FYI.

This story is over 5 years old.

Les hommes aiment les buveuses de pisse

J'en veux pour preuve ces quelques mails inquiétants que j'ai reçus la semaine dernière
10.4.12
boire urine
5e0c20048dc24c4551dc2410db3d7865

Depuis que je me suis rincé la bouche avec ma propre urine, ma popularité a soudainement explosé. J’ai reçu tout un tas de lettres d’amour provenant de garçons adorables, et je me suis finalement rendu compte d'à quel point c’était égoïste de les garder pour moi. Je me devais évidemment de partager ces tendres missives pleines de mots d’amour avec vous, chers lecteurs, en espérant vous donner un aperçu de la joie qui s’est emparée de moi quand j’ai vu que ma boîte mail était bourrée de ces charmants messages.

ADAM

J’ai 23 ans, je suis un peu enrobé, mais je pense être un type en or. Une fille qui a les couilles de se brosser les dents avec de la pisse et servir de repas à des ratons laveurs rendrait raide dingue n’importe quel homme. Si tu habites à Los Angeles, je te propose d’aller faire un tour dans les toilettes publiques, et de nous amuser un peu avec notre urine. Ça va être fun !!

Tendrement,

ton nouvel admirateur qui vient de découvrir ton existence il y a 25 minutes.

PS : J’aimerais beaucoup t’enlever la vie, et fabriquer des chapeaux avec tes nichons ;-)

Cher Adam,

merci beaucoup pour ton honnêteté. Je sais comme parfois il peut être difficile pour un homme d’exprimer ce qu’il ressent au plus profond de son être comme tu viens de le faire, et, je dois l’avouer, avec un certain style. Ce serait un véritable honneur pour moi de participer un jour à l’élaboration d’un couvre-chef gélatineux.

Tendrement,

Kara

RYAN

Salut ! Je te trouve vraiment cool. Le T-shirt que tu portes pour l’article « De la pisse dans ma bouche » m’a rendu dingue de toi… enfin je veux dire, du T-shirt. Je veux vraiment ce T-shirt. Pas le tien, hein. Enfin pourquoi pas, mais bon ça risque d’être compliqué, donc peux-tu me dire s’il te plaît où t’as trouvé ce tee avec le chat trop mignon qui fait la sieste sur le livre à côté d'une tasse de thé ?

Cher Ryan,

c’est très rare de trouver un homme qui soit à la fois élégant et gentleman. Pour répondre à ta question, sache que j’ai fait l’achat de ce vêtement durant un voyage d’agrément à Venise, durant mon adolescence. Quelle innocente jeune fille j’étais à l’époque ! Pas un instant je n’aurais pu m’imaginer qu’un jour j’échangerais des détails intimes de ma vie privée avec des inconnus sur internet. C’est la plus raffinée de toutes les perversions.

Sincèrement,

Kara

BRADLEY

Je t’ai découvert grâce à l'article où tu buvais ton urine – quand il s’est retrouvé quelques part sur Tumblr – et, après l’avoir lu, ainsi que tes autres publications, je n’ai pu m’empêcher de me demander où tu étais pendant tout ce temps. Bon, sûrement au Canada, ce qui expliquerait pourquoi nos chemins ne se sont jamais croisés, puisque j’habite Los Angeles. De plus, mes gardiens me surveillent de très près, et je n’ai pas souvent l’occasion de sortir.

Ton sens de l’humour, ton esprit vif, ton intelligence, et le fait que tu souffres très probablement d’un trouble du déficit de l’attention – et qu'en conséquence, tu sois complètement folle – tout ça font que tu es le genre de fille que je pourrais présenter à mes parents. Même si je hais mes parents, ce qui rend les choses moins compliquées. Mais, malgré le fait que je sois un homme indépendant (même si mon indépendance est souvent stoppée par une large clôture électrique), et que je ne sois pas opposé aux liaisons interraciales – ou avec une Canadienne, en ce qui nous concerne (au diable les opinions conservatrices !) – tu es si loin de moi que j’en resterai probablement à la lecture de tes articles. Je garde un œil ouvert, prends soin de toi.

Cher Bradley,

souvent je me sens prisonnière de ma propre vie. Prisonnière de quoi ? Toutes les libertés qu’on nous offre ne seraient-elles pas au final la plus grande des supercheries ? Nos cas me paraissent très similaires, même si mon intégrité physique n’est pas mise en cause par des clôtures électriques ou des « gardiens », comme tu les appelles. Je me sens sans arrêt étouffée, et comme toi je cherche le chemin qui me mènera vers la lumière ! J’ai bien peur que les éléments soient contre nous. La nature est cruelle, sans pitié et les planètes ne sont pas dans le bon alignement.

Prends soin de toi,

Kara

STEVE

Je te trouve super sexy, si jamais tu passes à Rochester, dans l'état de New York, j’aimerais beaucoup te violer. Fais-moi signe, j’habite une très jolie ville !

Cher Steve,

je n’ai guère à te rappeler que la soumission est notre droit à tous, mais surtout, l'un des plus grands devoirs du sexe féminin. Mais sérieux, qu’est-ce je pourrais bien aller foutre à Rochester, dans l'état de New York ?

Sincèrement désolée,

Kara

Si vous ne vous êtes pas encore offerts à Kara, vous avez dû rater un épisode :

De la pisse dans ma bouche

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.