Life

Mais pourquoi faire des photos de pipes pendant un mariage ?

Le photographe Néerlandais Michael Klooster a fait le buzz après avoir shooté un couple fraîchement marié entrain de simuler une fellation dans leurs habits de cérémonie. On lui a simplement demandé : pourquoi ?
26 septembre 2019, 7:00am
photo mariage spécial pipe
Photo courtesy of Michel Klooster

Le complexe mariage-industrie est grotesque : les flash-mobs de fiançailles, les cérémonies filmées par des drones et les messages d'autosatisfaction « Elle a dit oui » sur les réseaux sociaux.

Mon rédacteur en chef m’a demandé d’écrire sur le phénomène naissant des photos de pipes lors des mariages — est-ce que j’ai bien écrit ça ? ; ce qui représente un des signes les plus certains que la fin de l'humanité est imminente.

Voici une petite introduction pour ceux qui n’ont jamais assisté à un mariage ou qui ne se sont jamais fait tailler une pipe : les photos de pipes représentent généralement des mariés simulant une fellation, à partir d’une classique voiture stationnée ou bien derrière une haie de petits arbustes. Elles servent à montrer ô combien les couples sont mignons et libérés sexuellement. Elles viendront d’ailleurs bientôt se faire une beauté dans les mariages hétéronormatifs près de chez vous.

Les photos de pipes de mariages ont d’abord tapé dans l’œil du public après qu’une image de deux jeunes mariés, prise par le photographe néerlandais Michel Klooster, soit devenue virale. L’homme se tient debout dans un bois verdoyant ; elle est accroupie devant lui. « C’est tellement extra » s’est acclamé Buzzfeed. À Chypre, un couple d’anglais tout juste marié, Mark et Samantha Simons, a adopté la tendance sur une vieille voiture devant un coucher de soleil.

Des semaines plus tard, un autre couple de marié du Royaume-Uni s’est livré à cette pratique orale simulée devant une église grecque, et comme tout ce que font les Britanniques à l’étranger ne se passent pas bien, la population locale n’a pas vraiment apprécié. Après la simulation d’une fellation devant le monastère orthodoxe grecque de St Paul sur l’île de Rhodes par Matthew et Carly Lunn, l’évêque local a interdit à tous les couples étrangers de s’y marier.

« On a simplement fait semblant pour en rigoler » s’est plaint Matthew Lunn en commentaire du journal britannique the Sun. « Les grecs ont réagi de façon excessive. » Un couple, dont le mariage a été annulé à la suite de la photo de fellation, envisage une action en justice contre les Lunn.

Mais comment le photographe, responsable de ce nouveau sous-genre de la photographie de mariage la plus dérangeante du monde, se sent-il ? Mais surtout concrètement, pourquoi ces photos ?

Michael Klooster n’est pas responsable de l’invention de ce genre de photos de mariage, mais ce sont bien les États-Unis qui en sont à l’origine (c’est ce qu’il déclare). Ce n’est pas vraiment surprenant que la nation qui nous ait donné le Say Yes To The Dress ait trouvé un autre moyen de profaner la sainte institution du mariage.

« L’année dernière, j’ai vu une photo de pipe de mariage sur un site américain » nous a dit Michael Klooster. « Je ne suis pas la première personne à le faire. Je suis seulement la première personne dont la photo est devenue virale. »

Inexplicablement, l’approche phallocentrique de Michael Klooster avec ses photos de mariage a été admirée à travers le monde. « J’ai reçu pleins de messages de photographes du monde entier qui aimaientt ma manière de voir les choses » s’enthousiasme-t-il.

Malgré ça, il ne veut pas être reconnu comme le mec qui fait des photos de fellations : « Je veux être le photographe reconnu pour ses belles images. »

Nous avons demandé à Michael Klooster ce qu’il penserait de prendre des photos de pipes non simulées, et sans surprise, il a manqué d’enthousiasme. « Je refuserais. Je ne fais pas de la photographie porno. »

Et que penseriez-vous d’un shooting sur le thème du cunnilingus ? « Bien-sûr ! J’ai seulement besoin d’un couple sympa qui oserait le faire. »

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.