Publicité
Sexe

Un fétichisme consiste à s'enfoncer des œufs d'alien dans le corps

L'Ovipositor est un énorme gode qui permet de déposer des œufs visqueux dans la cavité de votre choix.

par Toby McCasker
29 March 2019, 10:16am

All images via Primal Hardwere

Ne ratez plus jamais rien : inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et suivez VICE sur Instagram.

Récemment, en regardant des trucs de cul un peu bizarres sur Internet, je suis tombé sur le témoignage enjoué d'une jeune femme qui venait juste de découvrir l'Ovipositor, marque déposée par Primal Hardwere, qui est le sex toy le plus étrange que j'aie jamais connu. En gros, l'Ovipositor est un énorme gode qui permet de déposer des œufs visqueux faits à partir de gélatine dans la cavité de votre choix. Les adeptes de l'Ovipositor affirment que sentir des œufs extraterrestres gluants sortir de leur corps est un fin plaisir.

L'homme qui gère Primal Hardwere a insisté pour que je ne me réfère à lui qu'en utilisant le pseudonyme de Lone Wolf (Loup Solitaire en français). Amérindien d'un âge indéterminé, il aurait travaillé en tant qu'ouvrier, qu'employé de fast-food, que mannequin, qu'organiste pour une église, boucher et aurait suivi des études de vétérinaire à l'université du New Hampshire avant de se dire : Je veux construire des grosses bites d'alien qui pondent des œufs.

VICE : Salut, Lone Wolf. La plupart des lecteurs ne savent probablement pas à quoi sert un ovipositor. Comment expliques-tu ça aux gens ?
Lone Wolf : L'idée est de répliquer l'acte d'imprégnation par un œuf. Par un alien, ou un insecte en général. Si vous avez vu les films Alien, vous voyez de quoi je parle. Beaucoup de gens trouvent ça excitant. Les toys sont des tubes de forme phallique qui servent à se rentrer des œufs en gélatine dans le corps. Il y a un petit trou en forme d'entonnoir au bout pour permettre de faire passer les œufs, qu'on insère un par un, pour les pousser le long du tube jusqu'au bout.

the-emerging-fetish-of-laying-alien-eggs-inside-yourself-body-image-1439338296

L'Ovipositor reproduit la sensation d'être imprégné par des œufs.

Comment en es-tu arrivé à faire ça ?
J'ai tout essayé : j'ai possédé un restaurant, et managé pas mal d'autres commerces, avec succès. Mais dans tous mes jobs, je me débrouillais pour arriver au sommet, et je rencontrais toujours un plafond de verre. Je suis ambitieux, et bien que je ne me considère pas vraiment comme avide, j'ai toujours voulu aller vers plus d'indépendance et de liberté dans ce que je fais.

Et la liberté c'est aider d'autres personnes à s'insérer des œufs pour leur plaisir sexuel ?
Il faut être honnête, il y a trois choses qui se vendront toujours : la bouffe, la mort et le sexe. J'ai essayé de travailler dans la bouffe, et après avoir géré trois restaurants et ouvert le mien, je me suis rendu compte que c'était toujours la même routine, et ça n'avait pas l'air de beaucoup bouger. La mort ne m'intéressait pas vraiment. Je voulais quelque chose de plus amusant. Quelque chose qui brise la monotonie des gens et les font recracher leur tasse de café quand on leur annonce ce qu'on fait.

Je pense qu'on peut dire que tu as réussi.
Je voulais repousser les limites du confort des gens, les faire réfléchir sur ce qui les fait bander et mouiller, et leur faire savoir que certains fantasmes sont fait pour être réalisés.

Quelle est la demande pour ce ce genre de choses ?
Avant Primal Hardwere, je créais des pièces uniques customisées pour les personnes qui ne trouvaient pas ce qu'elles cherchaient ailleurs. Beaucoup d'Ovipositor ont été commandés, et quand j'ai posté une vidéo YouTube de démonstration, la demande a explosé. Des tonnes de gens en voulaient – et bien que ce ne soit pas un fétichisme personnel, j'y ai vu l'opportunité d'une ligne de produits unique.

Est-ce qu'il y a un quelconque danger à s'enfoncer des œufs en gélatine dans l'anus ou le vagin ?
C'est comme tout, il faut de la modération. On n'est pas docteurs, et on ne peut pas se prononcer sur ce qui est sain ou pas pour le corps, puisque ça varie selon la personne. Je peux témoigner, je l'ai utilisé à de nombreuses reprises sans me blesser, mais franchement, c'est à la personne concernée de connaître ses limites. Par exemple, savoir si on est allergique à la gélatine. Bien fabriqués, les œufs sont fermes mais caoutchouteux, un peu comme des oursons en gélatine. Ils se dissolvent avec la chaleur humaine plutôt rapidement.

Peux-tu décrire un client type ?
Eh bien, la seule réponse possible c'est « les gens en général ». Je ne peux vraiment pas dire qu'il s'agit de tel groupe, ou associer ça à un quelconque stéréotype de personnes qui aimerait ce genre de chose. Les gens sont excités par plein de choses que nos sociétés jugeraient « anormales ». On est une niche au sens où on a une offre qui répond à des fétiches qui n'en avaient pas vraiment. On envoie nos produits à travers le monde, à des gens de race, de culture et de milieux très variés.

Je me dis que je suis plutôt ouvert, mais j'ai toujours du mal à voir ce qui peut être excitant là dedans. Peux-tu essayer de me le vendre une dernière fois ?
Il y a différentes façons de voir le monde, et l'Ovipositor n'y échappe pas. Beaucoup aiment s'imaginer qu'une créature alien veut déposer ses œufs en eux. C'est vrai, ça peut être un peu étrange et déroutant pour ceux qui ne ressentent pas ce fantasme d'être l'hôte volontaire ou non d'aliens. Trouver du plaisir dans ce qui est éloigné de l'humain brouille les frontières de notre propre humanité. Pour certains, rien que d'en parler les fait mouiller.

Cet article a été initialement publié sur VICE US.