Tech by VICE

Pourquoi la Corée du nord édite les oreilles de Kim Jong-un sur Photoshop

Pour ce résoudre ce mystère, nous avons utilisé Tungstène, un logiciel créé en 2009 pour le Ministère de la Défense.

par Sarah Emerson
22 Juin 2017, 6:45am

Photoshop est un outil de propagande essentiel en Corée du nord. Le régime autoritaire de Kim Jong-un passe un temps déraisonnable à tenter de convaincre les citoyens nord-coréens qu'ils sont les plus heureux du monde, photos trafiquées à l'appui. Sous-marins à missiles balistiques, aéroglisseurs, citoyens grassouillets aux joues rouges, le gouvernement n'est pas avare en clichés de propagande concoctés par les graphistes du régime.

Au-milieu de ces images d'Épinal censées vanter la puissance militaire et la prospérité économique du pays, il y a pourtant une étrange anomalie : des toshops sauvages des oreilles de Kim Jong-un.

Je n'avais jamais remarqué le phénomène, jusqu'au jour où Dave Schmerler, analyste au Centre James Martin sur la non-prolifération, a tweeté une photo de l'oreille gauche de Kim. Celle-ci était porteuse d'une petite lésion en forme de bulle, difficile à identifier.

Jeffrey Lewis, directeur du Programme de non-prolifération de l'Asie de l'Est à l'Institut d'études internationales de Middlebury, a répondu à Schmerler en faisant remarquer que la Corée du Nord avait pris l'habitude de modifier les oreilles de Kim sur toutes les photos officielles, et ce depuis de nombreuses années. Évidemment, j'ai immédiatement été intriguée par cette sombre affaire de lobes.

Les deux hommes ont eu la gentillesse de répondre à mes questions, nombreuses au demeurant. Était-il possible d'obtenir des échantillons de ces modifications ? Comment pouvaient-ils être certains qu'il s'agissait bien d'un photoshoppage éhonté ? Qu'est-ce que la Corée du nord essayait-elle de cacher à travers les oreilles du dictateur ?

"Au cours des dernières années, nous avons remarqué que les oreilles de Kim Jong-un semblaient avoir été modifiées, ainsi que quelques autres détails anatomiques. Nous pensons que ce ne sont que des modifications cosmétiques - des menus changements qui le rendent un peu plus beau que dans la vie réelle. Apparemment, il est très complexé par ses oreilles", m'explique Lewis dans un courrier électronique. Je n'ai pas été totalement convaincue par cette explication, et j'ai proposé aux deux hommes de poursuivre enquête.

En utilisant un logiciel d'expertise judiciaire français appelé Tungstène, ils ont pu repérer de menues altérations ("des artefacts mathématiques du fichier image, plus précisément" explique Lewis) sur les photos officielles de dictateur. Tungstène propose des séries de filtres qui permettent de révéler les anomalies qui se cachent dans les images. Certains révèlent le bruit de chrominance ou les modifications de couleurs. D'autres, les pixels dupliqués, la compression et la netteté. Grâce au logiciel, les experts sont également en mesure de dire si les photos ont été ouvertes et enregistrées dans Photoshop.

Dans le cas de Kim, le bruit de chrominance autour de son visage - qui révèle une abondance de couleurs rougeoyantes - contraste avec le reste de son corps. À titre de comparaison, l'homme situé derrière lui présente moins de bruit et a probablement été peu retouché. On vous laisse juger de la modification des oreilles de Kim par vous-même.

KCNA/AFP/Getty Images
Photo analysée avec Tungstène.
KCNA/AFP/Getty Images
Photo analysée avec Tungstène.
KCNA/AFP/Getty Images
Image analysée avec Tungstène.

"Les oreilles sont particulièrement difficiles à interpréter pour le logiciel, car il s'agit d'un organe assez complexe anatomiquement parlant", avertit Lewis. "La partie la plus encombrée de la photo va naturellement se détacher du reste, juste parce qu'elle est pleine de bruit."

Il est important de noter que les filtres Tungstène sont destinés à être utilisés les uns à la suite des autres. Lewis précise également que des parties brillantes d'une image, une paire de lunettes par exemple, augmentent le bruit de chrominance. Ce phénomène doit être pris en compte afin de pouvoir interpréter l'image correctement.

La méthode la plus précise "consiste à traiter les images avec tous les filtres disponibles ... puis à croiser les informations. C'est ce que nous appelons 'la convergence des filtres'. Il ne faut jamais tirer des conclusions hâtives sur la photo en s'appuyant sur un filtre unique, mais faire converger les résultats", précise Roger Cozien, l'ingénieur qui a créé le logiciel Tungstène en 2009 pour le Ministère de la Défense.

Mais même sans logiciel d'expertise judiciaire, le problème des oreilles de Kim est visible à l'œil nu. Sur la photo ci-dessous, on peut discerner la silhouette originale de son oreille (notez le bord déformé du chapeau de l'homme derrière lui). C'est vraiment du travail de cochon.

KCNA/AFP/Getty Images
Modification peu discrète de l'oreille de Kim Jong-un

Qu'en est-il de cette prétendue lésion sur le lobe de Kim, que Schmerler avait évoquée dans un tweet ? Pour mes yeux de néophyte, elle ressemble à un bouton mal dissimulé. Naturellement, j'ai contacté des dermatologues, qui avaient chacun leur opinion sur le sujet.

"J'ai une hypothèse. Ça ressemble à du molluscum contagiosum, une infection virale de la peau qui est très contagieuse mais pas très dangereuse", explique Adam Friedman, professeur de dermatologie à l'École de sciences médicales et biologiques George Washington.

"Il y a deux possibilités. Soit c'est une sorte de tractus sinusal congénital, ou un kyste qui s'enfonce profondément sous la peau. Les deux diagnostics expliqueraient pourquoi il n'a pas été enlevé, car l'opération laisserait une grosse cicatrice. Kim préfère sans doute avoir une petite bosse sur la peau, mince, aplatie", explique Rany Jazayerli, dermatologue certifié de la banlieue ouest de Chicago.

Les deux médecins s'accordent à dire que ces affections pourraient être traitées assez facilement. Même si le système de santé de Corée du nord est obsolète et extrêmement dépendant du matériel médical donné par la Russie et la Chine, Kim a probablement son médecin personnel.

Le mystère des oreilles de Kim restera entier pour le moment, mais on sait que la Corée du nord a censuré les maladies de ses dirigeants tout au long de son histoire. La tumeur de la taille d'une balle de baseball sur le cou de Kim Il-sung a à peine été remarquée par les médias. Enfin, les chercheurs n'ont jamais trouvé de signe physique du prétendu AVC de Kim Jong-il.

Rare photo de la tumeur de Kim Il-sung.

"Pour revenir au sujet de Kim et de ses oreilles, ce qui nous a le plus frappé, ce n'est pas une photo unique de lui, mais la totalité des photos officielles du dictateur", a déclaré Lewis. "Il n'y a aucun doute là-dessus : les oreilles ont fait l'objet d'une attention toute particulière, et je suis étonné qu'il n'y ait pas encore de théorie du complot à ce sujet."

Tagged:
tech
Motherboard
corée du nord
propagande
Dictature
tungstene
oreilles
technologie française