Photo

Voyage au bout de la nuit belgradoise

Drogues, longs cheveux et communisme : la vie nocturne dans le Belgrade des années 1980.

par Miladin Jelicic, Texte : Magda Janjic
17 Décembre 2015, 6:00am

Quand on pense à la Serbie des années 1980, on l'appréhende généralement à travers le prisme de la nostalgie. Ce n'est pas vraiment étonnant si on prend en compte le fait qu'au cours de la décennie suivante, la Yougoslavie a été en proie à deux guerres qui ont tué des centaines de milliers de personnes et entraîné la fuite de millions d'autres.

À cette époque, les influences occidentales – le punk, la new-wave, les longs cheveux et les Rubik's cubes – commençaient à prendre le pas sur les idéaux communistes ancrés en Yougoslavie depuis des années. Durant cette période, chaque coin de rue de Belgrade devenait le théâtre d'une fête ou d'un concert. Comme me l'a expliqué le photographe serbe Miladin Jelicic « Jela », « les années 1980 à Belgrade n'étaient pas un âge d'or, mais un âge d'argent. »

J'ai rendu visite à Jela et sa femme, Nadja, dans leur résidence de Belgrade. Ils étaient tous deux très impliqués dans la vie nocturne de la ville. Entre 1982 et 1988, Jela trimballait son appareil photo partout avec lui. Nous avons parcouru ses archives photographiques tous les trois – on y voit des gens danser, se prendre dans les bras, chanter, prendre des poses sexy ou faire des grimaces. Beaucoup ne sont plus là aujourd'hui – la majorité d'entre eux ont succombé à leur consommation excessive d'alcool et de drogues diverses.

J'ai demandé à Jela s'il trouvait que les gens étaient plus beaux quand nous étions jeunes : « Je les trouvais beaux à ce moment-là et je les trouve toujours beaux », m'a-t-il répondu. « Rien n'a changé aujourd'hui, à part moi – je suis plus vieux. On se marrait bien, même si ça ne veut pas dire que je ne me marre plus pour autant. »

Plus de photos ci-dessous.

Miladin Jelicic