Crime

Siège des cow-boys de l'Oregon : Le FBI arrête leur chef, leur porte-parole tué dans la fusillade

Depuis le 2 janvier, des éleveurs occupent un refuge au fin fond de l'Oregon pour protester contre le contrôle des terres par le gouvernement fédéral. Alors que leur chef se rendait à une réunion un face à face avec la police a viré au drame.
27 janvier 2016, 3:15pm
Photo par Justin Sullivan/Getty

Robert « LaVoy » Finicum, un éleveur qui faisait office de porte-parole pour la milice qui occupait un refuge naturel fédéral de l'Oregon depuis le 2 janvier, a été tué ce mardi, lors d'un affrontement avec les autorités américaines.

Le FBI a fait savoir que des coups de feu ont retenti ce mardi, après que des officiers ont arrêté une voiture qui transportait le leader de la milice, Ammon Bundy et d'autres membres, à proximité du refuge de Malheur.


Pour comprendre les origines de cette crise : En Photos : La colère des miliciens de l'Oregon


Bundy et quatre autres membres de la milice ont été placés en détention après cette confrontation sur la Highway 395, près de la réserve du nord-est de l'Oregon. L'incident a eu lieu sur les coups de 16h25 (heure locale), d'après des informations fournies par le FBI.

Des militants ont fait savoir que le FBI mettait en place un périmètre de sécurité ce mardi soir autour du refuge, où des gens continuaient à mener leur lutte contre le contrôle de terres par le gouvernement fédéral, d'après un membre des forces de l'ordre interrogé par Reuters.

Un des occupants du refuge encore présent sur place, Jason Patrick, a fait savoir par téléphone à Reuters que les occupants resteraient ici jusqu'à ce qu'ils obtiennent « réparation ». « J'ai entendu parler de "résolution pacifique" pendant des semaines et là j'ai un ami cow-boy qui est mort. Alors préparez-vous pour cette résolution pacifique, » a fait savoir Patrick.

L'occupation du refuge de Malheur avait commencé le 2 janvier dernier. Il s'agit de l'éclosion locale d'un mouvement plus large, celui de la Sagebrush Rebellion (la Rébellion des Armoises). Cette "rébellion", qui dure depuis des décennies, vise à s'élever contre le contrôle par le gouvernement fédéral de millions d'hectares de terres dans l'Ouest américain. Les membres de ce mouvement déclarent souvent qu'ils défendent la Constitution américaine.

Des officiels du gouvernement fédéral ont fait savoir qu'ils voulaient arrêter Finicum, qui avait confié à NBC News début janvier qu'il préférait mourir plutôt que d'être arrêté.

Un sixième individu a été arrêté par l'Oregon State Police à Burns, près d'une heure et demie après l'incident sur la Highway 395. Le FBI a annoncé qu'une septième personne a été appréhendée par la suite : Peter Santilli, un journaliste qui diffusait en live sur Internet les événements depuis le refuge de Malheur. Le FBI a aussi arrêté une huitième personne à Peoria dans l'Arizona — en relation avec l'occupation du refuge.

Tous ceux qui ont été arrêtés font face à des accusations de niveau fédéral, notamment l'intention d'utiliser la force, d'avoir recours à l'intimidation et de proférer des menaces afin d'empêcher des officiers fédéraux d'exercer leur devoir, d'après le FBI.

Jason Patrick a fait un lien entre la mort de Finicum et celle de Tamir Rice, un garçon de 12 ans tué par des policiers en 2014 dans un quartier de Cleveland. À l'issue de leur procès, les deux officiers impliqués dans le meurtre de l'enfant n'ont pas été condamnés. « Le gouvernement peut tuer qui il veut pour n'importe quelle raison, et ce, en toute impunité, » a déclaré Patrick.

Interrogé sur la marche à suivre en cas de tentative des forces de l'ordre d'entrer dans le refuge, Patrick n'avait pas encore un plan défini en tête. « Je ne sais pas quoi vous dire, mais si quelqu'un qui me parle de résolution pacifique entre dans le refuge et pointe une arme sur moi… », a simplement déclaré l'occupant.

L'Oregonian rapporte que Bundy se rendait à une réunion avec la communauté locale de John Day dans l'Oregon quand il a été appréhendé. Il devait s'exprimer en tant qu'invité.

Le journal local précise que Ryan Bundy, le frère d'Ammon âgé de 43 ans, souffrirait d'une blessure par balle mineure.

Watch the VICE News documentary **_The Oregon Standoff: A Community Divided**_

La milice menée par Bundy déclarait occuper le refuge comme un acte de rébellion pour soutenir deux fermiers locaux, qui se sont retrouvés en prison pour avoir déclenché un feu qui s'était ensuite étendu sur un terrain fédéral. Un avocat des fermiers a précisé que les occupants du refuge ne s'exprimaient pas au nom de la famille des éleveurs emprisonnés.

Avant de s'engager dans cette lutte — au grand dam d'une communauté locale frustrée et d'autorités inquiètes — Ammon Bundy avait défié avec son père le Bureau de Management du Territoire du Nevada, en 2014, menant à un affrontement avec les autorités à propos du pâturage du bétail sur les terres fédérales.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR