FYI.

This story is over 5 years old.

Crime

Des pro-Poutine lancent leur « version » de Charlie Hebdo pour se moquer de l’Occident

Le premier numéro de ce qui a été présenté comme une version russe de l’hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo vient d’arriver dans les rues de Moscou.
24 avril 2015, 10:35am
Photo par Dmitry Serebryakov/AFP/Getty Images

Le premier numéro de ce qui a été présenté comme une version russe de l'hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo vient d'arriver dans les rues de Moscou. On y trouve le même genre de caricatures colorées et les traits d'humour caustique caractéristiques de son homologue français, mais la ligne éditoriale bien différente.

Le magazine Sharz i Pero (Dessin et Crayon) a été créé par des partisans de Vladimir Poutine venus du mouvement russe Anti-Maidan. Cette organisation a été formée pour s'opposer à la vague de manifestations révolutionnaires, qui a débuté en novembre 2013 en Ukraine et a duré plusieurs mois. La contestation a mené à la destitution de l'ex-président pro-russe Viktor Ianoukovitch, en février 2014.

Le Figaro: ?' ?????? ???????? ????????? Charlie Hebdo - ??????? «???? ? ????»— ??????????.?? (@publikatsii_ru)April 22, 2015

L'un des artistes travaillant pour le magazine a déclaré que son objectif est de contrer la propagande anti-Russe qui, estime-t-il est opérée par les médias internationaux.

« En Ukraine et en Occident, il y a une campagne russophobe massive qui est en train d'être menée, » a dit à l'AFP Mikhail Serebryakov, qui a dessiné la Une du magazine. « Mais de notre côté, du côté des artistes, il n'y a eu aucune réponse. »

« Nous avons donc décidé de nous unir et de donner notre réponse », dit-il.

À lire : Des manifestants à Moscou pour réclamer la paix en Ukraine

L'édition inaugurale du journal contient dans ses quatre pages des dessins qui moquent l'orientation pro-européenne des responsables ukrainiens. L'un des dessins caricature le président ukrainien Petro Porochenko, par ailleurs milliardaire et propriétaire d'un empire industriel spécialisé dans les confiseries.

La caricature montre Porochenko, habituellement surnommé le « roi du chocolat », devant une chaîne de montage couverte de chocolats avec des petits tanks attachés sur le dessus.

???? ? ???? - Le nouveau journal russe humoristique anti-occident — Claire - Normande (@Slava\_Russia72)April 22, 2015

Un autre dessin fait figurer l'ancien boxeur et maire de Kiev, Vitali Klitschko, gants de boxe aux mains et frappant une statue de Lénine. La légende sous-entend que M. Klitschko a perdu de sa sagacité après avoir été frappé trop fort sur la tête par un ancien adversaire sur le ring.

Le mouvement Anti-Maidan est composé d'un mélange de hauts responsables politiques, de Cosaques, de soldats qui ont combattu avec les séparatistes pro-russes dans l'Est de l'Ukraine, et des personnalités patriotiques, dont quelques petites célébrités. Le groupe organise régulièrement des rassemblements et des concerts en faveur de la politique du Kremlin dans le conflit ukrainien.

Parmi ses membres, le mouvement Anti-Maidan comprend le motard revêtu de cuir Alexander Zaldostanov — ou « Le Chirurgien »—, qui est à la tête du gang de bikers préféré de Vladimir Poutine, les Loups de la nuit. Dans les Anti-Maidan, on trouve aussi le sénateur russe Dmitry Sablin et la championne féminine mondiale de MMA (ou combat libre) Julia Brezikova.

En photos : Un an après, la naissance de la République populaire de Donetsk

La première édition du magazine comprend également un dessin représentant plusieurs chefs d'états occidentaux qui ont soutenu le gouvernement ukrainien, dont le président américain Barack Obama, en train de se couvrir les yeux et la bouche avec les mains.

??— Storm Bringer (@StormBringer15)April 22, 2015

En France, l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo a fait la Une des médias du monde entier après que plusieurs de ses membres ont été tués lors des attentats de janvier à Paris. Avant cela, Charlie Hebdo avait publié des caricatures polémiques, dont certaines représentant le prophète Mahomet. Certains commentateurs russes avaient critiqué l'hebdomadaire pour ce qu'ils jugent être des positions libérales, et pour l'élan de sympathie envers le journal qui a fait suite aux attentats, qualifiant cet élan « d'hystérie générale ». Charlie Hebdo a été soutenu par une partie de l'opposition russe et de ses leaders pour sa défense de la liberté d'expression. Dans ces leaders, on trouve Boris Nemtsov, qui a tué par balles en février, non loin du Kremlin.

Les artistes et les militants impliqués dans la création de Sharzh i Pero donneraient de leur temps « bénévolement », selon le porte-parole du mouvement Anti-Maidan Valery Zaborovsky.

** À lire :** Les cercueils de l'armée fantôme russe retournent à la maison