Culture

Huguette est la plus grande fan de la famille royale belge

« Je sais qu’au Palais, on connaît Huguette. »

par Nina Closson; photos Antoine Grenez
15 November 2019, 12:49pm

Pour obtenir le numéro de téléphone de Huguette, je suis d’abord passée par le Palais Royal, qui a refusé de me communiquer ses coordonnées, bien que l’intermédiaire téléphonique m’ait assuré bien la connaître. Faut dire que Huguette, c’est un peu notre Stéphane Bern nationale. Finalement, c’est à la commune de Ganshoren et par l’intermédiaire de sa voisine que j’ai réussi à joindre « la plus grande fan » de notre très chère famille royale.

J’ai du attendre quelques mois avant de la rencontrer ; la pauvre ayant mis du temps à se remettre d’une chute survenue à la date sacrée du 21 juillet dernier. Quelques jours avant notre rendez-vous, elle m’appelle pour s’assurer qu’on aime le rosé, la Duvel, ou la Grimbergen… et la tarte au riz.

1573820282144-Huguette-6

VICE : Bonjour Huguette. Cet intérêt pour la monarchie, c’est une histoire de famille ?
Huguette : Ma marraine, la sœur de mon papa, était femme de chambre au château de Beloeil pour le compte de la princesse Yolande de Ligne. J’étais alors une petite fille de 8 ans et déjà très curieuse de savoir ce qui s’y passait. Ma fille s’appelle Yolande, en souvenir de la princesse.

Quels sont vos premiers souvenirs de la famille royale belge ?
J’ai un souvenir qui remonte à l’abdication du roi Léopold III pour Baudouin, j’étais à table avec maman et papa. À ce temps là, il n’y avait pas la télévision mais on avait la radio et je voyais qu’iels pleuraient tous les deux. Le sentiment de penser à notre royauté a toujours été présent à la maison. On avait d’ailleurs un grand drapeau à franges et ma maman, qui a été couturière, m’a confectionné une robe noir-jaune-rouge en velours quand j’étais enfant.

1573820249248-Huguette-1

Comment avez-vous fait perdurer la légende au sein de votre propre famille ?
En 1964 a eu lieu, à la basilique de Koekelberg, le baptême de la cloche « bourdon de la paix ». Pour la première fois, je suis allée là bas avec mes deux enfants. Iels ont offert des fleurs au roi Baudouin et à la reine Fabiola. Ça a donc commencé comme ça et j’ai continué les Te Deum le 15 novembre - la fête du roi - et puis le 21 juillet.

Peut-on parler d’une passion ?
Oui ! Parce que je dis que j’ai ma famille, et j’ai ma famille royale. J’ai vu deux ou trois fois le roi Léopold III, puis j’ai été le voir le jour où il est décédé, quel bel homme en uniforme ! J’ai aussi rencontré sa fille. J’ai surtout connu le règne du roi Baudouin et de la reine Fabiola. Après le décès du roi, je voyais encore la reine mais elle s’est un peu retirée. Et puis ça a été le tour du roi Albert II et de la reine Paola et maintenant nous avons le roi Philippe et la reine Mathilde.

1573820307815-Huguette-3

Vous aimez Philippe et Mathilde ?
Oh oui. Beaucoup de critiques se sont abattues sur eux. C’est un roi qui ne changera pas. Il est né avec son caractère et il le gardera. Ça a toujours été quelqu’un de discret, de simple et quelqu’un de très intelligent. Les gens ne le savent pas mais il lit beaucoup, s’intéresse beaucoup aux pays étrangers même si on ne le dirait pas. La reine est plus démonstrative.

« J’ai fait un malaise. Une bénévole m’a installée sous des arbres pour regarder le défilé. D’habitude, je suis face à la tribune royale. Il paraît que la reine a appris que je n’étais pas là. »

Que pensez-vous de l’affaire Delphine Boël (ndlr fille présumée du roi Albert II)?
Je n’interviens pas. RTL est venu faire un reportage ici, iels m’ont interrogée sur la question de l’affaire Boël, j’ai dit : « si c’est Albert II le père, qu’il le dise. Il aura un poids en moins sur l’estomac ». Pourquoi mentir ? Dites, si vous voulez un morceau de tarte, il faut prendre hein ! Je suis en train de la manger et vous me photographiez… Hop ça y est, une tâche… C’est du riz en plus. C’est gras.

1573820327961-Huguette-2

Vous allez seule aux défilés ou vous y croisez d’autres habitué·es ?
H : J’en connais quelques-un·es, mais je pense que dans l’ensemble, et c’est pas pour me vanter, je suis la plus âgée. Fin novembre, j’aurai 82 ans.
Antoine (le photographe) : On ne dirait pas du tout.
H : Tu sais j’ai eu beaucoup de chance le 21 juillet, avec la façon dont je suis tombée…

Racontez-moi ce qui est arrivé, vous étiez trop excitée par la fête nationale ?
La veille, j’ai préparé mes fleurs, ce que j’allais mettre et j'ai téléphoné au taxi. J’étais peut-être un peu nerveuse. Après le Te Deum, en attendant le défilé, le soleil tapant, je ne me suis pas sentie bien. J’ai eu la présence d’esprit d’aller jusqu’à la Croix-Rouge. Et puis j’ai fait un malaise, je suis tombée en une fois. J’ai crié, on m’a relevée. Une bénévole m’a installée sous des arbres dans un fauteuil pour regarder le défilé. D’habitude, je suis face à la tribune royale. Il paraît que la reine a appris que je n’étais pas là. J’ai ensuite repris ma vie normalement et après 15 jours j’ai compris que cette chute avait créé un vrai bouleversement dans mon corps. Moi qui ne rate jamais un défilé…

1573820365314-Huguette-10

Vous n’avez pas internet, comment faites vous pour connaître le programme des événements ?
Via un ami au Palais Royal. Tous les lundis on se dit un petit bonjour. Et c’est lui qui m’informe des apparitions de la famille royale. Je ne vais pas en Flandre ni en Wallonie, je reste sur Bruxelles. Les gens au Palais sont très gentils et j’y suis connue depuis longtemps.

Pour vous, le roi sert-il encore à quelque chose ?
Oui. La monarchie, c’est l’unité du pays. Nous avons une monarchie depuis Léopold 1er. Je crois que même parmi les Flamands, beaucoup voudraient que ça reste une monarchie. Je ne vois pas très bien comment ça pourrait être un·e président·e. Ici, si c’était à voter, il en faudrait trois. Le roi fait ce qu’il peut, il signe mais il n’a rien à dire.

1573820395597-Huguette-8

Vous pensez qu’il y a un désintérêt de la jeunesse pour la monarchie ?
Peut-être. Quand les jeunes vont à l’école, est-ce qu’on y parle tellement encore de la monarchie, du fait que le 15 novembre c’est la fête du roi ? Il y a peut-être quelque chose à améliorer de ce côté là. Chacun parle selon sa conscience. Pour moi iels ne dérangent pas mais le jour où on dira qu’il n’y a plus de monarchie, il faudra l’accepter.

« Je ne demande pas à ce qu’on me prenne en photo avec le roi ou la reine, mais ça arrive. »

Ça ne vous briserait pas le cœur qu’on vous dise demain qu’il n’y a plus de famille royale ?
Si quand même. Pour quelqu’un qui est attaché·e et passionné·e comme moi, ça fait un choc. Quand l’un disparaît, ça fait quand même un peu mal. Mais chacun réfléchit d’après sa propre personne. Un petit verre ? Un petit verre, on a soif ! Et les photos, ça ira ?

1573820586624-Huguette-11

D’où sortent toutes celles qui sont affichées autour de nous ?
Je ne prends jamais de photos. Je les ai toujours achetées et j’en ai déjà 7 300. Ça représente trente-deux albums. Faut le faire hein ! J’achète aux photographes, j’ai eu Isopix longtemps, il y a Belga, et maintenant j’ai un privé qui vient de temps en temps et fait des photos. Patrick, mon ami au Palais, m’en envoie quelquefois. Je ne demande pas à ce qu’on me prenne en photo avec le roi ou la reine, mais ça arrive. Bon, je bois un coup.

Vous auriez aimé être membre de la famille royale ?
Non ! De un je n’en ai pas le droit, je ne viens pas de la noblesse mais je trouve que ce que je fais est suffisant. Ce serait trop de responsabilités. Faire un pas et être surveillée… Vous savez, il n’y a pas de travers, il faut faire très attention. Il faut aussi recevoir toute l’éducation. Je sais comment me comporter avec elleux, comment m’adresser à la reine : ne jamais m’avancer, attendre qu’elle vienne vers moi et ne jamais poser la question la première. On se dit bonjour et j’attends qu’elle parle. C’est inné chez moi, je n’irai jamais au devant de tout. Mais je sais qu’au Palais, on connaît Huguette.

1573820489419-Huguette-7

Suivez VICE Belgique sur Instagram.

Tagged:
passion
Belgique
Bruxelles
Photo