Etats-Unis

Pendant le week-end, Trump a inventé un attentat en Suède

Ce n'est pas la première fois qu'un membre de son administration fait référence à un attentat qui n'a pas eu lieu.
20.2.17
Associated Press

Pendant le week-end, les Suédois ont exprimé leur étonnement sur les réseaux sociaux quant à une allusion faite par Donald Trump. Le président américain a laissé entendre que le pays scandinave avait été frappé par une attaque terroriste vendredi dernier — ce qui est totalement faux.

« Regardez ce qui se passe, » a dit Trump lors d'un meeting organisé à Melbourne, en Floride, ce samedi soir. « Vous devez protéger votre pays. Regardez ce qui se passe en Allemagne, regardez ce qui s'est passé hier soir en Suède. »

Publicité

« En Suède, vous y croyez ? En Suède… » a continué le président. « Ils en ont accepté en nombre. Ils ont des problèmes comme ils n'auraient jamais cru. Vous regardez ce qui arrive à Bruxelles. Regardez ce qui arrive de partout dans le monde. Regardez Nice. Regardez Paris. »

Mais vendredi soir dernier, rien de grave n'est arrivé en Suède. « En Suède ? Une attaque terroriste ? » a écrit sur Twitter, l'ancien Premier ministre du pays Carl Bildt. « Qu'est-ce qu'il a fumé ? Beaucoup de questions se posent. »

Le tabloid suédois AftonBladet a dédié sa première page à l'allusion de Trump en inscrivant en anglais : « Voilà ce qui est arrivé en Suède ce vendredi soir Monsieur Le Président, » accompagné d'un sommaire des nouvelles de la journée (notamment une avalanche due au mauvais temps et une course poursuite avec un conducteur ivre).

Certains se sont demandés si Trump n'avait pas confondu la Suède avec Sehwan au Pakistan, où 85 personnes ont été tuées dans un attentat suicide contre un sanctuaire soufi vendredi dernier.

D'autres ont la conviction que le président a tendance à parler de choses qu'il a vues à la télévision à un moment ou un autre. Compte tenu de cela, une bibliothécaire qui gère un des comptes officiels de la Suède s'est demandé si Trump n'avait pas parlé de la Suède à cause d'une interview diffusée sur Fox News ce vendredi soir. Le documentariste Ami Horowitz était interviewé sur la chaine américaine pour son reportage qui défend l'idée qu'en Suède il existe une corrélation entre l'accueil de réfugiés et un haut taux de criminalité.

Publicité

La bibliothécaire, Emma, a noté qu'en ce moment en Suède tout le monde parle d'une chose : du candidat pour la prochaine édition de l'Eurovision.

De son côté, Donald Trump faisait référence à des attaques terroristes en Europe pour justifier sa frustration quand au blocage de son décret anti-immigration qui visait sept pays à majorité musulmane.

Ce n'est pas la première fois qu'un membre de l'administration Trump fait référence à un attentat qui n'a pas eu lieu. Sa conseillère, Kellyanne Conway, a récemment exhorté les gens de garder en tête le « massacre de Bowling Green », lors d'une interview sur MSNBC. Conway avait déjà tenu des propos semblables dans Cosmopolitan et sur TMZ. En réalité, il n'y a jamais eu de massacre de Bowling Green. En 2011, des agents fédéraux ont arrêté deux Irakiens à Bowling Green, dans le Kentucky, parce qu'ils comptaient envoyer des armes et de l'argent à Al-Qaïda.

Le 29 janvier, le porte-parole de la Maison blanche, Sean Spicer, a fait trois fois allusion à une attaque terroriste à Atlanta. Il y a eu certes des attaques à la bombe à Atlanta dans les années 1990. Mais en réalité, Spicer faisait référence à l'attaque contre le Pulse Nightclub d'Orlando en Floride, comme il l'a expliqué dans un mail envoyé à ABC News.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR