Publicité
Sexe

Comment baiser en public sans se faire surprendre

L'exhibitionnisme est un fétichisme commun. Si vous êtes de ceux qui aiment pratiquer le sexe en public, gardez à l'esprit que tout le monde n’a pas envie de vous voir.

par Sirin Kale; traduit par Sandra Proutry-Skrzypek
23 January 2019, 10:16am

Photo : Viktor Solomin via Stocksy

Nous avons tous des fétichismes aussi étranges que merveilleux. Tant que ceux-ci se pratiquent entre adultes consentants, il n’y a pas de quoi en avoir honte. Cependant, certains fétichismes sexuels posent des problèmes logistiques plus importants que d’autres. Prenez l'exhibitionnisme, par exemple.

Certaines personnes sont excitées à l’idée d’être vues ou de savoir qu’elles peuvent l’être à tout moment. Mais avoir des relations sexuelles en public pose quelques problèmes assez importants. Premièrement, selon l’endroit où vous vivez, c’est presque certainement illégal.

Deuxièmement, même si vous n'êtes pas attrapé par la police, il est possible qu'un spectateur vous filme sans votre permission et publie la vidéo sur les réseaux sociaux, vous condamnant à une vie d’infamie et pouvant même vous faire perdre votre emploi. Enfin vient la question du consentement : pousser quelqu’un à être témoin involontaire de vos activités sexuelles va à l’encontre de la règle selon laquelle toutes les parties impliquées doivent être en accord avec ce qui se passe.

Le sexe en public, également connu sous le nom d’exhibitionnisme, n’est pas un fétichisme rare, mais il est plus difficile que d’autres à pratiquer de manière éthique. Le fait de vous faire surprendre pourrait non seulement avoir un impact négatif sur votre vie, votre carrière et votre casier judiciaire, mais pourrait également être traumatisant pour les personnes qui vous ont surpris. Dans ce cas, comment satisfaire vos fantasmes sexuels en dehors de la chambre à coucher en toute sécurité ? Jetons-y un œil.

Qu'est-ce que l'exhibitionnisme ?

« On considère souvent l’exhibitionnisme comme l’envoi ou la démonstration d’images intimes non sollicitées, explique le Docteur Aoife Drury, spécialiste en psychosexualité. En tant que tel, il a une mauvaise réputation. Mais l'exhibitionnisme comprend aussi ceux qui aiment avoir des relations sexuelles en plein air – ils ne veulent pas nécessairement se faire prendre, mais aiment le risque – ; ceux qui s’envoient des images entre adultes consentants ; ceux qui vont sur des plages naturistes. C’est un terme assez large. »

Il est important que vous n’ayez pas honte de vos désirs. « L’exhibitionnisme en lui-même n’a rien d’intrinsèquement immoral, confirme la psychologue Lori Beth Bisbey. Il est immoral à partir du moment où vous le pratiquez devant des personnes qui n’ont pas donné leur consentement, par exemple devant des familles, des enfants ou le grand public. » Mais si vous le pratiquez dans un endroit approprié, comme un club libertin, « ça ne pose pas de problème », selon le Docteur Bisbey.

Comment pratiquer l'exhibitionnisme de manière responsable ?

« Bien que l'exhibitionnisme puisse être controversé, comme la plupart des fétichismes, il peut s'exprimer de manière saine, explique Drury. Vous pouvez intégrer cette paraphilie dans votre vie sexuelle dans des conditions sûres et consensuelles. » Elle souligne qu’il est important de se déconnecter de tout sentiment honteux de nudité en public afin de profiter pleinement de l'exhibitionnisme. « Enfants, on nous apprend qu'il est mal vu de montrer trop de peau et qu’il vaut mieux se couvrir, poursuit-elle. Cette idée, associée à une éducation sexuelle médiocre et à la stigmatisation, peut provoquer de la honte chez les personnes qui ont un fétichisme, en particulier s’il est aussi large et incompris que l'exhibitionnisme. »

Alors, quelle est la meilleure voie à suivre pour pratiquer l’exhibitionnisme de manière responsable ? Les clubs libertins sont un moyen évident. Bisbey conseille de vérifier la réputation du club avant d’y aller. Si vous êtes convaincu, précisez vos limites. « Voulez-vous rencontrer une nouvelle personne et avoir des relations sexuelles avec elle dans le club ? demande-t-elle. Si c'est le cas, soyez clair sur ce que vous êtes disposé à faire ou non. » Allez-y doucement, surtout si vous vous aventurez là-bas tout seul, sans votre partenaire ou un ami de confiance. « La première fois, observer les autres est un excellent moyen de vous mettre à l'aise. Vous pouvez aussi y aller un soir de semaine, quand c'est plus calme. »

Comment avoir des relations sexuelles en public en toute sécurité ?

Si les clubs libertins ne sont pas votre tasse de thé, réfléchissez bien à l'endroit que vous choisissez. « Ne couchez pas là où vous risquez d’être vu par des enfants ou une famille – c’est le meilleur moyen de vous faire arrêter », explique Bisbey. Si vous êtes d'humeur à baiser dans un restaurant ou un bar, assurez-vous que vous avez un plan de sortie : une fenêtre par laquelle vous pouvez grimper, ou une entrée que vous pouvez utiliser, au cas où la direction viendrait toquer à la porte. Soyez conscient de votre environnement : ne rien savoir de ce qui se passe autour de vous est généralement un geste imprudent et dangereux.

Si vous avez des relations sexuelles dans la nature, méfiez-vous ! « Si vous êtes dans les bois, faites attention aux plantes irritantes ou vénéneuses, de même qu’aux animaux hostiles ou venimeux, et faites attention au temps qu'il fait afin d'éviter les coups de soleil et les gelures », conseille Bisbey. Enfin, si vous avez envie de faire l'amour au bureau, abstenez-vous. « Ne baisez pas sur votre lieu de travail, sauf si vous êtes prêt à perdre votre emploi. »

En d’autres termes, il faut garder à l'esprit que, même si vous êtes prêt à prendre un risque, vous ne devez pas risquer le bien-être des personnes que vous pourriez rencontrer.

Ne ratez plus jamais rien : inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et suivez VICE Belgique sur Instagram.