Publicité
Life

Pourquoi tous les magasins de fringues vintage sentent-ils comme ça ?

On a demandé des explications sérieuses à un expert en odeurs.

par Patrick Heardman
23 Janvier 2019, 8:09am

Photo: Ruchira Sharma

Un magasin vintage, ça sent. Cette odeur lourde, épaisse, oppressante. Ce petit reminder olfactif qui vous empêche d'oublier que les personnes qui possédaient ces vêtements sont maintenant très vieilles, voire sûrement mortes.

Mais d'où vient exactement cette odeur distinctive et pourquoi diable est-ce que ça sent partout pareil, que ce soit dans un shop d'Istanbul ou dans un Think Twice à Bruxelles ? Pour le savoir, j'ai contacté un expert en odeurs et par la même occasion fondateur d'Aromaco (une entreprise qui crée des parfums pour les navires de croisière, les constructeurs automobiles et les banques).

VICE : Bonjour Simon. Depuis combien de temps travaillez-vous dans le secteur des odeurs ?
Simon Harrop : J'ai créé la société Aroma en 1993, alors je dirais 25 ans. On ne nous a jamais demandé de recréer l'odeur d'un magasin de vêtements vintage, je dois dire.

C'est possible à réaliser ?
Vous pouvez effectuer une opération appelée chromatographie en phase gazeuse [GLC], dans laquelle vous prenez l'air d'un espace et le soumettez à un analyseur chimique qui vous indiquera les composés chimiques. Vous pouvez mélanger exactement les mêmes composés chimiques dans un tube à essai pour recréer l'odeur. Il est possible que certains produits chimiques présents ne soient pas autorisés par la loi pour des raisons de santé et de sécurité.

Et l'odeur d'un cadavre ?
Non, on ne peut pas tout recréer, mais on peut avoir de bons résultats dans la plupart des cas.

Donc, ce test nous dira plus ou moins ce qu'il y a dans l'air ?
Oui, mais en réalité, la plupart des parfumeurs expérimentés seraient probablement en mesure d'identifier ces notes sans avoir besoin d'une analyse GLC, ce qui peut prendre beaucoup de temps et d'argent.

« Cet arôme de sueur, légèrement moisie »

Donc, si je me rendais dans un magasin avec un parfumeur hautement qualifié, il pourrait me dire ce qu'il y a dans l'air ?
Oui, sûrement. Logiquement, la seule différence entre les vêtements neufs et anciens c'est qu'ils ont été portés et qu'ils n'ont pas tous été nettoyés à fond. Certains d'entre eux dégagent encore des odeurs humaines.

Ce ne sont donc pas les produits chimiques utilisés pour nettoyer les fringues qui donnent cette odeur à ces shop ?
Quand on fait appel au nettoyage à sec, ils utilisent des solvants, de sorte que l’odeur peut en partie être due à cela. Mais mon impression générale des magasins de vêtements vintage n’est pas celle de produits de nettoyage à sec ni d’agents de conditionnement. C'est à mon avis beaucoup plus la conséquence des odeurs naturelles du corps humain, vraiment. Cet arôme de sueur, légèrement moisie...

Ce serait principalement dû à un excès de fluides humains alors ?
Oui, principalement les odeurs corporelles de ceux qui portaient ces fringues avant de s'en débarrasser, et ça comprend aussi la perte insensible en eau. L'homme moyen perd environ un litre d'eau par jour via la peau et le système respiratoire. Ceci s'ajoute à toute autre perte d'eau comme la transpiration et l'urine. Une grande partie de cette humidité se retrouvera dans nos vêtements.

1498588337337-Screen-Shot-2017-06-27-at-193158
Photo: Ruchira Sharma

Mais pourquoi cette odeur est-elle la même dans chaque magasin vintage ?
Je pense en fait qu'il doit sans doute y avoir des différences minimes, mais qu'elles ne sont pas perceptibles pour un nez humain moyen, et probablement même pas par un nez humain entraîné non plus, car c'est un mélange complexe de tant de notes différentes.

D'accord. Et pourquoi faut-il un nombre incroyable de machines pour que l’odeur s’en aille ?
Je pense, encore une fois, que certains vêtements, comme les manteaux et les vestes, ne peuvent être nettoyés qu'à sec, et le nettoyage à sec, c'est quelque chose qu'on fait par intermittence. Pas toutes les semaines, si tu vois ce que je veux dire. Cela signifie que ces odeurs vont rester sur les fringues pendant une longue période. Je suppose que ce sont les articles qui ne sont pas lavés régulièrement qui contribuent le plus à l'odeur d'un magasin de seconde main.

Est-ce que je peux tomber malade si j'inhale constamment cette vieille odeur de transpi ?
Honnêtement, non. Ce ne sont que des odeurs humaines naturelles. Si par contre c'était une prépondérance de produits chimiques pour le nettoyage à sec, certains d'entre eux ne sont pas considérés comme particulièrement sains. Le perchloréthylène, qui était utilisé à cette fin, a été progressivement éliminé dans les pays de l’Union européenne.

Merci Simon.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.