News

Kanye West transforme des morceaux de Nirvana en chants religieux

Des reprises dont on ignore ce qu’aurait pensé le principal intéressé.

par James Greig
31 July 2019, 8:17am

Image via Instagram

Difficile de voir beaucoup de points communs entre la musique de Kanye West et celle de Kurt Cobain : tandis que Kurt se complaît dans une forme de mélancolie dépressive, Kanye rayonne au sommet de la mégalomanie. Parmi les titres des morceaux de Kurt, on retrouvait des formules particulièrement peu joyeuses de type : « I Hate Myself and I Want to Die » alors que quand Kanye écrit ; « I think about killing myself… », il s’empresse d’ajouter « and I love myself way more than I love you. ». Pourtant, Kanye fait partie des fans inconditionnels de Nirvana, allant jusqu’à s’autoproclamer « nouveau Kurt Cobain » au cours d’une interview.

Que Kanye soit un vrai fan ou qu’il exagère un peu, sa lecture de Nirvana est toutefois particulièrement surprenante : lors de sa dernière messe, il a tout bonnement modifié les paroles pour qu’elles parlent de Jesus – un sommet de kitsch auquel on n’aurait pas pensé. Ah, vous ne saviez pas que Kanye s’était lancé dans une carrière religieuse ? À ceux qui auraient loupé l’annonce de sa messe géante à Coachella, sachez que l’office religieux fait désormais partie de son rituel : chaque semaine, Yeezus offre à ses fidèles un moment de sociabilité dominicale au cours duquel se retrouvent des grands noms de l’industrie musicale dans un lieu toujours différent.

Dimanche dernier, il a donc changé le refrain de « Come as You Are », « no, I don’t have a gun » - qui résonne de manière particulièrement sombre et troublante dans l’Amérique contemporaine – pour lui préférer « just believe and it’s already done ». Lors du même office, les chœurs de « Smells Like Teen Spirit » sont devenus « Let your light shine, it’s contagious ! Here we are now, inspiration ! ». Une relecture toute personnelle dont on ignore ce qu’aurait pensé le principal intéressé.

Nirvana n’a pas été le seul groupe à faire l’objet d’une reprise. No Doubt, le groupe de rock dans lequel jouait Gwen Stefani avant d’entamer une carrière solo ; a aussi eu droit à une nouvelle version de son plus gros tube, « Don’t Speak », un cri d'amour déchirant contre une inévitable rupture. Kanye en a tout simplement fait « Lord Speak », un appel à l’intervention divine, plein d’espoir mais toujours triste. Une interprétation qui a visiblement beaucoup plu à Gwen Stefani, qui s’est empressée de twitter son admiration.

Ah et il y a aussi eu « Drop It Like It’s Hot » de Snoop Dogg et Pharell. Amen.

Ne ratez plus jamais rien : inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et suivez VICE Belgique sur Instagram.

Cet article a été publié sur VICE UK.