plus entendre après l'élection

« S'abstenir, c'est faire le jeu du FN », « Parce que c'est aussi notre projet », « J'ai mal à mon vote » – une liste non exhaustive de toutes les phrases que l'on espère ne plus jamais avoir à subir en boucle.
Paul Douard
Paris, FR
5.5.17

Sans trop m'avancer, je pense pouvoir affirmer que cette élection présidentielle est sans doute la plus nulle que nous ayons vécue. Telle une immense téléréalité dirigée par Benjamin Castaldi que l'on nous obligerait à regarder les paupières scotchées, il est impossible d'échapper aux débats stériles des candidats, aux billets d'humeur Facebook de vos amis « qui s'intéressent à la politique » ainsi qu'aux leçons de savoir-vivre sur Twitter des journalistes « qui, eux, savent de quoi ils parlent ».

Publicité

Dans ce genre de période, chacun y va donc de son commentaire percutant qui résonne continuellement dans notre tête – comme si un enfant faisait rebondir son ballon de basket sur le terrain jouxtant votre bureau pendant une après-midi entière. À défaut de pouvoir faire taire ces voix à jamais, vous subissez tant bien que mal l'abaissement du niveau de débat déjà relativement médiocre de toute une population – dont je fais partie. Afin d'être parfaitement clair, voici une liste non exhaustive de tout ce que j'entends depuis des mois, partout, tout le temps et que j'aimerais voir disparaître à jamais.

« Voter blanc c'est faire le jeu du FN »

« Voter nul c'est faire le jeu du FN »

« S'abstenir c'est faire le jeu du FN »

« Critiquer Macron c'est faire le jeu du FN »

« Il n'y a qu'une seule façon de dire non au FN »

« Merci aux Hamonistes d'avoir fait le jeu du FN »

« Merci aux Mélenchonistes d'avoir fait le jeu du FN »

« Merci aux journalistes d'avoir fait le jeu du FN »

« Tout ça c'est la faute de [toute personne n'ayant pas voté pour Marine Le Pen ou Emmanuel Macron] »

« Voter Macron en 2017, c'est avoir Le Pen en 2022 »

« Voter en masse pour Macron, c'est montrer qu'on n'adhère pas à son programme »

« La banalisation du Front National »

« Je reviens, je dois faire barrage au Front National »

« Un sondage prédit… »

« Des gens sont morts pour que tu aies le droit de voter »

« Si le FN passe, il ne faudra pas venir te plaindre »

Publicité

« C'est un devoir citoyen »

Toutes les illustrations sont de Pierre Thyss.

Toutes les illustrations sont de Pierre Thyss.

« Derrière l'uniforme de policier, il y a aussi un père »

« Parce que c'est aussi notre projet »

« Nous n'avons pas le droit de prendre ce risque »

« Vous ne pouvez vous en vouloir qu'à vous-même »

« Il n'y a pas d'alternative »

« C'est clairement un vote contestataire »

« C'est clairement un vote de raison »

« J'en ai marre de voter pour le moins pire »

« J'ai mal à mon vote »

« De toute façon aujourd'hui on ne vote plus POUR quelque chose mais CONTRE quelqu'un »

« Dites-moi où quelqu'un habite, je vous dirai pour qui il vote »

« Cette France coupée en deux »

« Incroyable de condescendance »

« Le FN parle aux gens »

« Geoffroy de Lagasnerie et Édouard Louis »

« Macrollande »

« C'est de la poudre de perlimpinpin »

« Le danger, c'est la peur »

« Un saut de cabri »

« Je suis un insoumis »

« Parlez-moi de votre projet »

« T'as vu la vidéo de Quotidien ? »

« On est parti à Roubaix pour parler du vote »

« Ici, en Seine Saint-Denis »

« Cette diabolisation de notre parti »

« Les socialistes l'ont tué »

« Les islamogauchistes »

« C'est de la faute du fondamentalisme islamiste »

« C'est de la faute de l'islamisme radical »

« Il faut fermer les mosquées radicales »

« Il faut fermer les frontières »

« Il faut fermer l'Europe »

« Il faut fermer l'Euro »

« Maintenant, notre combat ce sont les législatives »

« J'ai pas voté pour lui, je m'en fous »

« Tournons-nous vers l'avenir »

Publicité

« Je suis patriote »

« Henry de Lesquen »

« Congoïde »

« Cette élection me donne la nausée »

« Par pitié, laissez-moi faire mon propre choix de citoyen »

« Twitter, c'est l'enfer »

« Libération publie une tribune de 343 artistes »

« Je ne suis pas un aristocrate frustré de la France insoumise »

« Tu viens place de la République samedi ? »

« Nous devons nous rassembler »

« Elle n'est pas républicaine »

« L'unité avant tout »

« Je ne me reconnais dans aucun des candidats »

« Tu regardes le match ou le débat ce soir ? »

« Bernard Henri-Lévy se positionne »

« J'en connais un, rien à voir. Gentil, avenant. Une crème »

« Regarde sa fille, mariée avec l'un d'entre eux et aucun problème »

« J'ai grandi avec eux donc je suis beaucoup plus ouverte »

« On voit où partent nos impôts »

« Tiens, regarde où vont toutes les allocs »

« On peut clairement comparer ces élections avec l'élection de Trump »

« Laurence Haïm, elle fait quoi déjà maintenant ? »

« Comme pour Trump, ce sont les beaufs qui votent pour Le Pen »

« Je suis désolé mais on vous ment »

« Non, ce n'est pas vrai »

« En même temps »

« Je suis d'accord avec vous »

« Franchement cette élection, c'est choisir entre la peste et le choléra »

« Je te comprends mais je pense que »

« La chronique de Raphaël Enthoven »

« C'est pas une fake news ça ? »

« Cette news a été factcheckée »

« La bien-pensance, ça va deux minutes »

« Les donneurs de leçons »

Publicité

« Le Décodex sort une nouvelle version de son site »

« Ils sont notés comment sur le Décodex ? »

« Notre invité du jour, Christophe Barbier »

« Franchement, tu ne trouves pas que tous les médias sont pour Macron ? »

« Franchement tous ces merdias, je n'en veux plus »

« La presse, on t'encule ! »

« Les journalistes, on sait pour qui ils votent »

« Pour suivre les élections, je vais plutôt voir des médias alternatifs »

« Je n'en peux plus de ce parisianisme-là »

« La comicocratie gauche caviar à la botte de Macron, c'est terminé »

« Quand on sait que les médias sont dirigés par des financiers, tu as tout compris »

« Ostracisé »

« Instrumentalisé »

« Déferlement de haine »

« C'est de la récupération politique »

« C'est de la récupération médiatique »

« C'est pathétique »

« Mélenchon, c'est la destruction économique »

« Moi, je suis pour redistribuer les cartes »

« Il faut donner un coup de pied dans la fourmilière »

« On n'en peut plus de cette caste »

« Je trouve que Marine Le Pen n'a pas tort sur certains points »

« Bougnoule, c'est acceptable »

« Wesh Wesh les amis »

Suivez Paul sur Twitter.