Culture

Transformez vos chewing-gums en œuvres d'art

Pour une fois, c'est pas sous votre table que vous trouverez ces vieux trucs mâchouillés.
11 février 2016, 9:20am
Images courtesy the artist

 Abstraction #1. Toutes les images sont de l'artiste

Quand on avait entre 5 et 10 ans, les chewing-gums étaient synonyme de concours de bulle – les honneurs de la cour de récré revenant à celui qui fera la plus grosse sans qu'elle éclate sur la tronche. Aujourd'hui, même si on aimerait bien retrouver l'innocence de ces temps bénis, ces confiseries à mâcher bourrées de cochonneries sont plutôt associées à un sentiment de dégoût que on en trouve un collé sous sa pompe ou qu'on passe malencontreusement sa main sous un bureau. Mais sous l'objectif du graveur et photographe Michael Massaia, les vieux bouts de gomme deviennent un matériau joliment propice à sculptures semi-abstraites. “Toutes ces pièces ont été créées à partir d'un seul et même chewing-gum,” explique Massaia à propos de sa méthode de travail. “Je modèle ensuite les formes avec ma main, ma langue, mes dents... Après quoi je les mets dans un plexiglass noir (ou je les aplatis sous un verre normal) et je photographie ma sculpture soit avec un scanner Creo soit avec un appareil grand format.”

 Coeur brisé

Michael ne sculpte ou ne colorise pas ses chewing-gums sur ordinateur, même s'il utilise des tirages très contrastés qui intensifient leur couleur et leur texture. C'est lors d'un moment de désœuvrement incluant un masticage intense qu'il a réalisé que les chewing-gums pouvaient franchement ressembler à des organes chelous. “Une nuit où je traînais, mâchant et faisant des bulles, j'ai, pour une raison qui m'échappe encore, retiré un chewing-gum de ma bouche. Il ressemblait à un cœur humain. Je l'ai examiné à la lumière et j'ai été impressionné par sa ressemblance avec un véritable tissu de chair” confie-t-il à The Creators Project. “La profondeur et la complexité des textures étaient bien au-delà de tout ce que je pouvais imaginer.”

 Embryon

“En combinant ce nouveau medium avec la photographie, j'ai senti qu'un monde nouveau, sponsorisé par Malabar, s'ouvrait à moi.”

 Coureur

 Visions

Pour voir encore plus de mastications de Michael Massaia, cliquez ici.