pompier
Sexe

Comment produire un sperme de meilleure qualité

« Plusieurs stars du porno m'ont dit que les vegans non-fumeurs avaient le meilleur sperme. »
12 May 2020, 8:41am

« Vous seriez surpris·e d'apprendre combien de personnes cherchent à éjaculer de plus grandes quantités de sperme, peut-on lire sur la page d’accueil de biggerloads.com. Des personnes de tous âges, hommes et femmes, ont leurs propres raisons de vouloir des éjaculations masculines plus importantes. » Ces raisons sont toutes assez prévisibles. Il en va de même pour l'existence d'un site comme celui-ci. Au fil des années, on a constaté que les hommes avaient de plus en plus de préoccupations axées sur la quantité, la force et la consistance de leur sperme.

En fait, les médecins qui étudient l'éjaculation à des fins de fertilité et les acteurs porno chargés d’éjaculer le plus de sperme possible pour l'effet visuel semblent s'accorder sur une chose : il existe des moyens par lesquels un homme peut « améliorer » son éjaculation, à la fois en termes de quantité et de goût.

À en croire la blogosphère, la viande rouge, les produits laitiers, le tabac et l’alcool donnent un goût fétide au sperme, tandis que les agrumes et les légumes verts lui donnent un goût plus sucré. « Si vous traitez mal votre corps, vos éjaculations seront médiocres », explique Johnny Sins, un acteur porno depuis 2006.

Des sexologues comme Carol Queen et certaines actrices porno soutiennent l'idée que la consommation de certains aliments peut aider ou nuire au goût du sperme. Selon Sins, les actrices se plaignent souvent que les fumeurs ont un sperme « plus épais ». Mais il doute qu'un seul aliment puisse avoir un impact énorme sur le goût du sperme, alors que d'autres expert·es pensent qu'il faut en consommer d'énormes quantités pour avoir un quelconque effet.

« Vous pouvez imaginer la difficulté de faire une étude sur ce sujet. C’est délicat : non seulement il faut des hommes prêts à éjaculer, mais aussi des partenaires volontaires pour y goûter » – Abraham Morgentaler, professeur d'urologie

De plus, il existe sur le marché une multitude de compléments aux noms enfantins comme Sugar Cum et Sweeten 69 qui promettent un sperme goût bonbon, avec peu d'éléments pour étayer cette affirmation. Il existe également des bandes de gel qui, de manière tout aussi douteuse, prétendent neutraliser le goût du sperme sur la langue. Mais le bon vieux jus d'ananas semble être le premier choix pour de nombreux « sexpert·es » autoproclamé·es. Mais selon le docteur Abraham Morgentaler, il n’y a pas suffisamment d'études sur les facteurs qui influencent le goût du sperme, ce qui fait que la plupart de ces affirmations « ne sont que pures spéculations ».

Morgentaler est le directeur de Men's Health Boston et professeur associé d'urologie clinique à la Harvard Medical School. Il explique pourquoi ce genre de données est difficile à obtenir : « Vous pouvez imaginer la difficulté de faire une étude sur ce sujet. C’est délicat : non seulement il faut des hommes prêts à éjaculer, mais aussi des partenaires volontaires pour y goûter. »

Bien qu'il n'existe pas de données médicales précises sur ce qui pourrait influencer le goût du sperme, Morgentaler reconnaît avoir entendu des anecdotes de patients sur les effets de tel régime alimentaire ou de telle maladie, et affirme qu'il n'y a aucune raison d'exclure la possibilité qu'un mécanisme soit à l'œuvre dans ce domaine. S'il y a bel et bien un effet, cependant, ce n'est probablement pas dû à la consommation d'un ou deux super aliments, mais à une transition holistique vers un mode de vie plus sain. « Si votre partenaire n'aime pas le goût d'un aliment, dit Morgentaler, n'hésitez pas à faire des expériences avec des aliments diététiques, qu'il s'agisse de jus de fruits ou autres. »

Jusqu'à présent, plusieurs stars du porno m'ont dit que les vegans non-fumeurs avaient le meilleur sperme (ou le plus tolérable). Et Sins pense que son sperme reçoit de bonnes critiques de la part des femmes avec lesquelles il travaille en raison de son mode de vie sain. Il ne fume pas et ne se drogue pas, évite de boire à l'excès et suit un régime alimentaire riche en fruits et légumes. Il boit également beaucoup d'eau.

En ce qui concerne le goût, il faut savoir que les résultats peuvent varier. D'autre part, en ce qui concerne la quantité et la force de l'éjaculation, la science médicale peut apporter des preuves tangibles d'améliorations. Selon Morgentaler, la consommation d'alcool diminue non seulement la quantité de spermatozoïdes, mais aussi la quantité de sperme.

Toujours selon Morgentaler, les médecins savent depuis longtemps qu'une période d'abstinence prolongée entre deux éjaculations entraîne une dynamique plus forte et plus importante. Sins, en revanche, pense que cela varie au cas par cas. « Tout le monde est différent, mais pour moi, une période d’abstinence de 24 heures suffit à me donner des éjaculations plus puissantes, dit-il. On pourrait penser que plus on attend, mieux c'est, mais ce n'est pas toujours vrai. Après quelques jours d'attente, j'ai un peu plus de sperme, mais la puissance du tir est plus faible. Le sperme ‘sort’ tout simplement, faute d'un meilleur mot. »

Dans le passé, Sins a également pris des suppléments de zinc et du ZMA, très populaire auprès des athlètes et des culturistes, pour améliorer la « puissance du tir », comme il dit, et se prémunir contre les redoutables « demi-molles ». « Je n'ai jamais vraiment pu faire la différence », dit-il.

Quoi qu’il en soit, ne cherchez pas de suppléments ou de solutions rapides. Prenez soin de votre corps et acceptez que des limitations physiques comme l'âge puissent freiner vos ambitions. Enfin, n’oubliez pas que le porno ne reflète pas la réalité, et que la plupart des cumshots que vous voyez ne sont en fait pas du sperme. « Les producteurs utilisent différents types de lotions, savons, etc. pour imiter le sperme, dit Sins. La plupart en font trop et en utilisent de grandes quantités, bien plus que ce que n'importe quel mec pourrait physiquement éjaculer. »

Suivez VICE Belgique sur Instagram.

Cet article a été publié sur VICE US.