Publicité
Culture

Facebook a effacé tous les matchs d’utilisateurs de Tinder

Une mise à jour de Facebook en réaction à la fuite des données de Cambridge Analytica fait vivre l’enfer à ceux qui cherchent l’amour en ligne.

par Billy Eff
14 June 2018, 7:55am

Image via Getty. Composition par l'auteur.

Ce n’est certainement pas la meilleure période de l’histoire de Facebook. À la mi-mars, on apprenait que la firme Cambridge Analytica possédait des données sur près de 50 millions d’utilisateurs Facebook, qu’elle a utilisées pour des campagnes politiques, dont le Brexit et l’élection de Donald Trump. Hier, le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a admis que ce serait plutôt 87 millions d’utilisateurs qui auraient été affectés. Mais, en distribuant une mise à jour de son application mobile avant-hier, Facebook aurait corrompu les matchs Tinder de certains utilisateurs. Pour plusieurs, ça, c’est la goutte qui fait déborder le vase.

Mercredi après-midi, le service de développement de Facebook a annoncé que des changements allaient être apportés aux interfaces de programmation de l’application (API), et que des applications allaient perdre accès à des données des utilisateurs. Cette mesure visait à éviter de futurs abus comme celui impliquant Cambridge Analytica.

Quelques heures plus tard, Tinder a annoncé sur Twitter que des utilisateurs n’avaient plus accès à leur compte, et que l’équipe technique travaillait à régler le problème au plus vite. Pendant ce temps, sur les réseaux sociaux, des utilisateurs ont eu toute une surprise en se rendant compte que tous leurs matchs avaient disparu. On ne sait pas encore combien d’utilisateurs ont été affectés et combien de matchs ont été perdus, mais, d’après des sources, Tinder enregistre près de 26 millions de matchs chaque jour, donc ce bug pourrait être lourd de conséquences pour la compagnie.

Lorsque les utilisateurs affectés ont essayé de se connecter avec l’application mobile de Tinder, ils ont été dirigés vers la page d’authentification de Facebook, qui les a redirigés vers Tinder, créant une boucle infernale infinie. D’autres, qui n’ont pas eu de problèmes à se connecter à Tinder ont par contre constaté que les fruits de leurs heures de swiping s’étaient volatilisés, que leurs matchs et leurs messages avaient disparu.

Il n’en a pas fallu plus pour que des utilisateurs se fâchent contre Tinder sur les réseaux sociaux, se plaignant que l’application avait détruit leurs chances d’enfin trouver l’amour. Cela a poussé le média anglais The Independant à déclarer qu’à cause du bug, il y a des années que les millenials n’ont pas passé une nuit aussi solitaire. Bien que le problème de connexion à l’application ait été réglé, plusieurs utilisateurs se plaignent de n’avoir toujours pas retrouvé leurs messages et leurs matchs, qui devraient par contre encore être accessibles sur la version desktop de Tinder.

L’apocalypse Tinder survient après que Buzzfeed News a publié une enquête lundi nous apprenant que Grindr, une application similaire à Tinder destinée aux hommes gais et bisexuels, partageait avec des tiers des données de géolocalisation et le statut de séropositivité de ses utilisateurs. Comme quoi la quête d’amour en ligne peut parfois être tout aussi ardue qu’en personne.

Billy Eff est sur internet ici et .

Pour plus de Vice, c’est par ici.