Photo

Amour, voyage et vandalisme

Викя et Crape vivent leur passion pour le graff à deux, aux quatre coins du monde. Ils dévoilent ce mercredi une partie de leur collection personnelle de photos.

par Louis Dabir
08 August 2018, 11:36am

Photos : kl152

Leur amitié a débuté autour d’une passion commune pour le dessin. Elle s’est transformée il y a deux ans en histoire d’amour passionnée, presque fusionnelle. Si la relation a évolué, le ciment qui les unit, lui, demeure inchangé : le graffiti. Depuis, Crape et Викя – Vica en russe – arpentent le monde à la recherche de nouveaux spots sur lesquels poser leurs blazes respectifs et celui de leur duo. « On a choisi KL152 pour nous définir, explique Crape, directeur artistique quand il ne peint pas. « Vica vient du 59 et moi du 93. C’est une simple addition à laquelle on a ajouté une référence au créateur de 123klan, un couple de graffeur qui a créé la première vraie marque de streetwear graffiti à nos yeux. »

Crape et Викя en Thaïlande, où ils sont partis graffer et profiter des charmes du pays.

Ce mercredi 8 août le couple dévoile sa collection de photos de graff vandales réalisés aux quatre coins de monde. N’y voyez pas une tendance égocentrique et encore moins une volonté d’entrer en « guerre » contre d’autres groupes de graffeurs. L’objectif est seulement de partager leurs réalisations à la communauté et lui faire découvrir de nouveaux terrains de jeu. Pas seulement dans l’Hexagone où les raids se font plus rares. « En France c’est plus compliqué il y a la brigade anti-tag, le moindre graff est pris en photo, ils connaissent tout le monde et on risque de grosses amendes. On part à l’étranger, on peint, puis on repart à la recherche d’un nouvel endroit », détaille Crape avec ferveur.

Un métro de Moscou peint.

Leurs destinations favorites sont la Belgique – « C’est le pays du graff, on fait un peu ce qu’on veut, on pourrait y aller en claquette », dixit Crape – et la Russie où la beauté des trains les a incités à partir les customiser « On y était pendant la Coupe du monde, il y avait la police partout et c’était trop risqué de peindre des trains, avoue Викя. On s’est rabattu sur le métro. Les Russes ont d’ailleurs halluciné de voir une femme graffer. »

En pleine séance de peinture dans la capitale russe.

Ce qu'ils préfèrent ce sont les trains. Ils sont presque devenus des Graals. « Le train est mobile, il serpente une ville avec ton blaze c’est jouissif, affirme Crape. Guidés par l’amour du risque, leur truc à eux c’est le vandal, un jeu dangereux auquel il est plus facile de s’adonner en couple. L’interdit est plus facile à braver à deux. « Rien de mieux que mon mec comme partner in crime, » selon Викя. « Le fait d’être en couple permet de mieux passer auprès de la police, parfois on lâche nos bombes et on s’embrasse quand les flics passent. C’est une sécurité supplémentaire. »

Fin d'expédition souterraine dans le 16e arrondissement de Paris.

Crape et Викя partiront prochainement pour une nouvelle expédition qui durera sept mois. Direction les États-Unis et Los Angeles, puis l’Amérique centrale et la Colombie pour finir. Avec l’objectif de garnir leur collection de trains et de partager leur graff-trip aux autres fans de dessin.

En attendant leur prochain voyage, découvrez ci-dessous quelques photos de leurs précédents périples.

Dans la chambre d'un graffeur moscovite.
Les copains de Montreuil.
Викя dans le 18e arrondissement de Paris.
Descente dans les catacombes de Paris.
Викя après une séance de dessin en Belgique.
Le sens du devoir accompli à Montreuil.
La gare de Moscou, terrain de jeu privilégié lors de leur voyage en Russie.
En pleine action à Paris.
Викя prend la pose.
Le train, magnifique panneau publicitaire pour les graffeurs.
Un wagon de train belge personnalisé.
À Paris dans le métro.
Au cœur du dépôt des métros parisiens.
Un métro belge sous le feu des fumigènes.
Pas vu pas pris en Belgique.

Pour découvrir les photos vandales de KL152, il faut envoyer un mail à kl152.contact@gmail.com et recevoir un code permettant d’avoir accès à la bibliothèque d’images.

Викя et Crape s'exposent aussi sur Instagram.

Cet article a été initialement publié sur VICE FR.

Tagged:
Graffiti
vandal
Graff
expeditions