Les filles, tripotez-vous !

Les mecs aiment croire que les filles peuvent baiser quand elles veulent. VRAI.

|
27 Octobre 2011, 12:00am

Les mecs aiment croire que les filles peuvent baiser quand elles veulent. VRAI. Mais aussi, complètement FAUX parce que cela implique qu'on a envie de baiser avec tout ce qui passe (un mec chez soi, qui fout des fluides partout dans les draps et vous refile des émotions ou des morpions, voire les deux). Donc ouais, on peut, mais on ne le fait pas. La plupart du temps, quand les filles ont envie de le faire, elles le font toutes seules, et ont différentes manières d'arriver à leurs fins. Vous me suivez ? Il faut qu'on vous explique, parce que les mecs donnent l'impression qu'ils ne savent pas que les filles se masturbent et sont là, genre, « sérieux ? ». Ouais mec, sérieux, tout le temps !

Se tripoter est un peu la seule chose dans la sexualité féminine qui corresponde à l’esthétique « fleur ouverte » auquel nous avons été préparées depuis toujours. Ajoutez un mec ou une autre meuf à l'équation et les visages et les sons deviennent étranges ; seules, ça ressemble en effet à un truc genre Aahhh. C'est très simple.

La masturbation féminine est particulièrement géniale comparée à la masculine. Mater un mec se branler peut être intéressant pour prendre des notes sur la façon dont il aime qu'on lui touche la bite. Mais la branlette en tant que concept sera toujours ternie par l'image que nous avons d'un groupe de mecs en train de se branler en cercle dans les bois, par les Kleenex partout sur le sol d'une chambre d'ado ou, pire, par la fameuse chaussette souillée. Le pire porno que vous materiez à moitié honteusement est, à nos yeux, bien plus excitant que votre putain de chaussette de sport ignoble, pleine de semence sèche. Aarrggh. Les mecs, c'est bien, mais faire ça toute seule, c'est mieux parfois.

Coussin/ours en peluche/couette

Voilà comment les meufs découvrent comment faire, souvent par hasard, en mettant un de ces objets entre les jambes et en se rendant compte que le sentiment que cela procure peut être reproduit à l'infini. Et puis, un beau jour, vous ressentez l'explosion de crack dans le cerveau/plongeon dans l'océan/catharsis qu'on appellera bientôt salement (c'est un mot nul, c'est vrai) « orgasme ». OK, aussi, merde, j'ai oublié de vous dire que pas mal de filles ne font jamais ça en fait, et qu'elles n'arrivent jamais à avoir d'orgasme, que ça soit pendant leur adolescence ou même plus tard. Mouais. Je ne peux pas vous en dire beaucoup plus parce que ce n'est pas mon domaine. Désolée.

Robinet/Pommeau de douche

Parfois, votre vibro va vous lâcher, vous serez trop fauchée pour le remplacer tout de suite et vous n'aurez pas envie de vous servir de vos mains comme d'instruments sexuels parce que vous serez en train de taper des conneries sur Internet. Vous vous souviendrez qu'un robinet ou un pommeau de douche vous attend, et que c'est un genre de vibro gratuit et tout aussi stimulant. (Est-ce que « vibromasseur » est aussi un mot repoussant ? Je n'aime pas la façon dont les scénaristes de la télé se le sont appropriés pour en faire des intrigues. Genre : « Hey, on a retrouvé le vibro de Jenny. Abusé ! » Ca va ! Grandis un peu. Les sex toys ne sont pas si choquants, c'est simplement un truc d'adultes, comme les crédits et le sens croissant de la futilité. Donc, si tu trouves qu'un vibro, c'est bizarre, t'as du chemin à faire mon coco.) Le bain ou la douche offrent une force de pression constante et stable, provenant qui plus est d'un objet sûr pour vos parties génitales. C'est même vraiment dingue quand on n'est pas habitué. En plus, on est toujours à poil dans une salle de bain, ce qui est plutôt pratique. Faites juste attention de ne pas laisser l'eau rentrer jusqu'au bout. C'est comme baiser dans un jacuzzi. Vous savez que c'est naze, hein ?

Dans les toilettes pour handicapés

C'est là qu'il faut aller quand vous voulez vous tripoter en semi-public. Elles sont rarement occupées (bien entendu, dégagez de là si un vrai handicapé se pointe) et toujours au bout du bout du couloir donc vous aurez moins de chances d'entendre quelqu'un pisser pendant que vous essayez de vous concentrer sur votre petit catalogue imaginaire de la masturbation thème Friday Night Lights (Smash ! Non celui avec les cheveux longs ! Non, Coach Taylor !). En plus, il y a toujours un peu de place pour étendre les jambes. Après l'orgasme, vous aurez besoin d'un petit moment pour renouer un semblant de relation avec votre corps, parce que jouir en public, c'est toujours une expérience un peu surréaliste. Triple bonus si vous le faites au bureau et que vous devez avoir une tenue correcte (c'est à dire, un collant), parce que la pression que cela ajoute sur votre main est putain de dingue.

Sans les mains

C'est la meilleure technique ! Si vous vous asseyez de telle sorte que la simple sensation de votre jean parvient à vous donner un orgasme alors que vous êtes dans le métro, vous êtes déjà au niveau 6.

Index, main dominante

Pour décoller toute seule, les filles préfèrent fumer un joint, prendre un Xanax, porter quelque chose de léger et ne rien avoir d'autre à faire que de passer deux heures à alterner entre un porno et un film sexy (et par sexy, j'entends un truc vraiment sexy, genre Bad Boys II). Jouez avec vos cheveux, caressez vous la zone et les seins et tout ce que vous voulez avec vos mains et d'autres trucs que vous avez acheté au sex shop parce que a) c'est comme ça qu'on traite une lady, b) c'est éducatif et vous entraîne pour les vraies parties de sexe et c) c'est bien pour avoir des orgasmes plus légers, ceux qui sont plus genre « Oh, OK !? » que « Oulah ! ». Exactement ceux dont parle Britney dans son épique chanson sur la masturbation « Touch of My Hand » (très bon morceau, au passage).

Et puis, c'est là que l'index (le doigt le plus puissant) de la main dominante rentre en jeu. Il masturbe très efficacement, en commençant par le clito pour aller droit au but sans passer par quatre chemins. Quand vous êtes fatiguée, utilisez l'orgasme pour vous aider à dormir. Mettez vous sur le coté, en position foetale, comme ça, vous pouvez vous endormir immédiatement après l'orgasme. Vous êtes quoi, un animal ? (Oui.)

Index, autre main

Pour quand votre main dominante est fatiguée. Ah et ajoutons les notions de « rester allongé sur sa main jusqu'à ce qu'elle s'endorme » et « utiliser notre main faible pour se masturber quand on veut que ça dure plus longtemps » aux choses que les mecs font mais qui nous échappent.

Les godes

Je déconne. Les filles détestent l'idée de se faire jouir en essayant de reproduire l’expérience pénis, à part dans les pornos. Utilisés en bonus dans une masturbation au doigt, oui, mais tout seul, non. On ne fonctionne pas comme ça. Aussi, la masturbation sert à rappeler aux filles hétéros qu'être lesbienne est la bonne solution, mais nous sommes trop obnubitées pour aller jusqu'au bout de nos idées.

Le seul moment où vous vous servez vraiment d'un gode, c'est quand votre mec veut vous faire une double péné et que vous préférez son pénis dans votre anus. (Je n'ai jamais, jamais fait ça, mais j'ai entendu des choses...) Enfin, bref, c'est tout naze. Je crois qu'il est encore préférable de se passer de bite que de se satisfaire d'un gode. Quitte à ce que la prochaine fois que vous baisiez, ça vous fasse un peu mal. Vous savez, cette petite douleur limite agréable qui vous fait dire : « aie, vas-y continue ! »

La MagicWand de Hitachi

Je suis obligée de parler de ça parce que c'est le vibro que toutes les filles achètent, remplacent tout le temps (il se pète souvent) et dont elles tombent amoureuses. Ceci dit, je ne suis pas convaincue à 100%. La masturbation doit rester sexy et un objet encombrant, branché à une prise, qui fait « vroooooom ! », ça ne l'est pas. En plus, la tête de votre MagicWand est blanche et recouverte d'une texture qui signifie que vous ne pouvez pas l'utiliser pendant vos règles, la période où vous devez vous masturber beaucoup, beaucoup, beaucoup.

Le Pocket Rocket

Le Pocket Rocket est un mini vibro de très mauvaise qualité, probablement fabriqué au Japon et que j'ai acheté quatre ou cinq fois à la suite parce qu'il est silencieux, qu'il possède un design discret et pas un look « trop mignon » (il n'y a rien de pire que les vibros stupides dans ce genre là). En plus, il est minuscule et j'aime bien les douces sensations qu'il procure très facilement.

Ce bébé vibro est l'objet à acheter quand vous avez vraiiiiment besoin de baiser, mais que vous ne pouvez pas. Il est si petit que vous pouvez carrément oublier que vous êtes en train de vous faire plaisir avec un objet, simplement en le plaçant bien et en frottant votre clito dessus (sur le dos, les jambes bien écartées pour la bite fantôme qui vous pénètre fictivement).

La machine Sybian flippante

Je ne peux même pas. Cet objet ne devrait pas exister.

TEXTE : KATE CARRAWAY

ILLUSTRATIONS : HELLEN JO