Les choses à faire et ne pas faire pour une golden shower réussie

La semaine passée, le président brésilien Jair Bolsonaro a demandé à Twitter ce qu'étaient les golden showers. Jair, voici un guide pour débutant.

|
13 March 2019, 4:22pm

Photo: Douglas Peebles Photography / Alamy Stock Photo

Jair Bolsonaro est considéré par beaucoup comme le pendant brésilienne de Donald Trump. Opposé au mariage entre personnes du même sexe, le président brésilien a retiré la question LGBT des missions de son gouvernement, a qualifié les immigrés de « scum of the earth » et est pro-life et pro-gun.

C’est dans ce contexte qu'il faut parler des événements de la semaine dernière, lorsque Bolsonaro a tweeté : « O que é golden shower ?? » (qu'est ce qu'une douche dorée ??) Ce tweet isolé est un savoureux mélange entre un post sur auféminin.com et votre mère qui vous envoie subtilement un WhatspApp pour plus d'informations à propos d'une conversation entendue à la caisse du Delhaize.

Hélas, comme pour tout ce qui touche à l'extrême droite, le tweet cache une histoire beaucoup plus sombre que ça. Il suivait un autre tweet (maintenant supprimé) : une vidéo d'un homme se masturbant avant de se faire pisser dessus lors du carnaval de Rio. La vidéo était sous-titrée: « Je ne me sens pas à l'aise de montrer ça, mais nous devons révéler la vérité pour que la population puisse en prendre conscience et définir ses priorités. C'est ce que de nombreux groupes de carnaval de rue sont devenus au Brésil. »

On sait peu de choses sur les circonstances de la vidéo, mais deux choses sont claires : Bolsonaro cherche à utiliser le sexe - en particulier les actes sexuels « déviants » - pour renforcer sa propre campagne de haine; et ce petit tour de pipi est devenu une arme de résistance. Cependant, il est important de bien savoir l'utiliser avant de se lancer les yeux fermés et l'urètre grand ouvert. Voici donc le guide des golden showers du débutant.

À faire : Planifier

Pour ceux et celles d'entre vous qui sont régulièrement sodomisés, la nécessité de planifier n'est pas une surprise. Pour les meilleurs d'entre nous, la planification - que j'ai découvert bien trop tard dans ma vie sexuelle - est très importante. « Pratiquez toujours ce genre de sport aquatique quelque part avec a) un égout ou b) en utilisant des pads, déclare Tara Lacey, travailleuse du sexe qui propose un service complet. « Si vous ne le faites pas, ça va ruiner votre parquet. Un essuie ne suffit pas. »

« Ouais, et ne le faites pas non plus dans votre lit », ajoute Barbara, une passionnée de la douche dorée. « Personne ne veut dormir dans des toilettes. À moins que ce ne soit votre truc ? Dans ce cas, laissez-vous aller, je n'ai que ça à dire. »

« Ça peut sembler chouette de pisser sur quelqu'un après avoir bu une douzaine de cocktails acidulés », continue Lacey, « mais après avoir bu une douzaine de cocktails, vous pourriez être tenté de pratiquer cette petite cochonnerie dans un lieu moins idéal, comme le cage d'escalier d'un complexe d'appartements en Sicile, par exemple. Dieu merci, il faisait assez chaud ce jour-là pour que tout sèche rapidement. »

À ne pas faire : Chier sur la science

Nos corps sont des organismes biologiques finement équilibrés. Il est important de se rappeler ce fait lors de l'expérience.

« Ne pissez pas dans un vagin », dit Lacey. « Le pH est très sensible et la femme en sortira soit avec une mycose soit avec une vaginose bactérienne. L'urine n'est stérile que dans votre vessie. Dès qu'elle sort de votre urètre, elle ne peut plus prétendre à cette vertu. »

Pour ceux d'entre vous qui opteraient pour les fesses, vous n'êtes pas tout à fait hors de danger. «C'est bien de pisser dans le cul de quelqu'un, et ça peut être très agréable », ajoute Lacey. « Il suffit de garder à l'esprit, que même avec n'importe quel type de lavement, ce qui y est entré va devoir en sortir. »

À faire : Boire beaucoup d'eau

Avant de commencer à écrire cet article, j'ai été faire un tour sur les réseaux sociaux afin de trouver des conseils et des reportages sur les golden showers. Je n'étais pas certain que ma seule tentative alcoolisée et ratée à 20 ans était suffisante pour me considérer en expert. En guise de réponse, j'ai été inondé de gens me disant qu'il fallait boire de l'eau.

« L'hydratation, c'est la clé » , me dit la travailleuse du sexe Polly Tickle. « Ne laissez surtout pas votre partenaire vous pisser dessus si tout ce qu'il a bu, c'est trois tasses de café. » « Putain, ça pue », surenchérit quelqu'un d'autre. Un autre répond à mon tweet avec « buvez de l'eau », envoyé six fois.

C'est une bonne habitude de boire de l'eau, alors faites d'une pierre deux coups et hydratez-vous avant de vous mettre à vous pisser dessus l'un l'autre.

À faire : Se souvenir que vous êtes ce que vous mangez

Celui-ci m'a quelque peu surpris. « Ne le faites pas si vous avez mangé des artichauts ou pris des antibiotiques dans la demi-heure - ça va brûler », dit Marilyn, pisse loveuse.

« C'est également une mauvaise idée après avoir bu du café, mangé des asperges ou du chou frisé, et certainement après de la betterave », explique Lacey. « Vous pensez passer un moment humide et sexy, et au contraire vous allez être pris de panique en vous demandant pourquoi vous pissez soudainement du sang. Le temps que vous vous souveniez de la betterave, l'ambiance sera plombée et votre érection, effondrée. »

À ne pas faire : Avaler

Je suis du genre « seulement quand on me prend par surprise », mais je suis conscient qu'avaler est une chose que les gens font pour s'amuser. Cela dit, il serait peut-être préférable de reconsidérer cette pratique pour la golden shower.

« Si quelqu'un veut boire la pisse que vous lui versez dans la bouche, c'est probablement OK, mais il est souvent préférable de laisser ça au domaine du fantasme » , dit Lacey. « Ça va être très chaud pendant 30 secondes et la personne se précipitera dans la salle de bain pour vomir. »

À faire : Communiquer

Cela va sans dire, mais vous ne pouvez tout simplement pas débarrasser votre corps de ses toxines sur votre partenaire sans le lui demander au préalable. Une fois que vous aurez obtenu ce consentement enthousiaste et important, il vous incombera peut-être de poursuivre la conversation en établissant des règles d'engagement.

« Communiquez avant de pisser », me dit Barbara. « Certaines personnes seront tout à fait d'accord pour que ce soit dans leurs cheveux, pour d'autres c'est un stop. Même chose avec la bouche. Parlez-en avant : croyez-moi, vous ne voulez pas en discuter à demi-mots puis vous retrouver accidentellement avec une bouche qui dégouline de pisse. »


Ne ratez plus jamais rien : inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et suivez nous sur Instagram.

Cet article a été initialement publié sur VICE UK.