Un an dans le quartier de Lisbonne que le gouvernement tente de cacher