FYI.

This story is over 5 years old.

LE NUMÉRO AU BORD DU GOUFFRE

Video Games Killed The Radio Star

Il y a quelques années, j'ai vécu une brève histoire d'amour avec une bibliothécaire d'une ville qui s'appelle - ça ne s'invente pas - « Collégien ». La première fois que j'y ai mis les pieds, Alan Vega vibrait dans mon iPod...
24.3.11

      DC UNIVERSE ONLINE

Plate-forme : PS3

Éditeur : SCE

Il y a quelques années, j’ai vécu une brève histoire d’amour avec une bibliothécaire d’une ville qui s’appelle – ça ne s’invente pas – « Collégien ». La première fois que j’y ai mis les pieds, Alan Vega vibrait dans mon iPod et en passant sous deux pylônes électriques posés à quelques pas d’un centre commercial, le sentiment de romance de fin du monde battait son plein. Cette histoire m’a chamboulé parce que j’étais aussi amoureux de ma meuf. Tiraillé entre la pulsion régressive adolescente et l’exigence de maturité, mon cerveau était sur le point de s’ouvrir en deux. Ce qui a fini par arriver un soir où ma meuf a passé une soirée à poil à discuter avec un mec à poil dans un lit. Moi, j’étais au quatrième dessous, j’avais besoin d’elle et elle n’en avait rien à branler. J’ai bu. Je me suis assis sur le toit à côté de la fenêtre qui donnait sur la chambre où elle se trouvait. Je préférais le toit à la porte parce qu’il était plus facile d’y penser à la mort. Je grelottais, si ça se trouve on était en été mais qu’importe. Quand ma meuf s’est enfin décidée à se rhabiller, j’avais encore bu, j’avais la haine et la tristesse m’habitait néanmoins. On se barrait en voiture avec mon pote ­Romain et sur le chemin du retour, alors qu’on approchait de République, je craquai, je lâchai que j’étais amoureux d’une autre, que j’étais de la merde et je me souviens plus quoi mais surtout, je lui parlai de Superman, en lui livrant sur le ton le plus sincère et tragique du monde : « Mais putain, Superman n’existe pas. » Alors là évidemment, je conseille à tout le monde de dire de tels trucs à sa meuf en pleurant le jour où tu lui avoueras que tu as été amoureux d’une autre, parce que l’info la plus conséquente passera directement à la trappe. J’étais en larmes en train de me lamenter que Superman existait pas (ce qui signifiait énormément pour moi qui suis athée mais considère que s’il y avait un Dieu, ce serait Superman. Vous pouvez rire, mais c’est pas si simple que ça en a l’air), mon cerveau venait justement de s’ouvrir en deux, mon cœur aussi par la même occasion, et à côté de moi, j’ai ma meuf qui se retient d’exploser de rire et derrière moi mon meilleur pote qui pleure de rire. Dans une encyclopédie théâtrale, cette image servirait très bien à illustrer la définition de la tragi-comédie.

Publicité

Tu te dis que cette digression manque un peu de dignité, certes, mais rien ne pourrait mieux illustrer le sens de ma vie dans

DC Universe Online

, parce que depuis plus d’un mois, je m’appelle The Silence et mon meilleur pote qui se marrait comme un gland derrière moi lors de ce sinistre épisode de ma vie s’appelle Omerta. Il prête allégeance à Superman, moi à Batman (je t’ai dit que j’étais athée) et à nous deux on a une ligue qui s’appelle les Skreemers. On vole dans les cieux de Gotham et Metropolis à la recherche de larcins, d’invasions extraterrestres et de plans diaboliques organisés par Lex Luthor ou le Joker. Je peux te le dire, on défonce. Évidemment, ma meuf me trouve pitoyable et il ne vaut mieux pas qu’elle apprenne que j’ai gagné 30 niveaux en quinze jours à cause de mes cinq heures de jeu quotidiennes parce qu’il faudrait que je lui sorte un truc bien plus puissant qu’un mélodrame cathartique pour l’empêcher de me foutre à la porte. Je croyais avoir atteint le paroxysme du pathétique en chialant dans une voiture à République il y a quelques années, mais aujourd’hui, je joue à des MMORPG.

      MARIO VS DONKEY KONG : PAGAILLE À MINI-LAND

Plate-forme : Nintendo DS

Éditeur : Nintendo

Tu pourrais être tenté de choper le jeu

Tron

parce que ça donne une caution gamer au premier connard venu mais je ne suis pas sûr que ça soit réellement ce dont tu as envie. Je ne te le déconseillerai pas : le jeu n’est pas mauvais et il permet de retrouver Bruce Boxleitner qui n’est pas dans ce film qui est déjà sorti le mois dernier – le temps passe vite putain, on l’a déjà oublié. En revanche, comme chaque année à cette période, Nintendo sort un petit jeu fantastique et mémorable qui est une sorte d’aimant magnétique reliant tous les nerds du monde à leur DS. L’année dernière c’était le fabuleux

Publicité

Picross 3D

, cette année c’est le super énervant

Mario vs. Donkey Kong : ­pagaille à Mini-Land

. Où Donkey Kong redevient la bonne grosse brute de merde qui kidnappe les meufs et veut ruiner la vie de plombier de Mario. Ici Mario est armé de petits

wind-up toys

qui doivent venir à bout de nombreux tableaux comme autant de casse-tête qui semblent simples au début mais deviennent rapidement super prise de tête dès lors qu’on décide de gagner chaque récompense. À l’instar de la bonne presse, les bons jeux se trimballent aux chiottes. ­Depuis un mois, c’est la pièce de prédilection de ma portable préférée.

AL BATARD