On a demandé aux belges ce qui les énervait le plus en festival

« Un festival c’est une putain de bonne humeur, des bonnes vibes, et même si la drogue circule pas mal, les contrôles de police viennent tout niquer. »

par Max Joukes et Nine Louvel
27 June 2019, 12:50pm

Toutes les photos pas Nine Louvel.

Ça fait des semaines qu’on vous bassine en vous disant que ça approche, mais ça y est, la saison des festivals est officiellement ouverte. Qui dit festival dit beaucoup de musique, beaucoup de coups de soleil ou de marres de boue, beaucoup, beaucoup de files pour les tickets boissons, beaucoup de mecs torse-nu, beaucoup d’amour, beaucoup de chaises de camping et aussi, ben oui, beaucoup de gens.

Vivre sur un site de festival pour quelques jours ou quelques heures, c’est comme vivre en couple ou en colocation : il faut faire des concessions et passer au dessus de certaines choses : hygiène, voisins bruyants, géants au premier rang du concert de votre artiste préféré, moustiques dans la tente…. Tout le monde prend sur soi. Mais il y aura quand même toujours des trucs que vous aurez du mal à avaler (même avec un litre de bière tiède) et qui viendront saccager votre bonne humeur, qu’on sait à toute épreuve. On s’est baladé dans les rues pour vous demander ce qui vous donnait vraiment le seum en festival.

Louise (22 ans)

1561638884592-OK_2

VICE : Hey Louise, cool tes cheveux. Tu vas souvent en festival ?
Louise : À fond !

Y a des trucs qui t’agacent particulièrement en festival ?
Ce qui m'agace profondément, ce sont les gens qui me touchent les cheveux. Ça va encore quand je marche dans la rue, mais en festival il suffit que je sois dans la foule et dans une tente avec d’autres personnes pour qu’ils se permettent de me toucher les cheveux. Ça fait longtemps que ça ne m’amuse plus.

Haroen (21 ans)

1561638582821-OK_5

VICE : Salut Haroen, est-ce que tu vas beaucoup en festival ?
Haroen : J’en faisais souvent quand j’étais plus jeune, maintenant un peu moins. Je n’en fais plus qu’un par an et c’est Dour.

Comment ça se fait ?
Quand j’avais 16 ans, ça m’était égal de faire la teuf non-stop pendant quatre jours sans me doucher. Avec l’âge, j’ai besoin d’avoir un minimum de confort et de dormir dans un vrai lit, tu vois?

Donc c’est une question d’hygiène ?
Je n’ai rien contre l’idée de me salir un peu, mais vivre plusieurs jours au milieu de déchets, ça non. C’est un réel problème la quantité de déchets plastiques, ou encore les tentes brûlées à la fin d’un festival. L’autre chose qui me dérange, c’est la bouffe : il faut débourser environ vingt euros pour avoir un repas sain et vegan, et je n’ai clairement pas ce budget.

Barnabé, 20 ans

1561638632717-OK_1

VICE : Salut Barnabé! Les festivals, ça te parle ?
Barnabé: Un peu oui! J’ai fait pas mal de festivals en Belgique et j’en fais d’autres cet été!

Et y a des trucs qui t’énervent en particulier en festival ?
Les gens qui ne se lavent pas, parce que faire un festival sale c’est un choix. Après, dans certains cas, les douches sont payantes et je trouve ça dingue. Par exemple à Dour, ça coûte deux euros.

Marie (19 ans)

1561638691561-OK_8

VICE : Hello Marie, tu vas en festival cet été ?
Marie : Pas vraiment, je vais juste aller une journée à Dour voir mon grand frère jouer.

C’est qui ton frère ?
Peet, du 77 !

Cool, et tu peux nous parler de ce qui t’a dérangé la dernière fois que tu es allée en festival ?
Pour moi c’est pas normal qu’on s’intéresse seulement à faire du profit avec la vente de l’alcool et de la bouffe à des prix exorbitants alors qu’on se retrouve dans le camping avec seulement deux robinets d’eau potable fonctionnels sur les douze installés.

C’est à cause de ce genre de trucs qu’il y a toujours au moins un mort par festival, je ne comprend pas que les organisateurs ne pensent pas à une chose aussi vitale. Ils ont l’argent pour nous donner le folklore pour lequel on est venu mais pas l’argent pour nous donner la sécurité dont on a besoin.

Louis (21 ans)

1561638764161-OK_7

VICE : Salut Louis, tu as l’air super joyeux, ça fait plaisir !
Louis: Oui, c’est l’été, il fait beau, et je passe l’aprem avec des potes, c’est vraiment cool

Justement, vu que la saison des festivals arrive, tu pourrais nous dire ce qui t’énerve le plus en festival ?
J’ai un problème avec les contrôles de police trop fréquents aux festivals, c’est du forcing et dans certains cas c’est limite abusif. Ils se ramènent même avec des chiens. Un festival c’est une putain de bonne humeur, des bonnes vibes, même si la drogue circule pas mal, et les contrôles niquent tout.

Griet (23 ans)

1561638810048-OK_6

VICE : Hey Griet, tu préfères quel genre de festival ?
Griet : Mon festival préféré c’est « Down The Rabbit Hole », aux Pays-Bas, c’est un endroit top pour découvrir de nouveaux artistes dans un cadre plutôt calme. L’ambiance est géniale. J’ai aussi fait des festivals plus grands, comme Pukkelpop et Werchter, mais il y a beaucoup trop de monde et ça m’attire de moins en moins.

Et qu’est ce qui te dérange en festival ?
Les gens qui sortent leur GSM pour filmer les concerts! Je veux juste qu’on me laisse profiter de la performance, c’est si compliqué que ça ?

Miranda (24 ans)

1561638995975-OK_3

VICE : Salut Miranda, tu vas souvent en festival ?
Miranda : J’adore les festivals. J’ai 24 ans et je viens de L-A! Je sais que vous ne m‘avez pas posé la question, mais bon je le dis quand-même! J’étais à Burning Man l’été dernier, c’était un peu la consécration de toutes ces années de fête.

C’était vraiment génial, mais il y avait quand même un gros problème de toilettes. C’était hardcore, il y eu des explosions de merde partout dans les Cathy cabines, on devait rester debout pour uriner et vous vous doutez bien que c’est l’enfer quand on a ses règles.

Enfin c’est quand-même marrant que je me plaigne vu que je n’ai pas eu à utiliser ces toilettes de l’enfer, j’avais mes propres toilettes privatives, pour lesquelles j’ai bien-sûr payé en plus du prix exorbitant de mon ticket. Pas vraiment le choix pour éviter d’avoir l’impression de passer sept jours dans une porcherie.

Sinon, de l’eau gratuite pour les gens qui ont pris de l’ecstasy ce serait pas mal non plus, il y en a plein qui sont trop irresponsables et ça finit parfois très mal.

D'accord, merci Miranda, on a bien tout noté.

Ne ratez plus jamais rien : inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et suivez VICE Belgique sur Instagram.