FYI.

This story is over 5 years old.

Vice Blog

SCIENCES - VIRGINITE SIMULEE ET CAPOTES DE LA DECONNE

12.10.09

Quoi de plus important pour une fille que de conserver le plus longtemps possible sa virginité ? Pas mal de choses en général pour les petites délurées du monde occidental, mais au Moyen-Orient, les jeunes filles flippent toutes de se présenter « souillées » à leur futur mari - qui est souvent un gros con à cheval sur les petites règles stupides dictées par une sorte d'astrologue barbu. C'est pourquoi les nouvelles technologies ont servi à mettre au point un instrument qui simulerait à chaque utilisation le moment où la fille devient femme : les capotes de la déconne.

Ces préservatifs remplis de liquide rouge fluo rappelant vaguement le sang ont été conçus pour éclater pendant l'acte sexuel, et simuler ainsi la défloration. Excellente idée, tout de suite violemment critiquée par les têtes pensantes égyptiennes, « choquées » par la commercialisation d'un tel objet. À tel point que l'érudit Abdul Mouti Bayouni a même suggéré que quiconque oserait vendre des capotes de la déconne devrait être condamné à mort. Le fait que des femmes ayant été violées puissent utiliser ce genre de capotes ne lui fait visiblement ni chaud ni froid non plus. Étant donné que le sexe pré-marital est un pêché capital condamné par le Coran, tout le monde doit être logé à la même enseigne. C'est comme ça, point. Heureusement que si la vente des capotes est interdite, il restera toujours aux femmes en détresse la possibilité de se faire recoudre intégralement l'hymen, ni vu ni connu. C'est pas comme si les égyptiens avaient inventé le préservatif il y a de cela 3000 ans, hein.