Photos : Zhongjia Sun

L’ASMR s’expose. Et c’est très satisfaisant.

Nous avons visité la première expo dédiée à l'ASMR, qui permet d'atteindre l'orgasme cérébral.

|
juin 21 2018, 8:14am

Photos : Zhongjia Sun

Il s’agit certainement de la première exposition dédiée entièrement à l’ASMR (Autonomous Sensory Meridian Response), ces vidéos dites « satisfaisantes », qui séduisent des millions de personnes sur YouTube et Instagram. Bizarrement, Luxury Escapism: The Oddly Satisfying Spa se visite en déconnexion totale : ici, les téléphones sont interdits, on ne prendra pas de photo, on ne postera rien sur Insta. Pourtant, l’expérience qu’on s’apprête à vivre est taillée pour les réseaux sociaux.

Tyler Pridgen est l’homme à l’origine de cet événement. Accro aux vidéos d’ASMR, il s’est associé Lyndsey Wheeler, experience designer, et à Brendan Bercik, concepteur technique, pour donner corps à sa passion dans le monde réel. D’après Wheeler, confisquer les téléphones des visiteurs à l’entrée fait partie du jeu : « Vos expériences sont généralement ponctuées par le selfie que vous allez poster en ligne », explique Bercik. « Est-ce vraiment idéal ? Vivez-vous pleinement ces expériences? »

Pridgen, Wheeler et Bercik ont rassemblé le travail de Motherlode Lab, un collectif artistique et technologique, du duo d’artistes de la réalité virtuelle The Endless, du bricoleur botanique Data Garden, et du chaman de la RV David Lobser dans le but de créer ce que Pridgen appelle « le spectacle le plus satisfaisant de Brooklyn ».

Nous avons donc testé l’expérience de Pridgen dans un espace événementiel LGBTQ appelé The Dreamhouse. Ce jour-là, plus de 250 personnes avaient acheté un billet pour une séances de 90 minutes lors de laquelle ils pourraient s’asseoir dans un « hammam » enfumé ou jouer d’un instrument fabriqué à partir de plantes vivantes. « C’est comme si on était de retour dans les années 1960, mais sans les drogues », déclare Suzanne Curley, 69 ans, qui a entendu parler de l’Oddly Satisfying Spa par l’intermédiaire d’un ami. « Toute personne qui n’a jamais eu de bonnes expériences avec les drogues devrait venir ici, c’est non toxique et c’est sain. »

Et c’est vrai. Couché sur une table de massage, on doit bien avoué qu’on ne s’était jamais senti aussi détendu lors d’une expo. On a assisté à la performance d’ASMR de Pridgen, avalé un cocktail « placebo » censé guérir l’insatisfaction, et joué avec du sable cinétique pendant 15 minutes. Un artiste de Motherlode Lab nous a même enveloppé d’une serviette et a placé des pierres le long de notre colonne vertébrale. Mais outre cette série d’activités apaisantes, la source de notre zénitude était aussi due au fait d’être incapable de documenter ce qu’on avait en face de nous. On pouvait enfin se concentrer, et mémoriser l’expérience.

Pour plus de Vice, c’est par ici.

Plus de VICE
Chaînes de VICE