Lire: Pourquoi les géants de la malbouffe ont décidé de snober Donald Trump