Peet du 77 PEPER et Jones Cruipy rappeurs belges
À gauche : Peet (Photo : Elie Carp) – À droite : Jones Cruipy (Photo : Le Grand Label)
Culture

Le grand bordel du rap jeu belge : juin 2020

Un peu de Black Lives Matter, un peu de Léopold II et beaucoup d'amitié, de love, de biff et de sexe.
01 July 2020, 10:47am

Dans notre série mensuelle « Le grand bordel du rap jeu belge », on passe en revue l'actualité musicale de notre plat pays. Sorties de projet, clips ou faits divers ; tout le nécessaire pour rester au courant des trucs les plus chauds du moment.

1 juin

À 35 berges, Malkez semble avoir pris assez de maturité pour sortir son premier album. Dans « Il raconte sa vie en chanson », il y a sa femme en featuring, des textes vieux de 20 ans, quelques pensées sombres mais aussi pas mal d’optimisme, du style envie de liberté et amour paternel.

2 juin

Mardi noir dans le monde entier et sur les réseaux. Heureusement, personne n’a eu le toupet de lancer une promo sauvage en balançant la cover de son prochain projet au milieu de tout cet amas de carrés noirs.

3 juin

Un peu Skulukuku et pas mal de Skalakaka : au sortir d’un hiver chargé, SK20 fait du sale au soleil.

Dans le genre prise de parole #BlackLivesMatter, DK n’est sans doute pas le porte-voix le moins pertinent. Entouré de ses pairs, il lève les mains en l’air ; hélas pas dans le sens positif du terme.

La période a beau être intense en termes d’actu, Sabri et son coeur doux n’arrivent pas à penser à autre chose qu’à l’amour : c’est l’histoire d’une dispute de couple qui finit en danse TikTok ; une romance on ne peut plus 2020.

4 juin

Combiner The North Face et Versace est chose aisée pour VINCI, comme conduire à une main et rapper fluide ; mais complètement con quand on pense qu’il aurait juste pu enfiler son Tee arte Antwerp x VICE pour avoir encore plus de drip.

Enzo Bdm sort « Comptabilité », entre gros chiffres la journée et reggaeton le soir.

5 juin

Husovic Mirsen fait des miracles visuels pour le dernier son d’un Lomaik qui vide tout ; tout, du regard à la bouteille.

Le rappeur marocain L7A9D continue son aventure musicale avec Yaska : ni oubli ni pardon, le message politique reste indissociable aux paroles du militant-exilé politique.

L’un des architectes les plus importants du rap d’ici sort une réédition de son dernier projet : Phasm balance 6 extra pistes dans « Supernihilisme », une extension aussi sombre et lourde que le reste de l’album.

DMK prouve que rien ne change malgré les saisons : l’amour ne pourra jamais concurrencer le bénéf.

6 juin

Sans qu’on le souligne vraiment, la cuisine est devenue un spot de clip incontournable depuis que la Drill chicagolaise a explosé ; celle du N2V Mob est aussi clean que leurs enchaînements sont fluides.

KTG rend hommage à Floyd et rappelle aussi un truc important : la pandémie n’est pas encore derrière nous.

Pas mal productif pendant le confinement, Treza poste un nouveau clip qui donne finalement plutôt envie de rester enfermé·e chez soi.

7 juin

Un être humain se fait tuer ; 10 000 autres se lèvent à Bruxelles. C’était la manif Black Lives Matter et Tādeskwa a eu la présence d’esprit de shooter une puissante vidéo qui donne une nouvelle vie à « N. » de Swing.

Les masques rendent le playback plus fluide, les clips plus sombres ; tout ce dont avaient besoin les Namurois du 3B Gang, sur une folie produite par DemciOnDaBeat – soit la face pile de Duss, l’un des six rappeurs de la banda.

8 juin

Gotti Maras, Laa Bé et BBK viennent épauler Mkilla dans « OG » le temps de faire le plein à la source.

9 juin

Personne ne porte le blanc aussi bien que Makar qui se pavane à Anvers, une ville qui donne toujours l’impression d’être plus ensoleillée et propre que Bruxelles ou Liège.

L’âge de Mewy nous est inconnu, mais elle semble définitivement assez grande pour pouvoir aller faire un tour en caisse avec ses potes sans pour autant jouir de l’indépendance nécessaire pour pouvoir allumer un pli sans devoir esquiver le paternel.

10 juin

Un an et demi après « Vice City », San Hucci sort un très maîtrisé « Cargo » dans lequel il se positionne en tant que premier rappeur francophone à prononcer NIKE correctement.

Le néerlandais, ça a l’air plus simple autotuné en refrain que débité sec en couplet par Duggy D.

Romain Habousha envoie dans une autre dimension visuelle un Roméo Elvis qui ride, mais pas comme les autres, évidemment.

11 juin

Drippin’ hard sur la côte californienne : Tauba revient avec un double clip, quasi deux ans après son dernier.

Pap-G fait rimer « Noir Désir » et « plaisir » ; son plaisir à vivre dans l’illicite pour être précis.

12 juin

De Jésus-Christ à Jones Cruipy, le Bruxellois arrache le trône, sort « 2020 après J.C. » et confirme que dans le fond, rien n’a changé : quatre ans après « Dès le matin », sa routine est toujours la même : se lever tôt, vider le stock et faire des sous. Le trappeur bruxellois est entouré de Hache-P, Delpao et du Sevranais Ixzo.

Ça se voyait que Peet préparait un truc tapis dans son jardin. Son EP est sorti et voici le message principal qu’on peut en tirer : « acheter à manger ça coûte cher, planter des graines ça coûte R et jusqu’ici tout va bien. »

Sortir un clip très jeune et avec tout plein de gros mots avant de faire face à une déferlante de critiques négatives ou de vannes en commentaires : Maky a compris ce qui était le plus efficace pour muscler son dos, ses épaules et son jeu.

13 juin

Rkarlos se rapproche du gramme complet. En attendant, ça rappe sec et vise le CA du Colruyt.

14 juin

Surprise surprise, Slim Lessio sort son nouvel album « Instable » dont la cover a été réalisée par – encore lui – Romain Garcin (et sa fille). 15 titres solo pour un mec qui n’a besoin de personne pour assurer (mis à part de Ponko, SWY V et Prinzly et Boumidjal X quand même) ; et un album qui commence par un très très humide : « Viens baiser dans l’Audi. » Sauf qu’ici, le « Suce ma bite pétasse » est une phrase d’accroche bien trop vulgaire pour cette fine bouche qu’est le rappeur spadois, qui préfère enchaîner avec : « Je pourrais te lécher pendant des heures. » Putain, enfin du changement.

Toujours niveau drague, selon NUPS2E, « Le jour où je t'ai vue, je t'ai prise pour une alien » est le nouveau « T’es trop charmante mademoiselle ».

Dworfi et Chinoir ont trouvé la soluce pour ne pas se refiler le coronavirus : s’asseoir sur la portière de la caisse. Par contre, postillonner dans le wagon du train, quand bien même il est vide, c’est pas super malin pour être honnête.

Deuxième vague en vue : 9ZERO est de retour après plusieurs mois de silence.

Le Louviérois Dims a zéro attaches, zéro amis ; mais qui va le descendre de son panier de basket ?

16 juin

Jeune Vamp ramène Eqp Orion, Gee Raff et Trapbonzai et diabolise l’ambiance. Et quand c’est Maman vous dit de boire du lean, plus le choix que de plonger.

17 juin

Daali se réinvente et revient avec une nouvelle formule en attendant « Qatar 6 ».

18 juin

Freddie Konings installe une ambiance lourde et trace le chemin pour Bolle dans « CHOSSELLONIË ».

Jamais deux sans trois ; Boby2fois sort le troisième Broccoli avec Husovic Mirsen à la cam, encore lui.

19 juin

Molenbeek a encore un nouvel hymne en l'honneur de ses rues, de ses gens qui rentrent dans le tas, du bruit de ses boosters et de ses jolis bolides.

Et quand il s'agit de Molem, Sky n'est jamais bien loin. Après son feat avec Mr. Choco, il s’associe à un autre rappeur néerlandophone du nom de Pierrii.

Même coiffeur, même objectif : à Charleroi, Matisse et Moreno se retrouvent au sommet d’un rocher. C’est aussi les derniers rares rappeurs à publier un making of de l’enroule ; un amateurisme un brin plus sophistiqué qu’au début des années 2000.

Le Gantois Bryan Mg sort « Get it all » avec Henkie T et Boef, le tout gros nom du rap hollandais.

En position de combat, Percy monte sur le ring avec les plus beaux pantalons qu’on aura jamais.

Leo Fifty Five sifflote son amour et emmène tous les coeurs dans une autre dimension.

Love encore ; dans un univers parallèle entre Anderlecht et le Nigeria, Tawsen, Oxlade et Raybekah sortent le remix de « Safe Salina ».

Cyra Gwinth sort une nouvelle folie, à ne surtout pas écouter à la suite de Slim Lessio au risque de fondre pour toujours et de ne plus jamais redevenir solide.

Retour à la sombre réalité avec la présentation du nouveau collectif le plus lourd de la capitale, Elengi Ya Trafic (EYT) ; le tout est shooté par Le S Production. Il est loin le temps où on se disait que la scène locale pourrait être plus puissante si les gens s'unissaient.

Réalité encore plus crue pour K1D qui surfe sur l’actu et sort un très sérieux « #RIOT ».

Cedje sort Don Dada tandis que Dworfi sort son album « Zelfkennis » et que Daymolition filme une nouvelle tête issue de la capitale avec La Matrix dans « Bienvenue à Bruxelles ».

20 juin

Le Bruxellois Sirom balance cagoulé son premier clip et conjugue frérots libérables au Mentos dans le Coca tandis que ses potes masqués coupent les saucisses à la machette. Dernier jour de printemps.

La vibe GTA San Andreas c’est fini pour ADS La Folie qui a l’air plus contrarié que d’habitude.

21 juin

Choper l’extrait de Jacques Brel qui parle de Vilvoorde (et en bien), fallait le faire. Kroko sort son premier clip et ajoute un nom de plus sur la scène vilvoordienne qui commence à se faire entendre dans le sillage de DK, des trois membres de 2V ou Ghost.

Sous l'objectif d'Alex GD, l’été déboule sec et violent dans le clip du Bruxellois TiiwTiiw avec Lacrim ; un truc qui va sûrement finir à quelques millions de vues d’ici la fin de saison.

Le Swipe Up Festival a eu lieu sur plusieurs plateforme du net : Instagram, Youtube, Facebook, Mixcloud ou encore LinkedIn. Au programme : Glauque, Tawsen, Eddy Ape, Youssef Swatt’s, Ritchy Boy ou encore Ozhora Miyagi ont foutu le feu devant personne.

Fin d’une parenthèse extraterrestre : depuis le 1 janvier, Cyph3r enchaînait les titres au rythme d’un son tous les dimanches. Après 25 singles, dont les intenses « Ennemi », « Police », « SIX » ou encore « Welcome », le duo verviétois clôture les « TROPA STORY » avec « Petit coeur », part en vacances et annonce un truc pour la rentrée.

Rassasié grâce à tous ces sous encaissés dans le bendo, Del Maras rappe son goût du risque et se met à la bagarre.

22 juin

Vert comme Hulk ou vert comme melon, Senamo est capté par Neto Firmino et pousse son délire encore plus loin huit mois après la sortie de son dernier projet alors que quelques double-taps fêtent la nouvelle certification de Damso : quatre ans après sa sortie, « Batterie Faible » est Double disque de platine en France, soit l’équivalent de 200 000 ventes.

23 juin

Le S Production filme une histoire d’embrouille à Versailles, dans le nord de Bruxelles ; une scène de vie banale qui n’empêche pas Urban V de s’ambiancer.

Brudi der Lux sort le parapluie sur son toit, aux bons souvenir de « BX Vibes Remix », mais avec un beau coucher de soleil.

Glints sort « 28 days », une mixtape qui possède sa vidéo en intégralité, réalisée par Glints lui-même, Glen Schrijvers et Iljen Put.

Benz Pharaoh porte un collier logo Mercedes, s’est tatoué un logo Mercedes sur le coeur, mais a l’humilité de pas en faire de trop.

24 juin

Kaboums arrive du Pays Noir « confiant comme Saddam en 1984 ». Le truc est posé, maintenant va falloir assumer ; parce que le père Hussein c’était pas le plus mauvais en termes d’endurance.

Ambiance boys band dans les champs au pied des éoliennes : Nolvo, NVK et El Chicho rappent les boules qui bougent en club, mais ne font « pas du rap pour faire bouger les culs en soirée » ; ce qui, au final, est tout à fait logique malgré ce qu’on peut penser au premier abord.

25 juin

Lil Skid fait désormais partie de 32WORLDWIDE et Chuki Beats semble prêt à le couver comme il faut.

EQP Orion, Jeune Vamp et Gee Raff remettent ça moins de 10 jours après « Blur ». Et les voir gesticuler en après-midi ne les rend pas forcément moins maléfiques.

26 juin

Just Tise League mettent en vente 75 exemplaires de leur EP « Buffalo Grill ». Dessus, les énormes Eskondo (pour la prod) et Le Seize (pour le remix) ; mais aussi le gigantesque Conway the Machine en featuring. Il n'y a désormais plus qu'un seul intermédiaire entre le duo namurois et Raekwon, Prodigy, 50 Cent ou encore Pete Rock.

Présent inattendu de la part des Namurois de Glauque avec un puissant 7 titres, « Réécriture ». Pour l’occase, deux clips sortent : un vrombissant « Plane r1 » et un « Plane r2 » moins vrombissant, pile un an après « Plane », l’originale.

Epaulé par Drea Dury et Cyph3r, le rappeur-producteur San Hucci sort son premier projet, « Karma ». Le 11 titres est produit par San Hucci lui-même, Prinzly, Ponko ou encore Oz Touch ; l'équipe qu'il faut.

tandis que Tawsen, qui sent qu’il tient un truc, balance un autre remix de « Safe Safina », spécial Maroc cette fois.

Psychologiquement, Mistral ne va pas mieux du tout ; même si c’est pas lui le pire dans l’histoire.

Couilles chaudes et regard froid, Johnny Deff continue de s’adresser à ses rivaux en contre-plongée.

« Pump Up the Jam » était le premier gros hit hip-hop (ou hip-house) de Belgique. Parsa revisite le truc à sa sauce. Dégoulinante.

Kuby repense à tout ce qu’il a gâché et recompte ses amis.

Bossinto sort les bouteilles vides et le gun chargé pour s’enjailler en terrasse.

27 juin

Midoe a troqué la liquette du Standard pour un gilet avec plein de poches mais n’en oublie pas moins le ballon rond, comme en témoigne la référence puissance années 2000 à Jay Jay Okocha.

Le Liégeois Kalikal sort le son le plus doux, smooth, suave de l'été pour le public de Daymolition.

Joints, boisson et parking vide, Whitebwoy et Eazy savent s’amuser le week-end.

29 juin

ONHA déboule avec un double-clip qui se présente aussi propre que le contenu lyrical est torturé ; de quoi donner à la vidéo un aperçu métaphorique de ce que pourrait être son cerveau.

Djony bouge pas des Marolles et sort un freestyle un an après « Palpite ».

Haitch zpaaw ça en peignoir facile dans un clip du malaise.

30 juin

Lous commence à peser aussi lourd que ses bagouses, en témoigne son apparition dans COLORS ; dernière étape avant la gloire internationale.

Pour les 60 ans de l’indépendance de la République démocratique du Congo, Dalsim et La panthère noire règlent leurs comptes avec Léopold II.

Kadara, Kawai, Trockstar, SFJ, Jenny Carter, Lixx, Ref Rondo, Broly, Arantez, Bradley K, Myra, AYB, DK, Madara, Gotti Maras, Stone, Kazu Matari, Demala, Brams L’Insatiable, Ruskov, Aissa et Rea sont tou·tes présent·es sur la mixtape « BX Confessional ». « Eazy » de Lixx et Ref Rondo est le premier son clippé du projet.

Suivez VICE Belgique sur Instagram.