Culture

Sous infrarouge, Rome est la vraie ville rose

Avec sa série “Rome in Infrared (Roma Rosa)”, Milán Rácmolnár transforme la cité éternelle en immense barbe à papa.
6.12.16
Images courtesy of the artist

Toutes les photos sont publiées avec l’aimable autorisation de l’artiste. 

Je n’aime pas Rome. C’est sûrement superbe d’y vivre, mais je n’y vis pas et à visiter, c’est un enfer. Trop de monde, de touristes, de monuments à visiter, de bruit et de gens qui parlent fort. Aussi, quand je suis tombé sur la série photo Rome in Infrared (Roma Rosa), de Milán Rácmolnár, j’ai reconsidéré mon opinion misanthrope. Dans cette Rome en barbe à papa, photographiée en infrarouge, tout est rose, doux, vide, calme. Un monde de dessin animé créé avec la transformation de son boîtier Nikon D3200 en full spectrum capable de capter les infrarouges.

Publicité

« C’est facile de reconnaître Rome, même si on n’y a jamais mis les pieds. Du coup, j’ai voulu créer une série photo qui jette un autre regard sur cette ville fantastique, sur la façon dont on regarde ce qu’on pense connaître. » explique Rácmolnár à The Creators Project.

Tous les travaux de Milán Rácmolnár sont sur son site.